Vous vous en doutez… la base d’un bon ordinateur de jeu, c’est le processeur. Évidemment, il y a d’autres composantes qui entrent en ligne de compte, mais le processeur (ou CPU) est ce qui fait tourner la bête en termes de performance, et qui gère tout le reste.

Que ce soit pour acheter un nouvel ordinateur ou pour mettre votre ordinateur actuel à niveau, voici quelques informations et conseils importants pour vous aider à déterminer le processeur idéal pour votre ordinateur de jeu.

 

Terminologie des processeurs

Avant d’ouvrir le débat et de vous lancer une tonne d’information en utilisant des termes avec lesquels vous n’êtes peut-être pas familiers, voici quelques définitions importantes à connaître, avec leur équivalent entre les parenthèses :

Cœurs (cores) : le nombre d’unités de traitement. Généralement entre 2 et 18 (pour le jeu, vous voulez un minimum de 6 à 8 cœurs).

Fils (threads) : le nombre de processus pouvant être traités par un même cœur.

Mémoire tampon (cache) : la mémoire tampon est utilisée pour permettre au processeur d’accéder plus rapidement à des données ou des instructions entre un cœur et la mémoire vive de votre ordinateur. Il en existe trois types : L1 est plus rapide, L2 offre plus d’espace de stockage, L3 aussi, mais en moins performant.

Vitesse (clock speed) : la vitesse à laquelle le processeur est cadencé, en GHz (gigaHertz)

IPC : je parle d’IPC un peu plus bas, mais cette information n’est généralement pas listée parmi les caractéristiques d’un processeur. Il faut rouler un logiciel de test spécialisé pour y voir une différence, ce que peu de gens font. Sachez simplement qu’un processeur plus récent devrait généralement mieux performer à ce niveau, si on le compare à un processeur d’une génération précédente.

 

Processeur AMD ou Intel?

En ce moment, il n’y a pas de mauvaise réponse. Les deux fabricants offrent des produits de qualité et performants.

Si les processeurs Intel possèdent une légère longueur d’avance au niveau du nombre d’instructions par cycle (ou IPC), les processeurs AMD offrent souvent plus de cœurs ou de fils de traitement (en anglais, threads – je ne parle pas de « files » ici mais bien de « fils »), ce qui est préférable pour l’édition vidéo et autres tâches exigeantes.

Par contre, si vous souhaitez faire une mise à niveau de votre PC actuel, vous devrez soit poursuivre avec la même marque de processeur, soit en profiter pour changer la carte-mère. En effet, chaque processeur possède son propre connecteur sur la carte-mère et il n’est donc pas possible, contrairement à de la mémoire, un disque dur ou une carte graphique, d’opter pour une marque différente lorsque l’on change cette pièce, sans changer la carte-mère.

 

De quelle génération de processeur avez-vous besoin?

Pour du travail de bureautique, la question ne se pose pas, mais pour le jeu, il est important d’avoir un processeur performant (doublé d’une bonne carte vidéo, bien sûr!).

Les processeurs Intel, eux, en sont à leur 9e génération, et arriveront bientôt sur les tablettes. Par exemple, pour déterminer la génération d’un processeur Intel, il suffit de regarder le numéro de modèle. Le premier chiffre après l’appellation « Core i3, Core i5, Core i7 ou Core i9 » représente la génération. Donc si on voit un processeur Intel Core i7-8700, ça signifie que le processeur est de 8e génération (8xxx).

Actuellement, les processeurs AMD en sont à la 2e génération de processeurs Ryzen. Et, un peu comme les processeurs Intel, les processeurs Ryzen sont divisés en trois catégories : Ryzen 3 (de base), Ryzen 5 (milieu de gamme) et Ryzen 7 (les plus performants). Il n’existe pas de catégorie Ryzen 9 au moment d’écrire ces lignes, mais il n’est pas impossible qu’AMD lance une nouvelle ligne dans un avenir rapproché.

Vient ensuite le numéro de modèle à quatre chiffres, comme chez Intel : un processeur Ryzen 5 2600 serait un processeur milieu de gamme (Ryzen 5) de 2e génération (2xxx), alors qu’un processeur Ryzen 7 2700 serait un processeur plus performant, voire « haut de gamme », de cette même génération.

Mais est-ce obligatoire d’avoir la toute dernière génération de processeur, dans un ordinateur de gaming? Pas nécessairement. Sauf qu’il faut encore tenir compte ici du fait que vous devrez aussi trouver la carte-mère compatible avec votre processeur d’une génération précédente, si vous faites un tel choix.

 

Surcadencer son processeur

Des variantes peuvent exister. Intel ajoute parfois un « K » à un numéro de modèle et AMD, un « X », pour indiquer que le processeur est déverrouillé afin de permettre la surcadence (en anglais, overclocking), c’est-à-dire de le forcer à rouler à une vitesse supérieure. Pourquoi ferait-on cela? Pour en améliorer les performances, bien entendu!

Maintenant, DEVRIEZ-vous surcadencer un processeur? L’opération, bien que simple, n’est pas sans risque, ni sans coûts : vous pourriez devoir opter pour un meilleur système de refroidissement, puisque le processeur va chauffer un peu plus que la normale… et vous risquez de l’endommager si vous le cadencez à une vitesse trop élevée. Parfois, la différence de prix avec le modèle suivant n’est pas suffisamment importante pour prendre un tel risque. Mieux vaut passer directement au modèle supérieur et avoir l’esprit tranquille.

 

Qu’est-ce qui est le plus important entre les cœurs, les fils (threads) et la vitesse?

Tout dépend de l’utilisation que vous faites de votre ordinateur. Si c’est principalement pour le jeu, optez pour une vitesse de cadence entre 3 et 4 GHz avec 4 à 8 cœurs. Un nombre élevé de cœurs peut aussi aider à l’édition vidéo et au multitâche. En ce qui concerne les fils de traitement, ça peut varier énormément d’une application à l’autre, et même d’un jeu à l’autre.

 

Le processeur n’est pas le seul élément important dans un ordinateur de jeu

Pour choisir un processeur, on doit avoir une idée de l’utilisation que l’on fera de son ordinateur. Il peut parfois valoir la peine de mettre quelques dizaines de dollars de plus que prévu pour obtenir un processeur un peu plus rapide, du moment que le reste des composantes arrive à suivre la cadence. N’oubliez pas que la carte vidéo, la mémoire vive (RAM) et la vitesse du disque dur peuvent avoir une incidence sur la performance des jeux les plus lourds. Même si vous avez le processeur le plus rapide et ayant le plus de cœurs sur le marché, si vous avez une carte vidéo de milieu de gamme et de la mémoire vive moins performante, vous n’obtiendrez pas la performance optimale dans les applications ou les jeux les plus demandants.

 

N’hésitez pas à fouiller parmi le vaste éventail de cartes graphiques, de disques durs, de mémoire vive et autres composantes pour ordinateur de gaming sur le site de Best Buy.