Alien-Isolation-Canvas-Cover.jpg

 

Ce n’est pas la première fois qu’un studio s’essaie de faire un jeu avec cette franchise. Le dernier, Aliens : Colonial Marines avait été accueilli plutôt froidement par la critique et les joueurs. La grosse différence entre ces deux jeux, est que Colonial Marines était calqué sur le deuxième film de la série alors que Isolation est basé sur le premier, mon film préféré de la série.

 

Vous incarnez Amanda Ripley la fille de Ellen Ripley, personnifiée par l’actrice Sigourney Weaver. Quinze ans après la disparition de sa mère, Amanda apprend qu’on a retrouvé l’enregistreur de vol du Nostromo, le vaisseau dans lequel sa mère était. Elle se rend sur la station spatiale nommée Sevastopol afin d’obtenir des réponses. Malheureusement pour elle, un xénomorphe est en train de traquer et chasser les habitants de la station.

 

Le point le plus positif de ce jeu est certainement la direction artistique. Creative Assembly a respecté le style visuel du film original de 1979. Comme vous pouvez vous en douter, c’est un futur a l’aspect plutôt vieillot. Les écrans cathodiques à l’écriture verte de mon enfance sont légion et même l’architecture de la station est semblable à ce qu’on trouvait dans les films. Un beau travail de recherche.

 

GreenScreen.jpg

 

La peur avec un grand « P »

 

Alien c’est un film effrayant parce que le personnage principal n’est pas équipé pour se battre contre une entité comme le xénomorphe et parce puisqu’elle ne connait rien sur cette créature donc elle ne peut prévoir ce qu’elle va faire. L’équipe de créateurs a réussi à reproduire ces deux aspects d’une méthode ingénieuse.

 

Amanda n’est pas une combattante mais elle a accès à des armes. L’ennui, et c’est tout un écueil, est qu’il est invincible. Vous n’aurez pas à vous battre contre une armée de monstres. Un seul fait l’affaire pour vous effrayer quand vous savez que vous ne pouvez le tuer. Le truc pour l’éviter est de se cacher dans un casier ou de lancer un gadget bruyant qui attirera la bête vers un groupe d’autres humains. Il en va de votre survie.

 

Finalement, pour vous garder sur le bout de votre siège, votre adversaire a une intelligence artificielle qui le rend complètement imprévisible. Disons qu’une fois, il vous a surpris en passant par les conduits d’aération (n’oubliez pas de toujours regarder votre radar pour savoir où il est rendu) et il vous a tué. Vous décidez d’éviter de passer trop près des conduits pour ne pas vous faire attaquer mais aucune chance, il est passé par le couloir cette fois. Votre radar deviendra votre meilleur ami lors des multiples fois que la créature aura votre peau.

 

Radar.jpg

 

Le jeu offre une vingtaine d’heures de jeu ce qui est surprenant pour ce type de jeu et la réception est généralement positive. Pour les amateurs de la série, il s’agit enfin du jeu que nous attendons tous depuis si longtemps. Qui sait, si les ventes sont assez bonnes, peut-être aurons-nous une suite qui saura corriger les quelques accrocs.

 

Le jeu est disponible sur Xbox 360Xbox One, PS3 et PS4.

PARTAGER SUR
Christian Jarry
Joueur sur PC depuis 1984, j'ai acheté ma première console en 1999: la Dreamcast. Plusieurs autres consoles suivront par la suite mais je demeure toujours attaché au jeux PC. Dans mes autres temps libres, j'aime également m'entretenir sur la techno, la musique et la photographie.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here