BackBeat FIT 350Je ne sais pas pour vous, mais je trouve ça beaucoup plus stimulant de m’entrainer en écoutant de la musique. Ça m’aide à rester concentré tout en me faisant partiellement oublier la douleur que je peux ressentir dans les différents muscles de mon corps. Par contre, ce ne sont pas tous les écouteurs qui sont faits pour les sportifs. La dernière chose qu’on veut quand on s’entraine, c’est d’être déconcentré par le cordon de ses écouteurs. C’est pour cette raison que depuis les dernières années, de plus en plus de fabricants offrent des écouteurs partiellement sans fil et entièrement sans fil. Dans les derniers jours, j’ai d’ailleurs essayé les écouteurs boutons Bluetooth à isolation sonore BackBeat FIT 350 de Plantronics (disponibles en grisbleu et noir). Je vous invite à découvrir ce que j’en ai pensé dans mon test.

Des écouteurs boutons partiellement sans fil

En matière d’écouteurs sans fil, on retrouve deux catégories. Il y a tout d’abord les écouteurs complètement sans fil. Ces écouteurs ne contiennent aucun fil : il n’y a aucun cordon qui les relie entre eux et aucun câble qui les relie jusqu’au téléphone intelligent ou au lecteur MP3. Ces écouteurs, bien que ce soient ceux offrant la plus grande liberté de mouvement, ne sont pas sans défaut. À cause de leur petite taille, ils sont faciles à perdre. Essayez de retrouver un petit écouteur bouton dans le métro! De plus, à cause de la technologie sans fil, ils sont légèrement plus lourds que des écouteurs filaires et partiellement filaires.

Viennent ensuite les écouteurs partiellement avec fil. C’est à cette catégorie qu’appartiennent les BackBeat FIT 350 de Plantronics. Ils se connectent à son téléphone en utilisant la technologie Bluetooth (donc, sans avoir recours à un cordon), mais sont reliés entre eux par l’entremise d’un petit câble.

BackBeat FIT 350

Des écouteurs conçus pour les sportifs

Malgré la présence du câble, on peut très bien utiliser les BackBeat FIT 350 pour faire du sport. En fait, ils ont été conçus spécifiquement pour ça! Grâce à leur cote de résistance IPX5, on peut les utiliser autant pour s’entrainer dans un centre de conditionnement physique qu’à l’extérieur, quand le temps est maussade. Il résiste à l’humidité, la sueur, la pluie et aux déversements.

En plus d’être assez résistants, ils ont été conçus pour rester solidement en place. Chacun des deux écouteurs comporte un contour d’oreille qui se glisse derrière l’oreille et un crochet auriculaire qui se met à l’intérieur de l’oreille et empêche les écouteurs de tomber pendant des mouvements brusques de la tête.

BackBeat FIT 350

Durant mon essai, je les ai utilisés pendant plusieurs jours dans mes déplacements quotidiens en autobus et en métro, entre la Rive-Sud et Montréal, et je n’ai jamais eu à les remettre dans mes oreilles, même quand je devais courir après l’autobus ou le métro!

Ce qui est étonnant, c’est que leur grande stabilité ne nuit pas à leur confort. Dans le passé, j’avais testé des écouteurs boutons sans fil qui devenaient rapidement douloureux lorsqu’ils s’accrochaient à notre oreille. Ce n’est pas le cas ici.

BackBeat FIT 350

Trois paires d’embouts

Pour avoir un ajustement confortable, il faut toutefois prendre le temps d’essayer les trois crochets auriculaires (petits, moyens et grands) incluent dans l’emballage. Par défaut, les écouteurs sont dotés de l’embout moyen. Je trouvais qu’à la longue le crochet faisait mal à l’oreille, car il était trop long. Il poussait sur l’intérieur de l’oreille, ce qui finissait par le rendre inconfortable.

En choisissant à la place les embouts de petite taille, j’ai tout de suite senti la différence. Je ne sentais plus rien, sauf la partie des écouteurs se trouvant à l’intérieur de mon conduit auditif. Mais ça, tous les écouteurs boutons procurent la même sensation.

BackBeat FIT 350

Une pince à deux fonctions

Le câble pour relier les deux écouteurs doit se mettre à l’arrière. Le fabricant a eu la bonne idée d’y inclure une petite pince à doubles fonctions. Cette pince permet premièrement de facilement raccourcir le câble, selon nos goûts.

L’autre fonction de cette pince est d’offrir un niveau de stabilité supplémentaire. Elle peut tout simplement s’accrocher au collet de notre chandail. Étonnamment, installée de cette façon, on ne sent pas du tout le fil.

BackBeat FIT 350

Une télécommande complète

Sur le côté droit du cordon, on retrouve une petite télécommande. Cette télécommande fait également office de batterie. Au début, j’avoue que j’avais un peu peur d’être dérangé par cette dernière. Je suis toutefois forcé d’admettre que je ne l’ai presque jamais senti.

BackBeat FIT 350

Cette petite télécommande est très pratique, surtout pour ceux et celles qui veulent contrôler leur musique sans devoir passer par leur téléphone intelligent. Elles comportent trois boutons. Le bouton « + » permet de monter le son, de passer à la prochaine piste et de fermer le micro. Le bouton du centre, pour sa part, sert à mettre sur pause la lecture, de répondre à des appels et de réveiller Siri ou Google Now. Finalement, le bouton du bas permet de baisser le son et de reculer d’une piste.

BackBeat FIT 350

Un son de bonne qualité

Les BackBeat FIT 350 utilisent des embouts à suppression passive du bruit de forme ovale. Même si cette technologie est moins efficace que la suppression du bruit active, elle permet de bloquer une grande partie des bruits environnants. Par exemple, si vous prenez le métro ou que vous vous entrainez dans une salle de musculation, vous n’entendrez pas ce que les autres disent à côté de vous, sauf s’ils crient. En revanche, vous entendrez sûrement un camion de pompier passer à côté de vous ; même chose si vous tapez des mains.

Pour ce qui est du son, les transducteurs de 6 mm font un bon travail. Les bases sont plutôt bien restituées, tout comme les voix, mais on a parfois l’impression que la musique manque de profondeur, surtout les pièces de musique classique.

BackBeat FIT 350

Une autonomie de six heures

Les BackBeat FIT 350 proposent une autonomie d’environ six heures. Si vous vous entrainez une heure par jour, ce sera suffisant pour toute la semaine ou presque. Si vous voulez plutôt les utiliser pour des randonnées pédestres, assurez-vous que la pile soit bien rechargée.

Le rechargement pour sa part se fait à l’aide d’un petit câble USB qui se connecte dans le module de la télécommande. Pour obtenir une heure d’autonomie, ça ne prend que 15 minutes environ grâce à la recharge rapide. Sinon, comptez 120 minutes pour recharger complètement la pile.

BackBeat FIT 350

Une application vous permet de retrouver vos écouteurs

Vous pouvez télécharger une application avec vos écouteurs. Cette application est cependant facultative et n’offre que peu d’options. Si vous êtes du genre à perdre vos écouteurs, vous aimerez la fonction qui permet de les retrouver. Une fois la fonction activée, vos écouteurs émettent une tonalité si vous vous retrouvez dans le rayon de la connexion Bluetooth (environ 10 mètres). Quand vous les avez finalement retrouvés, il suffit de désactiver la fonction dans l’application.

BackBeat FIT 350

Mon verdict des écouteurs boutons BackBeat FIT 350 de Plantronics

Les écouteurs boutons BackBeat FIT 350 de Plantronics n’ont rien à envier aux vrais écouteurs sans fil. En plus d’être plus confortables que la majorité des écouteurs pour sportifs que j’ai essayés dans le passé, ils procurent un bon son et demeurent très confortables, même après une longue période d’utilisation. J’aurais toutefois aimé que la batterie propose une autonomie légèrement plus longue.

Ce que j’ai aimé :

  • Stables
  • Léger (15 grammes)
  • Confortables
  • Procurent un bon son

Ce que j’ai moins aimé

  • Le cordon peut devenir achalant
  • L’autonomie de la pile aurait pu être plus élevée

Les écouteurs boutons à isolation sonore BackBeat FIT 350 de Plantronics sont maintentant disponibles pour la pré-commande. Magasinez les écouteurs chez Best Buy

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here