Après une campagne sur Kickstarter, où il a pu amasser plus de 191 000 dollars, le Spherificator est maintenant disponible chez Best Buy. Dans les dernières semaines, j’ai eu la chance de tester de nouvel appareil conçu ici même à Montréal et qui permet de transformer n’importe quel aliment ou presque en perles. Est-il facile à utiliser? Quel est le résultat final? C’est ce que vous saurez dans ma critique!

 

 

Le contenu de l’emballage

 

En tant que tel, le fonctionnement du Spherificator est très simple. Il n’y a qu’un bouton de mise en marche et un curseur. Sur le dessus de la machine, qui fait penser à une grosse poivrière en plastique, on retrouve un couvercle. En l’enlevant, on aperçoit l’espace qui permet de verser du liquide. Mais avant de créer vos perles, vous devrez suivre plusieurs étapes. Le manuel d’instruction fournit à ce propos sept recettes. 

 

Ce petit livre de recettes vous apprendra, par exemple, à faire des perles au chocolat pour accompagner de la crème glacée, des perles au tabasco pour mettre sur des huitres ou encore des perles à la sauce tomate que vous déposerez sur du mozzarella et du basilic.

 

C’est vrai. Le nombre de recettes est assez limité. Pour ma part, j’aurais aimé en voir quelques-unes de plus, surtout pour une machine de ce genre. Mais bon. Ce n’est pas la fin du monde non plus, car Internet regorge de recettes de caviar. Alors, si vous êtes resté sur votre faim, le Web vous permettra de satisfaire votre curiosité.

 

En fait, techniquement, vous pourrez transformer presque n’importe quoi en perles, du moment où c’est liquide et que vous avez les deux ingrédients obligatoires : l’alginate de sodium (un épaississeur qui fait penser à de la fécule de maïs) et du chlorure de calcium (du genre de gros sel). La boite du produit inclut une petite quantité de ces deux produits.

 

Plus précisément, on retrouve un contenant de 70 grammes de sodium. Les recettes demandent entre 2 et 3 grammes. Vous en avez donc assez pour en faire entre 23 et 35. Cependant, vous serez vite restreint par le chlorure de calcium. Même si on en retrouve 100 grammes dans l’emballage, chaque recette en demande environ 3 cuillères à table. On peut mettre approximativement 12 à 15 grammes dans une cuillère à table. Donc, on en a assez pour seulement trois recettes maximum.

 

J’avoue que lors de ma première utilisation j’étais assez stressé. C’est comme si je n’avais pas le droit à l’erreur, car si je me trompais, je ne pouvais pas trop recommencer. Heureusement, mes doutes étaient infondés et la préparation des recettes s’est avérée très simple. J’ai réussi dès le premier coup!

 

De toute façon, vous pourrez trouver les deux ingrédients dans la plupart des épiceries spécialisées ou même en ligne. Ils se trouvent relativement facilement. 

 

La préparation

 

Chaque recette est différente, mais elle suit souvent cet ordre :

 

1- Mélanger ce que l’on souhaite transformer en perle (jus de tomate, chocolat, alcool, etc.) avec l’alginate.

2- Prendre un mélangeur à main pour bien mélanger et laisser reposer 45 minutes pour laisser l’air s’échapper.

3- Dans un autre bol, verser un litre d’eau et dissoudre 3 cuillères à table de calcium.

4- Prendre le premier liquide (celui avec l’alginate) et en verser environ la moitié dans le Spherificator. Placer l’appareil en haut du bol d’eau et de calcium et appuyer sur le bouton « Démarrer ».

5- Faire des mouvements circulaires au-dessus du bol pour empêcher les perles de s’agglutiner.

6- Récupérer les perles avec une passoire et bien les rincer.

7- Déguster!

 

Toutes ces étapes peuvent faire peur. Par contre, dans les faits, ça se fait vraiment très bien et ça prend peu de temps. Après avoir laissé reposer le mélange 45 minutes, la préparation des perles ne prend que quelques minutes. Vous le verrez dans ma vidéo plus bas. 

 

La manipulation de l’appareil, je l’ai évoqué plus haut, est aussi un véritable jeu d’enfant. Grâce à son faible poids, on peut le tenir facilement au-dessus d’un bol pendant de longues minutes sans éprouver d’inconfort. Et comme je l’ai dit plus haut, il n’y a pas de réglage ou de manipulations compliquées. On tient notre pouce sur le bouton de mise en marche et le tour est joué. Si on le désire, on peut également régler le débit auquel les perles sortent à l’aide d’un petit curseur. 

 

Je ne l’ai pas encore dit, mais le Spherificator fonctionne à l’aide d’un câble électrique. Le câble est assez court, comme dans beaucoup d’électroménagers. Donc, assurez-vous que votre préparation ne se trouve pas trop loin d’une prise électrique.

 

Le résultat

 

Honnêtement, j’ai été sous le choc quand j’ai vu les premières perles que j’avais créées. Elles ont l’air tout droit sorties d’un hôtel cinq étoiles! Elles sont tout simplement magnifiques.

 

Mais elles ne sont pas juste belles : elles sont consistantes et savoureuses! Vous pourrez les prendre avec une cuillère et les déposer dans un verre, une assiette et un bol sans avoir peur qu’elles se détruisent. En fonction des recettes, vous pourrez les laisser sur le comptoir pendant quelques heures.

 

Personnellement, la première recette que j’ai essayée (et celle montrée dans cette vidéo) est des perles au rhum! Je suis assez fier de mon oeuvre d’art culinaire. Bon. Je vous avoue que je n’ai pas bu toutes ces perles, car à un niveau d’alcool de près de 40 %, j’aurais vite été étourdi.

 

Le lavage

 

Vous n’avez même pas besoin de mettre le Spherificator au lave-vaisselle. Tout ce que vous avez à faire, c’est de mettre un peu d’eau dans la « cuve » sur le dessus et de frotter les côtés pour enlever la saleté.

 

Ensuite, vous activez la machine pour créer des « perles d’eau ». Cette technique permet de s’assurer que le petit tube du Spherificator est intact.

 

Le fabricant recommande de le faire après chaque utilisation pour prolonger la durée de vie de l’appareil. Étant donné que le lavage ne prend que deux minutes environ, vous n’avez aucune excuse pour ne pas le faire.

 

 

Conclusion

 

Au final, j’ai bien aimé mon expérience avec le Spherificator. C’est une petite machine qui en a dedans! En plus d’être très intuitive, elle produit des perles très jolies et savoureuses. Faire son propre caviar n’aura jamais été aussi facile!

 

 

Points forts

 

– Facile à utiliser

– Facile à laver

– Des recettes simples et qui demandent peu d’ingrédients

– Des perles savoureuses

– Un résultat final époustouflant

 

Points faibles

 

– Un nombre de recettes faibles

– Peu de chlorure de calcium inclus

– Un câble d’alimentation assez court

 

 

 

 

PARTAGER SUR
Philippe Michaud
Blogueur pour Branche-Toi depuis sa fondation, Philippe Michaud a toujours été un passionné des technologies. Il adore tester toutes sortes de produits et partager ses découvertes. Au fil des années, il a collaboré pour plusieurs médias dont Québec Micro, Branchez-Vous! et MSN Techno. Il a également été recherchiste pour une émission à ZTÉLÉ.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here