band performance.jpgBest Buy propose de plus en plus de choix d’instruments de musique et aujourd’hui, on trouve même des instruments d’orchestre! Des cuivres et des bois d’entrée de gamme sont arrivés pour les musiciens en herbe que vous êtes ou que compte votre famille.

En plus d’apprendre à jouer d’un instrument, faire partie d’une fanfare ou d’un orchestre est un formidable moyen de renforcer son estime de soi et d’apprendre à bien travailler en équipe. Un orchestre requiert des efforts d’équipe : la qualité de la musique jouée est le résultat direct de chaque musicien qui fait sa part tout en collaborant avec les autres.

Apprendre à jouer d’un instrument demande beaucoup de travail, mais le résultat peut être incroyablement gratifiant. Pour jouer d’un instrument à la perfection, il ne suffit pas de travailler et d’avoir de la discipline. La réussite musicale d’un enfant passe d’abord par le choix d’un instrument qui lui plait et lui convient.

Si vous cherchez un nouvel instrument pour un enfant qui s’apprête à entrer dans un programme de musique scolaire, le professeur de musique est probablement la meilleure personne pour juger de ce qui lui conviendrait. Gardez à l’esprit que le professeur va devoir tenir compte de nombreux paramètres, parfois contradictoires, pour faire le meilleur choix pour votre enfant.

  • Les instruments branchés et les instruments ringards : Ce critère change d’une année à l’autre, mais il y a toujours quelques instruments dans l’orchestre qui semblent « branchés » aux yeux de tous. Quand j’allais à l’école, c’était le cas du saxophone. Je jouais de la clarinette.
  • Les obstacles physiques : Parfois, un instrument peut être trop grand ou trop petit, trop lourd ou trop fragile pour l’apprenti musicien. Ces obstacles physiques évidents peuvent être rédhibitoires. D’autres caractéristiques physiques plus complexes, comme la structure de la mâchoire, la taille des lèvres ou la forme de la bouche peuvent vous orienter vers un instrument en particulier.
  • Les prédispositions au son de l’instrument : Si vous avez horreur du son d’un instrument, même quand quelqu’un en joue bien, c’est clair que vous n’aimerez pas apprendre à en jouer. Écoutez autant d’instruments que possible, joués par des musiciens expérimentés, pour en trouver un dont le son vous fait envie.
  • Les premiers sons : Les professeurs de musique demanderont aux élèves débutants d’essayer divers instruments dans chaque famille d’instrument. Après avoir vu quelques astuces techniques clés et fait des essais, l’élève et le professeur devraient avoir une bonne idée du type et de la famille d’instrument qui semble être le plus naturel.

Voyons plus en détail chaque catégorie d’instruments.

Les bois

Les bois ne sont pas tous nécessairement faits en bois. Ce sont des instruments à vent qui produisent du son grâce aux vibrations d’un flux d’air provoquées par le souffle de la bouche. Il y a deux sous-types d’instruments dans la catégorie des bois : les flûtes et les instruments à anche. Les instruments à vent sont essentiellement de grands tubes munis de trous. En couvrant les uns à la suite des autres tous les trous de l’instrument, vous prolongez ainsi le tube et créez des notes graves. L’inverse est aussi vrai.

flute.jpgLa flûte traversière : Si vous pouvez créer un son en soufflant sur le goulot d’une bouteille, alors vous pouvez aussi émettre des sons avec une flûte traversière. Dans un groupe de musique, la flûte traversière est généralement un instrument mélodique qui joue aussi un rôle rythmique et harmonique.

La flûte traversière est le plus petit des instruments pour les débutants et ses origines remontent bien loin dans l’histoire. Malgré sa petite taille, c’est l’un des sons les plus faciles à reconnaître dans un grand orchestre ou une fanfare.

Les professeurs de musique seront attentifs à la forme des lèvres des élèves, particulièrement aux lèvres supérieures qui forment une « moue » et n’ont pas de « goutte » au milieu. Le fait de porter un appareil dentaire n’est pas un obstacle pour jouer de la flûte traversière, mais une supraclusion grave pourrait empêcher l’élève de produire des sons justes. Les gens qui ont de gros doigts peu agiles peuvent trouver qu’il est difficile de jouer de cet instrument. Quand on apprend à jouer de la flûte traversière, le plus grand défi est de savoir contrôler sa respiration : il faut à la fois concentrer son souffle et éviter d’hyperventiler (comme je l’ai souvent fait) au début!

clarinette.jpgLa clarinette : La clarinette est probablement la plus polyvalente de tous les « principaux » instruments à vent. Elle couvre une grande tessiture (presque trois octaves) et peut être d’une grande agilité. Elle produit des sons grâce à une anche simple fixée sur un bec.

La signification première du mot « clarinette » viendrait de l’italien « clarinetto », qui signifie « petite trompette ». Le « clarino » désigne, en italien, une trompette sans pistons. La clarinette a un son riche et boisé qui peut apporter une touche mélodique, rythmique et harmonieuse à une fanfare ou à un orchestre.

On joue de la clarinette en tenant le bout de son bec en bouche et en l’éloignant de son corps avec ses bras pour former un angle descendant. Les muscles de la bouche et des lèvres sont fortement sollicités quand on joue de la clarinette, car ils doivent former un joint robuste autour du bec tandis que les poumons expulsent de l’air dans un petit orifice situé entre l’anche et le bec. Au début, l’élève doit s’attendre à produire des grincements et à avoir la mâchoire fatiguée quand il apprend à doser la pression qu’il faut exercer sur le bec.

saxophone.jpgLe saxophone : Le saxophone est probablement considéré comme l’instrument à vent le plus branché qui soit de par son lien avec le jazz et auparavant avec le rock and roll. Il en existe plusieurs types, mais la plupart des élèves commencent à jouer avec un saxophone alto ou ténor. Semblable à la clarinette, le saxophone utilise une anche simple fixée à un bec pour émettre des sons.

Adolphe Sax a inventé le saxophone en 1841, un croisement entre les familles des cuivres et des bois. Sa première intention était de créer un instrument pour les militaires, qui serait bruyant ET cher. L’instrument répondait plutôt bien à ces critères, mais a vraiment connu un succès fulgurant avec les débuts du swing et du jazz. Ce qui est super avec le saxophone, c’est que quel que soit le type dont vous jouez (soprano, alto, ténor, baryton, cuivre), vous lirez les notes en clé de sol ET vous n’aurez qu’à apprendre une seule fois le positionnement des doigts.

Tous les saxophones, à l’exception du saxophone soprano, sont dotés d’une courroie de cou pour vous aider à porter l’instrument. On a tendance à se pencher vers l’avant quand on joue, mais si on prend l’habitude de se tenir bien droit dès le début, on évitera les problèmes par la suite. Il faut s’attendre à produire des grincements et des sons sourds quand on apprend à contrôler les muscles et les mouvements de sa bouche.

Les cuivres

Beaucoup ignorent que tous les cuivres ne sont pas faits de cuivre ou même de métal pour cette raison (c’est le cas du didgeridoo et du cor des Alpes, par exemple). Les cuivres forment une famille d’instruments en raison de leur méthode d’émission des sons. Les notes sont produites en créant une tension au niveau des lèvres et en émettant une vibration dans l’embouchure. L’instrument agit comme un amplificateur ou un résonateur. L’air qui circule à l’intérieur du tube vibre en symbiose avec les vibrations des lèvres à l’embouchure.

On croit souvent, à tort, que les cuivres sont des instruments faciles à jouer en raison de leur manque apparent de clés, par rapport aux bois. Or, c’est bien souvent le contraire.

trompette.jpgLa trompette : La trompette est, de loin, l’instrument le plus facile à reconnaître à l’oreille dans une fanfare ou un orchestre. Il peut produire divers tons et être très polyvalent. Cet instrument peut être très bruyant. La preuve en est que les orchestres professionnels ont généralement recours à un seul joueur de trompette par partie.

L’histoire de la trompette remonte au XVe siècle avant Jésus-Christ, à l’époque du roi pharaon Toutânkhamon.  Comme pour tous les cuivres, les pistons que l’on voit sur les trompettes ne sont apparues qu’à la fin de l’ère classique et au début de l’ère romantique (au début des années 1800). Jusque-là, l’étendue des notes possibles sur une trompette était limitée.

La seule chose qui pourrait vous faire hésiter à choisir la trompette ou tout autre cuivre est le port d’un appareil dentaire. Afin de produire un son juste avec un cuivre, les lèvres doivent être étirées à plat sur les dents et l’appareil dentaire rend cette position INCONFORTABLE. Ceci étant dit, les élèves peuvent faire ajuster leur appareil dentaire de façon à pouvoir bien jouer. La trompette est habituellement utilisée pour jouer des parties mélodiques qui se démarquent. Les élèves qui choisissent cet instrument doivent donc être prêts à avoir l’attention braquée sur eux quand ils jouent.

corne.jpgLe cor d’harmonie : Le cor d’harmonie a un son mélodique unique en son genre qui peut être très percutant, au besoin. La tessiture du cor d’harmonie est l’une des plus vastes des instruments à vent, jusqu’à 4 octaves. Le son unique du cor d’harmonie vient de la forme de son embouchure (qui est conique plutôt qu’hémisphérique comme chez les autres cuivres), de son pavillon au bout et de la forme de son tube qui est plus conique que droit (il est ⅔ conique et ⅓ droit alors que c’est l’inverse pour les autres cuivres). On ne l’utilise habituellement pas pour jouer des parties mélodiques dans un groupe ou un orchestre.

Le cor d’harmonie est souvent appelé « cor français », ce qui est erroné puisque l’instrument a commencé à être utilisé en Allemagne pour appeler les chiens à la chasse à courre. En effet, le son émis par le cor ressemble à la voix de l’homme avec une meilleure portée. Depuis 1971, l’International Horn Society insiste pour que l’instrument soit tout simplement appelé « cor d’harmonie».

Au début, le cor d’harmonie peut être difficile à jouer. Comme pour la trompette, les appareils dentaires peuvent poser problème aux joueurs de cor. L’apprenti musicien ne sera pas dérangé s’il a une légère supraclusion, mais une sous-occlusion le handicapera sans doute. Le fait d’avoir une bonne oreille et de savoir reproduire les notes chantées ou entendues sera très utile pour jouer du cor d’harmonie. Si vous envisagez de jouer du cor d’harmonie, pensez que les pistons se manipulent avec la main gauche plutôt que la main droite (comme c’est le cas pour d’autres cuivres).

trombone.jpgLe trombone : Le trombone émet un son chaud et rond, mais comme le cor français, on peut en jouer de façon provocante, au besoin. La caractéristique unique du trombone est d’utiliser une coulisse plutôt que des pistons pour faire varier la hauteur des notes. Le trombone joue peu de parties mélodiques dans un groupe ou d’un orchestre, mais on l’utilise souvent pour apporter un soutien rythmique, harmonique et grandiose. En jazz et en swing, les trombones servent à donner un caractère plus mélodique.

Les origines du trombone remontent au XVe siècle, à l’époque de son ancêtre, la sacqueboute. Le nom « trombone » vient de l’italien et signifie « grande trompette ».

C’est un instrument muni d’une grande embouchure en forme de cuvette. Les appareils dentaires ne posent donc généralement pas de problème à ceux qui veulent en jouer. La principale difficulté consiste à se servir d’une coulisse plutôt que de pistons ou de clés pour jouer les notes. Avoir de longs bras et une bonne oreille pour jouer la bonne tonalité sont évidemment des qualités souhaitables pour les trombonistes débutants, mais les professeurs de musique ont des astuces pour que les élèves aux bras courts ne soient pas gênés pour jouer.

horn.jpgL’euphonium, le baryton et le cor alto Ces grands instruments produisent des sons agréables, entiers et plus graves qui emplissent toute la pièce. Je ne vais pas vous mentir, ils n’attireront généralement pas l’attention dans un concert et ne joueront pas non plus souvent la mélodie d’une pièce. Les cuivres graves constituent une bonne base pour un orchestre. À l’exception peut-être du basson chez les instruments à vent, les cuivres sont le cœur des basses d’un orchestre.

Le cor alto n’est pas un instrument courant dans les orchestres, mais on le trouve dans les grandes sections de cuivres. La tessiture du cor alto est plus restreinte et ressemble à celle d’un cor (français). Il n’a pas un son très unique et sert généralement d’instrument harmonique et rythmique.

L’euphonium et le baryton sont relativement semblables. On les utilise parfois comme des tremplins vers leur cousin éloigné : le tuba. Les deux possèdent la même tessiture et se situent une octave au-dessus du tuba. La principale différence est que le baryton a une perce plus conique que l’euphonium, ce qui lui donne un son plus harmonieux.

Pour choisir ces instruments, il faut surtout tenir compte de leurs dimensions. Les gens de petite taille peuvent réussir à jouer de ces grands instruments lourds, mais les gens aux bras longs et aux fortes capacités

pulmonaires sont définitivement avantagés. Les élèves qui possèdent un long torse (haut du corps) peuvent atteindre plus facilement l’embouchure du tuba tout en laissant reposer le tuba sur le bras de leur chaise ou sur leurs jambes croisées.

Quelques réflexions

Faire partie d’un orchestre est l’un de mes meilleurs souvenirs. C’est une expérience que je recommande à tout le monde, sans hésitation. Il est difficile d’apprendre un nouvel instrument, de le pratiquer, de tirer des leçons de nos erreurs et de nos répétitions. Ces sacrifices semblent bien minces quand on joue de la musique devant un public. On a le sentiment de partager la langue de la musique au sein d’un groupe.

Pour y arriver, il est important de choisir un instrument qui vous convient. Comme je l’ai mentionné dans mon article, votre professeur de musique sera la personne tout indiquée pour vous aider à faire un choix. J’ai essayé de vous donner un vaste aperçu de ce qu’il pourrait chercher à savoir et vous ai donné des conseils sur les  cuivres et les instruments à vent vendus chez Best Buy.

Bonne chance et amusez-vous bien à jouer de votre nouvel instrument! J’adorerais savoir comment se passe votre expérience au sein d’un orchestre! Prenez quelques minutes pour partager vos idées dans la section des commentaires ci-dessous.

 

 

PARTAGER SUR
Je suis un compositeur de musique pour les films et la télévision résidant à Vancouver, en Colombie-Britannique. La musique a toujours fait partie de ma vie, mais ma première carrière a été dans le secteur des technologies en tant que consultant et chef de projet. J’ai participé à la création et au lancement de l’« Experience Music Project » – un musée du Rock and Roll à Seattle. Je détiens un baccalauréat en musique de l’University of Western Ontario et une maîtrise en administration des affaires de l’Université McMaster. Je détiens aussi un diplôme en génie audio de l’University of Washington et suis diplômé du Pacific Northwest Film Scoring Program primé de Hummie Mann.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here