Dragon Quest pochette15 ans après sa sortie sur PlaytStation, le jeu de rôle Dragon Quest VII : La Quête des Vestiges du Monde arrive sur 3DS. Le titre nous plonge dans une quête fantastique pour sauver des régions oubliées qui pourront alors revivre dans le monde présent. Ceux qui aiment les jeux de rôle aux combats en mode tour par tour tels que les récents Bravely Second et World of Final Fantasy seront en terrain connu dans cette aventure parfaitement adaptée à la console portative de Nintendo.

En résumé

Après avoir trouvé un passage vers des îles perdues, nous partons à la découverte de ces contrées mystérieuses accompagné de nos meilleurs amis, le Prince Killyan et l’intrépide Maribel. On y fait la rencontre de gens aux prises avec des calamités à qui on donnera un coup de main. On forgera de nouvelles amitiés, le tout entre deux combats de monstres aux allures quand même mignonnes.

Dragon Quest VII : La Quête des Vestiges du Monde est développé par ArtePiazza / Square Enix et publié par Nintendo.

  • Date de parution : 16 septembre 2016
  • Style : Jeu de rôle
  • Plateforme : New Nintendo 3DS
  • Mode de jeu disponible : solo
  • Classement ESRB : E10+ (Pour Tous, 10 ans et plus)
  • Langue d’exploitation : Jeu disponible en français

Nous incarnons le fils d’un pêcheur qui a bien hâte d’être assez vieux pour partir avec son père. Les villageois sont convaincus que leur île est la seule qui existe mais on n’en croit rien. Les trois amis découvrent le passage vers un sanctuaire sacré par où l’on rejoint des îles mystérieuses et remplies de monstres. Quelle belle occasion pour trois gamins en soif d’aventures!

Au sanctuaire, quatre piliers ont une couleur dominante contenant entre quatre et cinq îles chacun. Pour y accéder, il faut rassembler des fragments de pierre sur un piédestal. Ces fragments se trouvent partout, exploitant la nécessité d’explorer le terrain. Heureusement, un signal s’allume quand un fragment est à proximité. Bien qu’on puisse aller où bon nous semble, le jeu est fait de telle sorte qu’on complète un pilier à la fois apportant une linéarité au scénario.

À notre arrivée, il faut résoudre l’énigme de l’île. Un drame afflige les villageois et avec notre aide, ils seront sauvés. Une fois la paix rétablie, on revient à la maison. C’est à ce moment que l’île visitée émerge dans le temps présent. En la revisitant, on s’aperçoit qu’on a agi dans le passé. Les habitants racontent nos aventures comme si c’était arrivé il y a des centaines d’années. On est heureux de voir l’évolution de ces endroits mais j’étais triste en revisitant les lieux détruits au fil du temps.

DQuest_10La mécanique de jeu est similaire partout bien que le type de mission soit différente selon l’histoire spécifique à chaque île. Il faut demeurer attentif à la prochaine tâche à accomplir car plusieurs va-et-vient sont requis. On récupère un objet pour quelqu’un qui nous envoie ensuite porter un message au village voisin. En prenant une pause, il peut arriver qu’on oublie une étape. Pour éviter de faire du surplace, utilisez les infos dans le menu du héros pour se rappeler le déroulement de l’histoire. Parler au lutin qui garde le Sanctuaire des Mystères permet aussi d’avoir un indice sur notre quête actuelle. Parfois c’est évident, d’autres fois j’ai cherché un peu plus avant de deviner la signification de son énoncé. Le but de nos aventures se complexifie joyeusement et en progressant, on doit parfois se rappeler certains personnages ou actions passées qui sont la clé de ce qui nous attend par la suite. C’est génial!

Se préparer adéquatement au combat

DQuest_6Les combats dans Dragon Quest VII : La Quête des Vestiges du Monde se font en mode tour par tour. On choisit donc l’action à lancer pour nos personnages, qui subiront ensuite la riposte de l’ennemi. Il faut donc s’assurer d’être prêt et d’avoir une équipe équilibrée pour faciliter nos affrontements. Chaque nouvel endroit offre de meilleures armes et armures que le précédent. Avec l’argent amassé au fil des combats, c’est la première chose que je fais en arrivant pour avoir le meilleur équipement possible. Un saut à l’auberge me remet sur pieds en un rien de temps et une visite à la chapelle sauvegarde ma progression.

Choisir la vocation de nos héros

Si on s’y amuse dès le début, je dirais que le cœur du jeu jouit d’un second souffle suite aux événements majeurs se déroulant une grosse vingtaine d’heures plus tard. Après cette longue introduction, nous voilà rendus à choisir (enfin!) une vocation pour nos personnages. Spécialisés autant en offensive qu’en défense, il n’en tient qu’à notre style de jeu pour évoluer comme guerrier, matelot, prêtre ou voleur. En tout, ce sont trente classes qui sont accessibles selon le personnage.

Les mines, les grottes et autres donjons à explorer deviennent de véritables labyrinthes avec des cul-de-sac et des détours nous ramenant parfois sur nos pas. La mémorisation de mon trajet et la possibilité d’affronter une multitude de monstres permettent d’acquérir de l’expérience et j’aime m’y perdre, une fois bien sûr que je sais comment m’en sortir indemne. Notre aventure devient plus intéressante, bien que j’aie trouvé ça long avant d’arriver à cette phase déterminante dans l’histoire, prouvant toutefois que Dragon Quest VII : La Quête des Vestiges du Monde est un jeu de longue haleine dans lequel il vaut la peine d’investir.

Victime de son âge?

Les éléments qui m’ont accrochée tiennent probablement à l’âge du jeu sorti en 2001 pour PlayStation. La religion semble prendre une place prédominante dans le scénario ce qui m’a surprise et rendue mal à l’aise au départ, en particulier la sauvegarde se faisant par une confession au curé à l’église. Aussi, le rôle des femmes se trouve aux fourneaux et au ménage alors qu’elles attendent le retour de leur Homme, si elles n’attendent pas carrément de se marier. Mirabel est une jeune fille déterminée à prendre son destin en mains et c’est tant mieux! Sa mère lui fait toutefois la remarque qu’elle devient musclée à force de se battre, muscles qui ne sont pas très jolis sur des bras féminins. Bref, pour la leçon on repassera.

Explorez des donjons additionnels avec les échanges via StreetPass

DQuest_9Via StreetPass, on peut échanger des tablettes de voyageurs avec d’autres joueurs. Celles-ci consistent à un donjon qui se termine par l’affrontement d’un gardien. C’est l’occasion d’amasser des points d’expérience, des sous et quelques objets supplémentaires. Rien d’extraordinaire mais une activité amusante en dehors de la trame principale.

En somme, Dragon Quest VII : La Quête des Vestiges du Monde s’ajoute à la vaste collection des jeux de rôle disponibles pour la 3DS de Nintendo. Le titre original a introduit la navigation dans un environnement en 3D alors cette refonte est parfaitement adaptée aux jeux actuels profitant de l’effet de profondeur de la console de Nintendo. Malgré le numéro de son titre, l’histoire se tient très bien toute seule, du moment que vous aimiez sa mécanique s’apparentant aux jeux de rôles japonais classiques.

+ La musique est sublime

+ Excellente adaptation de la 3D sur la console de Nintendo

+ Une histoire autonome dans l’univers de Dragon Quest.

+ Pas besoin d’avoir joué aux précédents pour s’y plonger

– Les personnages secondaires se répètent allègrement

– Les nombreux va-et-vient peuvent être durs à suivre

– Très long avant de pouvoir choisir sa vocation

Verdict

  • Jouabilité: 3,5/5
  • Visuel: 3,5/5
  • Audio: 4/5
  • Durée de vie potentielle: 5/5

Note générale: 4/5 (80%)

Procurez-vous Dragon Quest VII : La Quête des Vestiges du Monde pour la New Nintendo 3DS

PARTAGER SUR
Mélanie Boutin-Chartier
Joueuse invétérée, j'ai eu la chance de travailler comme monteure sur l'émission M.Net à MusiquePlus. Mon expérience vidéo ludique s'est étendue aux évaluations de jeux vidéo pour Jouez.com, Le Blogue Techno de Future Shop et l'Épée Légendaire. N'hésitez pas à me suivre sur Twitter, ma page Facebook, YouTube et Twitch.tv (Matante75) où je diffuse régulièrement mes parties sur Xbox One et PlayStation 4!

Twitch.tv

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here