Le programme id@box aide les développeurs indépendants à créer des jeux. Le studio de Microsoft donne un support durant le processus et donne aux joueurs la meilleur collection de jeux indépendants aux joueurs. À l’événement Xbox Showcase, Mélanie Boutin-Chartier a eu le plaisir d’apprendre sur deux d’entre eux. Voici un petit aperçu de Tunic et Generation Zero.

Tunic

Tunic est un mignon jeu d’action et d’aventure pour la famille. Le héro est un petit renard qui part seul dans un grand périple. Ce dernier devra traverser une forêt plein de monstres, explorer des ruines anciennes, découvrir de mystérieux secrets, tout en se battant contre divers ennemis.

Le jeu n’est pas complètement un monde ouvert, mais il y a tout de même beaucoup de chose à découvrir. Il ne faut pas hésiter à suivre des sentiers cachés, ils peuvent amener à un coffre qui vous donnera une belle épée, ou une arc. Trouver ce type d’arme est ce qui fait augmenter les habiletés du petit renard contre ses ennemis, et il faut être préparer pour les batailles contre les boss. L’exploration est la clé, sinon il est facile de perdre une occasion de trouver une arme. Durant la démo, le bouclier ne fut pas trouvé par tout le monde. À ce moment, les batailles deviennent un peu plus dures. Le personnage n’obtient pas de l’expérience durant le jeu. On ne peut que sauter, attaquer, ou esquiver dès le début de l’aventure.

Avec ses superbes graphiques animées, et une histoire légère ayant un but simple, Tunic se joue dans une douce atmosphère que tout le monde devrait découvrir.

Generation Zero

Generation Zero présente une expérience complètement différente. Ce monde ouvert se jouant à la première personne amène les joueurs en Suisse de l’an 1989. Le monde est le chaos, envahit par les machines. Que s’est-il passé? C’est ce que l’on découvre en écoutant de vieilles bandes magnétiques, et en lisant des notes laissés par les survivants. Mais où sont-ils? Sont-ils en sécurité?

C’est intéressant comment les studios Avalanche ont pensé à leur système de combat et à la mécanique de la jouabilité. À cause des événements passés, les armes sont vieilles et rouillées. Il faudra donc fouiller dans les décombres pour trouver des restes pour améliorer notre équipement. Non seulement on peut trouver des outils pour nous aider dans des automobiles et dans des maisons, mais aussi dans ces même machines qui ont causé ce chaos. Faites de matériaux utilisables, elles ont aussi des lentilles permettant de voir et attaquer le personnage. Il ne suffira que de briser leur lentille pour les aveugler. Par contre, si on est capable de maitriser une machine sans endommager ses matériaux, ils deviennent donc utilisable pour notre personnage. C’est vraiment une excellente idée pour ce type de jeu de survie!

On peut jouer seul ou jusqu’à 4 joueurs qui peuvent entrer et sortir de la partie à leur guise. Prévu pour 2019, Generation Zero est un jeu vidéo à regarder de près sur Xbox One X.

Saviez-vous que Best Buy Canada est présentement au E3? N’hésitez pas à rechercher le hashtage #BBYatE3 sur Twitter! De plus, suivez les aventures de Mélanie Boutin-Chartier au E3 2018 sur le blogue anglophone de Best Buy Canada! Si vous n’êtes pas apte à lire l’anglais, nous vous ferons une traduction de chacun de ses articles sur le blogue francophone!

Cliquez ici pour sauver 30% sur la précommande de jeux sélectionnés présentés durant le E3 2018 sur BestBuy.ca

PARTAGER SUR
Jean-Francois Bourré
Passionné par les voyages dépaysants, je suis avant tout un geek qui aime les jouets, les figurines, les gadgets technologiques et les jeux vidéo. J'ai partagé plusieurs sujets sur les blogs de Geekbecois et de Geeks And Com. Je tiens un blogue personnel sur lequel je publie occasionnellement.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here