Lorsqu’il vient le temps d’acheter une nouvelle console de jeux vidéo, il est presque rendu obligatoire de penser à aussi acheter de la mémoire pour cette dernière. Afin de ne pas être pris au dépourvu, voici ce que l’on doit savoir sur chaque console de jeux vidéo de la génération actuelle et du meilleur choix de stockage pour ces dernières.

Des disques durs de très grandes capacités pour la PS4 et la Xbox one.

Même si la PS4 et la Xbox One viennent tous les deux avec un disque dur d’au moins 500 Go de mémoire, les compagnies possèdent aussi des consoles allant jusqu’à 1To. Les deux formats ont suffisamment de mémoire pour plusieurs jeux. Par contre, il faut savoir que même si l’on achète un jeu en version physique, ce dernier est souvent installé en totalité sur le disque dur de la console. Étant donné que beaucoup de jeux atteignent maintenant plusieurs dizaines de Go à la fois (n’incluant pas les mises-à-jour), la mémoire diminue plus vite que l’on le croit, et il ne suffira qu’une poignée de jeux pour que la mémoire du disque dur de la console soit pleine.

Il est possible de récupérer de la mémoire en effaçant des jeux de sur la console. Personnellement, j’aime mieux les garder et y avoir accès en tout temps même si j’ai terminé ces derniers. La Playstation 4 et la Xbox One permettent de connecter des disques durs externes.

Concernant la Playstation 4, il est permis de brancher un disque dur externe à USB 3.0 et ayant une capacité de mémoire allant de 250 Go à 8To. Même si l’on peut y brancher 2 disques durs, seulement qu’un est permis pour y installer des jeux, l’autre peut servir de contenu multimédia. Il faut alors prévoir un disque assez grand si l’on croit avoir plusieurs jeux sur la console. De mon côté, j’ai opté pour un disque dur de 2To de Seagate. Même s’il est possible d’obtenir le double de la quantité de mémoire pour quelques dizaines de dollars de plus, comme celui de 4To, je savais très bien que pour le prix, j’aurais une quantité suffisante. Je n’aime juste pas que les deux seules prises USB se situent à l’avant de la console. Il est facile de déconnecter le disque dur externe en croyant avoir déconnecter le fil de recharge de la manette sans fil…

Ces disques durs externes fonctionnent aussi très bien sur Xbox One. Quant à cette console, elle accepte deux disques durs différent ayant minimalement 256 Go de mémoire et ne semble pas avoir de limite(!). De mon côté, je possède la Xbox One S, et cette dernière possède deux prises USB à l’arrière et une à l’avant. J’ai donc branché mon disque dur externe à l’arrière et il ne risque pas de se faire débrancher par inadvertance.

Les limites des consoles Nintendo…

Lorsque l’on parle de Nintendo, on peut tout de suite dire qu’il s’agit d’un autre monde. Il faut donc être prudent lors de la gestion de la mémoire de chaque console de la compagnie.

Dans le cas de la Nintendo Switch, la mémoire interne de la console se limite à environ une trentaine de Go. Si on se limite à acheter des jeux sur support physique (et à aucun contenu téléchargeable), on peut facilement se passer de mémoire externe. En effet, les jeux sur Nintendo Switch n’ont pas besoin de ne pas télécharger sur la console comme les autres. À moins que ces derniers demandent d’installer des mises-à-jour (qui peut prendre beaucoup trop de place sur la mémoire), seule les sauvegardes de jeux prendront de la mémoire et c’est si peu que ç’est presque négligeable.

Pour être prudent et si l’on veut profiter de ce que le eShop offre, il est primordial de se doter d’une carte microSD. La Nintendo Switch permet actuellement toutes les capacités de mémoire des cartes microSD existantes. Si Best Buy offre des cartes microSD de 256 Go, celles-ci sont encore assez dispendieuses. Je recommande beaucoup plus les cartes microSD de 128 Go, comme ce de SanDisk, qui est amplement suffisant pour le prix et pour la capacité de mémoire. De toute façon, si la carte microSD vient qu’à être pleine, il est possible de transférer les données de celle-ci vers une microSD de capacité supérieure.

Les consoles Nintendo 3DS et Nintendo 2DS peuvent aussi contenir de la mémoire externe et sont toutes les deux limités à 32 Go. Dans le cas de la Nintendo 3DS, celle-ci peut contenir des cartes SD régulières. Une carte SD de 32 Go à 90 Mo/s comme celle de SanDisk est amplement suffisante. Il est aussi possible de prendre une carte microSD avec un adaptateur à carte SD, ce que celle de 32 Go à 100 Mo/s de SanDisk fait aussi. Puisque la Nintendo 2DS n’accepte que les carte microSD, ce choix est aussi parfait pour la console. Le transfert de données ou le changement de carte mémoire de ces deux consoles est un peu compliqué et problématique. Je suggère donc encore une fois d’acheter le plus possible les jeux sur support physique et de limiter les téléchargements…

Des solutions de stockage faciles à acheter, mais difficile à gérer.

Comme l’on peut constater, il est facile de trouver le bon stockage de données pour nos consoles de jeux. Par contre, la gestion de tout cela peut s’avérer complexe, long, et couteux. Je vous suggère donc de bien penser à vos besoins, à votre budget, et surtout, d’être patient!

 

Pour plus de choix de cartes SD et microSD , consulter les choix offerts par Best Buy!

Pour plus de choix de disques durs externes, n’hésitez pas à visiter le site de Best Buy!

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here