Depuis son lancement, le jeu d’arcade Rocket League a joui d’un bon succès. Les joueurs ont été, et sont encore, au rendez-vous. Psyonix les a bien servis avec des mises à jour ajoutant du contenu à son jeu de base. Disponible depuis le 14 novembre 2017 sur Nintendo Switch, on peut maintenant s’amuser avec des voitures aux couleurs de Nintendo et ce, autant en multijoueur en ligne qu’en mode local.

Rocket League pochetteRocket League est développé et publié par Psyonix

Date de parution : 14 novembre 2017
Style : Sport
Plateforme : version pour Nintendo Switch
Modes de jeu disponibles : solo / multijoueur local et en ligne (1 à 8 joueurs)
Classement ESRB : E (Pour Tous)
Langue d’exploitation : Jeu disponible en français

Facile à prendre en mains, un art à maîtriser

J’ai joué à Rocket League lorsqu’il est sorti sur Xbox One. Je me souviens avoir aimé la facilité avec laquelle on l’aborde. Utilisant une approche arcade, n’importe qui peut apprendre les rudiments du jeu en quelques minutes. Contrôlant une voiture téléguidée, on se lance dans une arène en équipe contre de deux à quatre adversaires. Rocket League propose un match de soccer revisité où chaque joueur contrôle un bolide entièrement personnalisé selon nos humeurs. Les mouvements sont rapides alors qu’on peut sauter, accélérer avec le turbo et réussir quelques acrobaties pour marquer un maximum de buts.

Sur Switch, la console permet le jeu en mode local où chacun peut utiliser un Joy-Con indépendant pour partager une partie à la maison. En créant un match privé, établissez vos règles parmi une foule d’éléments à personnaliser allant de la gravité sur le terrain aux effets sur le véhicule et la forme du ballon. Jouant avec la physique des objets, avoir la mainmise sur le match est plus facile à dire qu’à faire. Le titre fait d’ailleurs partie des jeux qui bénéficient de tournois professionnels de eSport. Étant donné sa présentation, même regarder un match de Rocket League est divertissant, surtout que les mouvements sont réalisés par des professionnels. C’est impressionnant de les voir aller !

Plusieurs activités aux défis variés

En plus du soccer, Rocket League permet de s’amuser à d’autres sports ou leurs variantes :

  • Dropshot – Le sol s’effondre par endroits et il faut en profiter pour envoyer le ballon dans le trou.
  • Rumble – Les pouvoirs spéciaux qu’on peut faire dans ce mode changent le déroulement d’une joute, que ce soit par une mini-tornade, des éclairs ou un coup de poing dirigé vers nos opposants.
  • Jour de neige – On lance ici un jeu s’apparentant au hockey. Avec des rebonds plus ardus, je me rends compte que la physique d’une rondelle est bien différente de celle d’un ballon.
  • Paniers – Les buts sont remplacés par des paniers de basketball. Lancer le ballon dans les airs pour le faire tomber dans le panier est plus difficile que de le frapper dans un filet ouvert. Une fois qu’on maîtrise notre bolide, on est fier de nos paniers !

Les nouveautés apportées à la version Nintendo Switch

Rocket League image 5L’attrait de se procurer Rocket League sur Switch est d’abord d’y jouer n’importe où, tout le temps ! Ma console me suit au boulot alors je profite des championnats hors ligne en compagnie de joueurs virtuels pour faire progresser mon niveau d’expérience et déverrouiller une foule d’accessoires pour mes voitures. Un match dure cinq minutes alors il est facile de faire quelques partires pendant mon heure de dîner.

De plus, cette version donne accès à des véhicule au thème de Nintendo, soit aux couleurs de Mario, Luigi et Samus. Vous aurez alors le choix de personnaliser votre voiture en sélectionnant le turbo émettant des étoiles et le son émis en sautant est celui de Super Mario Bros.

L’arrivée de Rocket League sur la console l’ajoute à la liste des joueurs potentiels à rencontrer en ligne. En effet, Psyonix confirme que cette édition est compatible avec Rocket League sur Xbox One et PC via la plateforme Steam. La possibilité de trouver des parties communes et de rejoindre ses amis est encore plus grande, peu importe la console sur laquelle vous jouez. En sélectionnant la voiture de Mario, Luigi ou Samus, montrez à vos adversaires quelle version du jeu vous possédez en affichant vos couleurs !

La plus récente mise à jour ajoute l’option Tournoi

Envie de vous pratiquer en vue du prochain championnat ou d’organiser une joute compétitive avec vos amis ? Psyonix vient tout juste d’ajouter les tournois au choix des menus. Comme pour les parties amicales, on a le loisir de se joindre à une partie ou encore d’en créer une en modifiant les règles à notre guise. Comme pour les matchs privés, les tournois acceptent les joueurs de PC, Xbox One et de Nintendo Switch qui s’amuseront ensemble en activant l’option dans les règles du championnat.

Impressions générales

Rocket League image 4Rocket League est un jeu de type arcade amusant. Autant les joueurs débutants qu’expérimentés y trouvent leur compte. Le fait de pouvoir y jouer hors-ligne sur Nintendo Switch m’a permis de faire des matchs rapides sur la route. La communauté évoluant autour du jeu est encore bien présente et cette édition est aussi pertinente que celle disponible sur les autres consoles de salon. En plus du mode local qui n’est pas à négliger, pouvoir se brancher avec ses amis lors une partie privée et mélanger les consoles sur le même terrain en fait un titre rassembleur. Si le genre vous interpelle, c’est un achat à coup sûr !

+ La personnalisation poussée des matchs
+ Des véhicules exclusifs à la version sur Nintendo Switch
+ La quantité de voitures supplémentaires à acheter à petit prix
+ Jeu complet avec tous les modes de jeux déjà parus
+ Encore populaire auprès de la communauté en ligne
+ Multijoueur possible entre les joueurs sur Switch, PC (via Steam) et Xbox One

– Un peu déçue au niveau du graphisme

ÉVALUATION GLOBALE

Expérience de jeu : 4,5/5
Graphisme : 4/5
Son : 4/5
Durée d’intérêt/Rejouabilité : 4,5/5

Note globale : 4,5/5 (95 %)

Merci à Psyonix pour la copie média ayant permis de réaliser ce test.
Les images illustrant cet article proviennent de ma partie sur Nintendo Switch.

PARTAGER SUR
Mélanie Boutin-Chartier
Joueuse invétérée, j'ai eu la chance de travailler comme monteure sur l'émission M.Net à MusiquePlus. Mon expérience vidéo ludique s'est étendue aux évaluations de jeux vidéo pour Jouez.com, Le Blogue Techno de Future Shop et l'Épée Légendaire. N'hésitez pas à me suivre sur Twitter, ma page Facebook, YouTube et Twitch.tv (Matante75) où je diffuse régulièrement mes parties sur Xbox One et PlayStation 4!

Twitch.tv

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here