C’est une bonne idée d’avoir apporté le jeu d’aventures Skylanders : Imaginators à la Nintendo Switch. Même s’il est déjà disponible pour les autres consoles, le jeu est en parfaite harmonie avec ce que celle-ci a à nous offrir. On importe nos personnages directement à partir du Joy-Con droit au même titre que les amiibo alors pas besoin de portail. De plus, il ne suffit que de séparer les Joy-Con pour inviter un ami à jouer avec nous.

Skylanders : Imaginators est développé par Toys for Bob et publié chez Activision

Date de parution : 3 mars 2017
Style : Action / Aventure
Plateforme : version pour Nintendo Switch
Modes de jeu disponibles : solo / multijoueur local (1 à 2 joueurs)
Classement ESRB : E10+ (Pour Tous, 10 ans et plus)
Langue d’exploitation : Jeu disponible en français

Contenu de la boîte :

  • Jeu Skylanders : Imaginators pour Nintendo Switch
  • Statuettes de Golden Queen et Master King Pen
  • Cristal de création de Feu
  • Feuille d’autocollants
  • Affiche de collection avec toutes les figurines Skylanders : Imaginators

Kaos sème le chaos

Skylanders Imaginators KaosLes Skylands sont en péril et l’équipe de Skylanders est appelée en renfort. Le vilain Kaos est en quête du pouvoir ultime de la magie de l’Esprit et il faut l’en empêcher. Il utilise les cristaux d’imaginite utilisés par les Anciens pour créer une armée. Ses Doomlanders seront nos ennemis principaux et certains sont par ailleurs assez amusants à affronter.

C’est dans un jeu de plateforme en 3D que nous évoluons au travers d’objectifs qui se dévoilent au fur et à mesure du scénario. Le dragon Spyro est notre guide principal mais c’est dans la peau de Golden Queen et King Pen que j’ai parcouru les Skylands. Le jeu est facile d’approche. L’action est constante, intégrant les puzzles aux combats tout naturellement.

Bien que Skylanders : Imaginators soit ma première expérience dans la série, je me suis quand même sentie en terrain connu. Sa mécanique est similaire aux jeux LEGO et autres Disney Infinity. L’histoire nous fait voyager à travers des dizaines de tableaux truffés d’énigmes et de trésors. En plus de se battre contre les ennemis, une foule d’activités complémentaires diversifient l’action.

Créer son propre Skylander

Skylanders est une série d’aventure où nos héros sont des statuettes qu’on importe dans le jeu. Le cristal de création fourni dans l’ensemble de base permet quant à lui de créer son propre Skylander en choisissant sa classe parmi une dizaine de possibilités et ceci est l’une des qualités du jeu.

Nous accumulons une foule d’objets en ouvrant les coffres gagnés en complétant les défis du jeu pour créer notre héros ultime. Vous pourrez avoir le personnage le plus bizarre possible. Alors que Golden Queen est une sorcière de la Terre et King Pen, un cogneur de l’Eau, j’ai créé un Ninja de Feu. Pour son apparence, j’y suis allée de manière aléatoire. C’est ensuite au niveau des armes et armures que je sélectionnais les objets les plus forts pour augmenter la puissance de ma création. Le tout est convivial et facile à réaliser.

Pour sa part, l’application mobile Skylanders Imaginators Creator permet de construire un personnage de toutes pièces ou basé sur celui qu’on importe à partir du jeu principal. Faisant apparaître des coffres à intervalles réguliers, je peux en modifier leur apparence avec mes nouvelles acquisitions. Au départ, je croyais pouvoir réimporter ma création pour l’incarner dans le jeu mais c’est malheureusement impossible à moins de commander une carte ou une figurine de ce personnage par le biais de sa boutique en ligne. C’est moins intéressant pour moi car si je monte un personnage, c’est pour jouer avec! J’aurais souhaité que l’échange puisse se faire dans les deux sens sans en défrayer un coût supplémentaire. Par contre, commander la statuette physique de ce que notre enfant a créé avec l’application peut être assez cool.

Une statuette de chaque élément

On accède aux portails associés au feu, à la glace, l’eau, l’air, les ténèbres et bien d’autres avec un sensei du même élément. Si vous souhaitez visiter les tableaux facultatifs, il faudra acheter une figurine de chaque élément. Les royaumes dédiés à un élément permettent d’aller chercher son pouvoir ultime. Vous pouvez donc attendre d’avoir le bon personnage pour y aller sans aucun souci. Ces lieux n’affectent en rien l’histoire principale et sont très courts à parcourir. J’ai par contre eu la déception de ne pas pouvoir accéder au Royaume du Feu avec mon ninja créé à partir du cristal. N’étant « qu’un simple soldat », ses pouvoirs sont différents des sensei. Il n’a pas le statut requis pour y entrer.

Une mécanique réussie et une finition superbe

Alors que la plupart des Doomlanders nous attirent dans un combat d’arène, j’ai bien aimé les autres mécaniques du jeu. J’ai glissé sur des rails, fait éclater des ballons, me suis envolée vers des plateaux éloignés et plané autour d’une île pour détruire une masse de guacamole. Je n’ai ressenti que très peu la séparation entre la portion jouable et l’intégration des animations. Par contre, ceci se fait au détriment de longs temps de chargement chaque fois qu’on entre dans un tableau ou même dans certaines pièces.

Étant donné que c’est ma première incursion dans les Skylands, j’ai regardé la série animée Skylanders Academy sur Netflix quelques jours avant de recevoir le jeu. L’anime m’a présenté les personnages principaux et la relation qu’ils entretiennent entre eux. Une chance car on ne les voit que superficiellement dans le jeu. Les connaître à l’avance ajoute donc un attachement envers ceux-ci. Quelque part, j’ai l’impression que Skylanders : Imaginators est une extension à Skylanders Academy d’autant plus que les deux sont graphiquement similaires et d’une qualité exemplaire.

Jouer avec un ami n’importe où, n’importe quand!

À tout moment durant l’aventure, un deuxième joueur peut s’ajouter instantanément sans devoir quitter notre jeu. On n’a qu’à synchroniser les Joy-Con en deux entités séparées ou allumer une manette supplémentaire. Notre ami choisit son personnage et nous accompagne librement dans les tableaux. Le tout se fait facilement et les deux apparaissent sur le même écran. Étant donné qu’ils ne peuvent pas trop s’éloigner l’un de l’autre, l’action est toujours bien affichée à l’écran. On aperçoit d’ailleurs un rayon les liant donc on peut s’ajuster au besoin.

Impressions générales

Skylanders Imaginators 2Somme toute, Skylanders : Imaginators est un très bon jeu. Les fans de la série devraient l’apprécier alors que les nouveaux vont y découvrir une aventure intéressante. Même sans faire tous les temples facultatifs, il y a assez de contenu pour s’amuser pendant des heures. La rejouabilité tient à aller chercher l’ensemble des trésors et secrets dans chacun. Un système d’objectifs de mission est également en place pour qu’on puisse le compléter à 100%. L’histoire est vivante, les personnages sont drôles et la qualité globale du jeu donne l’impression de faire partie de la série animée.

+ Les statuettes sont grandes et de bonne qualité
+ Un scénario amusant
+ Une mécanique de jeu diversifiée
– J’ai perdu l’habitude de ne pas contrôler la caméra
– De longs temps de chargement
– L’application ne fonctionne que dans un sens

ÉVALUATION GLOBALE

Expérience de jeu : 3,5/5
Graphisme : 4/5
Son : 5/5
Durée d’intérêt/Rejouabilité : 4/5

Note globale : 4/5 (80 %)

Procurez-vous Skylanders : Imaginators pour la Nintendo Switch
Visitez la section dédiée aux Skylanders sur le site de Best Buy

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here