La maison intelligente prend de plus en plus de place dans nos vies. C’est une façon simple d’obtenir tellement plus des différents dispositifs intelligents de notre demeure. Il existe plusieurs écosystèmes différents offerts par plusieurs entreprises depuis les dernières années. Une des solutions qui est un peu moins connue parce qu’elle est plus récente serait le Apple Homekit.

Qu’est-ce que Apple Homekit

Normalement, beaucoup des solutions de maison intelligente requièrent que vous vous procuriez un pont qui fait la connexion entre les différents périphériques intelligents. Voici où Apple Homekit offre une approche très différente. Tout ce que vous avez besoin c’est un appareil iOS (téléphone ou tablette) pour interconnecter les différents dispositifs compatibles avec la norme Apple Homekit.

Je dois admettre qu’il y a une certaine élégance et simplicité à utiliser seulement un appareil aussi central que notre téléphone ou notre tablette pour tout contrôler. C’est aussi pratique parce que ça élimine le pont en tant que point central qui peut faire défaut et ça réduit aussi la congestion vers un seul point sur votre réseau.

 

Cependant, ça crée aussi d’autres problèmes. Disons que vous décidez de choisir d’utiliser votre iPhone comme pont pour votre maison, vous recevrez les alertes seulement quand vous êtes à la maison. Disons que c’est une limitation assez importante qui peut même réduite à néant son utilité. Le cas des caméras de sécurité me vient en tête.

Heureusement, il existe des solutions. La plus simple est de vous procurer un haut-parleur HomePod. Ce petit haut-parleur peut être utilisé comme on utiliserait un haut-parleur Sonos ou alors, on peut aussi activer Siri et l’utiliser comme un Google Home. L’autre possibilité est de configurer un Apple TV de 3ème génération. Notez bien que vous êtes limités à la réception d’alertes sur vos autres appareils. Si vous en possédez un Apple TV de 4ème génération ou plus récent, vous pourrez même configurer à distance plus de fonctions complexes ou même accéder à vos caméras de sécurité.

La dernière option est de laisser un iPad connecté en permanence chez vous. Encore une fois, vous êtes limités aux iPad pouvant fonctionner sous iOS 10.3. Remarquez bien qu’un petit iPad Mini 2 peut faire l’affaire.

 

Comment configurer Apple Homekit

Afin de profiter au maximum de toutes les fonctions que vous propose Apple Homekit, vous devrez posséder un téléphone ou une tablette compatibles avec iOS11. Rapidement, on parle ici de tous les téléphones après l’iPhone 5S, l’iPad Air et l’iPad Mini 2.

La configuration est faite directement dans l’application Apple Homekit qui est installée par défaut sur votre téléphone. Si vous l’avez effacée, vous n’avez qu’à la retélécharger gratuitement sur le magasin en ligne d’Apple.

C’est dans cette même application que vous pourrez vous connecter sur les dispositifs de maison intelligente compatibles avec le standard Homekit qui se trouvent chez vous. Sinon, l’application fonctionnera en tandem avec certaines applications pour obtenir les informations. On trouve sur la liste des dispositifs compatibles avec Homekit les ampoules Phillips Hue ou le thermostat intelligent Wi-Fi Lyric T5 d’Honeywell. L’important est de vous assurer que les dispositifs que vous voulez acheter comportent la mention compatible avec Apple Homekit.

Une des plus grandes forces d’Apple est la versatilité de son écosystème. Ainsi, il est possible d’utiliser l’application Homekit directement dans votre iPad ou alors utiliser Siri pour allumer les lumières à partir de votre téléphone. Même votre HomePod si vous le possédez !

Ceux qui préfèrent se promener plus léger, préféreront appeler l’Apple à la rescousse. C’est toute une sensation d’allumer les lumières en utilisant la montre sur votre poignet.

 

La force dans l’automatisation

On doit admettre que même si consulter la température de la maison à partir d’une application est amusant, ce n’est pas ce qui nous intéresse le plus quand on parle de domotique. Les règles d’automatisation sont où vous trouverez le meilleur argument pour vous lancer dans cette technologie.

L’automatisation est ce processus par lequel vous automatiser (convaincu que c’est un choc pour vous) certaines actions dépendant des situations. Par exemple, dès que vous quittez la maison, les lumières s’éteignent sans aucune intervention de votre part ou alors la température augmente quand votre automobile arrive dans le garage.

Alors que d’autres systèmes de domotique utilisent le très puissant protocole IFTTT (If this than that ou si vous préférez en français si ceci fait cela), Apple y va avec sa propre implémentation.

On doit d’abord définir des scènes pour les pièces dans votre maison. Ainsi tous les lumières, haut-parleurs intelligents ou interrupteurs dans votre salon peuvent être une scène qu’on nomme Salon. Vous pourrez ensuite faire de même pour toutes les autres pièces de votre maison.

La prochaine étape consiste à assigner une des quatre actions suivantes :

  • Géolocalisation : quand vous arrivez ou quittez un endroit.
  • Horaire : quand vous exécutez une action.
  • Automatisation d’un accessoire : quand vous interagissez avec un accessoire.
  • Capteurs : quand un capteur perçoit quelque chose.

Le premier est pratique pour débarrer votre porte d’entrée lorsque vous arrivez dans l’entrée alors que le second peut servir à ceux voulant réduire leur consommation d’électricité en fermant le moteur de la piscine la nuit. Pour le troisième, il viendra en action en fermant les lumières de toute la maison lorsque vous fermez la porte d’entrée. Quant au dernier, il servira quand votre détecteur de fumée se déclenchera.

Ce qui est magique avec l’automatisation ce sont les combinaisons que vous pouvez faire. Imaginez qu’une caméra qui ne serait active que lorsque vous quittez la maison détecte un mouvement suspect et fait clignoter toutes les lumières de la maison jusqu’à ce que quelqu’un déverrouille la porte d’entrée. Les possibilités sont infinies.

 

Facile à utiliser

Et ce qui est vraiment génial c’est que c’est extrêmement simple d’ajouter de nouveaux dispositifs à l’application Apple Homekit.

  • Étape 1 — alimentez votre dispositif avec une prise de courant ou une pile (c’est selon).
  • Étape 2 — joignez votre dispositif à votre réseau Wi-Fi ou avec votre connexion Ethernet (avec fil) avec l’application du dispositif.
  • Étape 3 – Vous devrez signifier au dispositif dans l’application qu’il va fonctionner avec Homekit. Il vous fournira un code à 8 chiffres.
  • Étape 4 — entrez le code à 8 chiffres dans l’application Homekit et le tour est joué. Votre dispositif est maintenant contrôlable directement de votre téléphone ou tablette.

 

Il ne fait pas de doute que c’est une bonne nouvelle pour les amateurs de la pomme puisqu’ils ont finalement un écosystème bien à eux avec la simplicité mais aussi la force qui ont fait la réputation de l’entreprise. Pour trouver des dispositifs compatibles Apple Homekit, je vous invite à visiter le site de Best Buy.

PARTAGER SUR
Christian Jarry
Joueur sur PC depuis 1984, j'ai acheté ma première console en 1999: la Dreamcast. Plusieurs autres consoles suivront par la suite mais je demeure toujours attaché au jeux PC. Dans mes autres temps libres, j'aime également m'entretenir sur la techno, la musique et la photographie.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here