Pixelbook GoLa ligne entre les ordinateurs portables et les tablettes est de plus en plus petite. On retrouve de plus en plus de portables avec des écrans tactiles ou des tablettes avec des claviers physiques amovibles. Google n’est pas étranger au marché des ordinateurs portables et ils nous arrivent avec le Google Pixelbook Go plus près de l’ordinateur portable mais qui rappelle quand même la tablette. Ça semble être un bon mélange des deux alors j’étais vraiment curieux de voir comment il tirerait son épingle du jeu.

Conception solide

Pixelbook GoÀ première vue, on peut penser que le Pixelbook Go est un ordinateur portable tout ce qu’il y a de plus conventionnel. Ce n’est pas dit péjorativement mais rien ne le démarque des autres ordinateurs portables.

Comme on dit souvent, il ne faut pas toujours se fier simplement à ses premières impressions. En le prenant dans ses mains, on est rapidement emballé par son poids de seulement 1 kg (2.2 livres). C’est un facteur important pour une personne comme moi qui traine son ordinateur portable tous les jours.

Pixelbook GoÀ voir son épaisseur de seulement 13mm lorsqu’il est fermé, on pourrait être inquiet quant à sa solidité vu que son boitier est en plastique. Or, les plastiques choisis semblent d’excellente qualité parce tout semble très rigide avec un fini noir mat très agréable.

Fait inusité, l’arrière est côtelé pour permettre une meilleure prise en main. C’est la première fois de ma vie que je vois ça mais ça m’a paru une excellente idée.

Utilisation

D’une taille de 13,3 pouces, il est d’un format assez standard pour un ordinateur portable. Son écran propose une bonne résolution de 1920×1080 et il est tactile ce qui est d’autant plus utile quand on installe des applications Android. Il offre une image claire peu importe l’angle de vue. J’avoue que j’aurais aimé qu’il soit un 2 en 1 question de pouvoir utiliser l’ordinateur en mode tablette mais ce n’est pas une option.

Pixelbook GoSon pavé tactile est grand et très précis. Le fini plastique est agréable et votre doigt glisse facilement d’un endroit à l’autre. Pour sa part, le clavier rétroéclairé offre un touché absolument superbe pour taper des textes. C’est clair que l’influence d’Apple se fait ressentir et c’est pour le mieux. Il nous fait penser aux claviers comme celui que j’ai sur mon MacBook Pro et non les nouveaux claviers papillon que tout le monde déteste. Prenez des notes Apple!

Dans le ventre de la bête vous avez trois options:

  1. Un processeur Intel M3 de 8ème génération, 8 Go et 64 Go de stockage SSD.
  2. Un processeur Intel i5 de 8ème génération, 8 Go et 128 Go de stockage SSD.
  3. Un processeur Intel i5 de 8ème génération, 16 Go et 128 Go de stockage SSD.

Celui que j’ai eu la chance de tester était le second modèle. Tous les logiciels que j’ai pu essayer ont très bien fonctionné et je n’entrevois pas de problème avec à plus long terme. Bien que le premier modèle soit très peu dispendieux, j’hésite un peu à le recommander. Oui pour la majorité des étudiants ou des familles, il devrait être suffisant mais je craindrais de manquer de puissance et d’espace assez rapidement. Il faut quand même que je confesse toujours viser le moyen au haut de gamme pour éviter ces problèmes. Mon MacBook Pro de 6 ans fonctionne encore comme un charme ce qui tend à donner raison à mon mode de fonctionnement.

Le Pixelbook Go ne propose pas de lecteur d’empreintes digitales ou de reconnaissance faciale. Vous pouvez par contre déverrouiller l’ordinateur avec votre téléphone Pixel 4 par exemple. Il saura en rapidement que vous possédez le téléphone et vous proposera de l’utiliser à partir de maintenant.

Pixelbook GoVous aurez une très bonne connectivité sans-fil avec sa carte réseau fil Wi-Fi 802.11b/g/n/ac et le protocole Bluetooth 4.2. J’adore l’emplacement sur les côtés des haut-parleurs qui offrent un très bon son clair et suffisamment puissant. Une autre belle surprise! Si vous préférez utiliser des écouteurs, vous pouvez donc choisir entre le port 3.5mm pour écouteurs où les connecter par Bluetooth.

La pile pour sa part dure au moins 12 heures d’après Google. Ça me semble assez réaliste comme estimé d’après mes tests. Son chargeur ultrarapide fait que vous récupèrerez 2 heures de piles en moins de 20 minutes.

Pixelbook GoJe présume que certaines personnes se désoleront qu’on y retrouve seulement deux ports USB-C et aucun lecteur de carte SD mais je ne suis pas du même avis. Il m’arrive de passer des semaines à travailler sans connecter rien dans mes ports USB. De nos jours, les appareils photo sont munis de connexion sans-fil et il en va de même pour la majorité de nos périphériques. Même les disques durs externes sont de moins en moins utiles avec l’arrivée de stockage infonuagique. On s’adapte très bien à cette façon de travailler.

Chrome OS

Une des particularités du Pixelbook Go est qu’il est livré avec Chrome OS plutôt que Windows. Le système d’exploitation a beaucoup progressé dans les dernières années. Ses débuts ont été un peu chambranlants alors que vous deviez être pratiquement toujours connecté sur internet pour pouvoir travailler. Ce n’est heureusement plus le cas et vous avez désormais de l’espace disque local plutôt que de devoir tout sauvegarder sur Google Drive.Pixelbook Go

Depuis le départ, toutes les applications développées par Google étaient disponibles pour le système d’exploitation. On avait donc le navigateur Chrome, un traitement de texte, un chiffrier ou même un éditeur de photo. Malgré tout, ça manquait d’applications de tierce partie utiles dans certaines conditions.

Chrome OS a pris son véritable envol quand il a obtenu la possibilité d’installer des applications Android. Ça donne accès à une librairie impressionnante d’applications bien que ce ne soit pas complètement sans problèmes occasionnels.

J’ai rencontré quelques limitations où certaines applications ne sont pas disponibles et ce n’est pas facile de savoir pourquoi. Je pense en autre à l’application Google Stadia qui ne peut être installée sur le Pixelbook Go. Heureusement, on peut accéder au service par le navigateur. Ça fonctionne d’ailleurs vraiment bien! Pour plus d’information sur Google Stadia, je vous invite à lire mon test.

Une autre application qui m’a causé certains soucis est Spotify. La seule version que je pouvais installer semble plutôt destinée à un téléphone plutôt qu’une tablette ou un ordinateur. Il me manque donc certains menus pour bien utiliser l’application.

Pixelbook Go

Je ne conseille pas non plus les jeux qui demandent d’utiliser l’écran comme écran tactile. Le clavier devient alors un peu dans le chemin. Comme vous pouvez le voir ce n’est rien de dramatique mais ça démontre bien que l’intégration n’est pas sans anicroche.

Malgré cela, mon expérience avec Chrome OS a été très positive et ce sont des exceptions plutôt que la règle.

Verdict

Pixelbook Go

Le Pixelbook Go est un ordinateur parfait pour les étudiants ou une famille qui veut avoir un ordinateur pour faire des travaux et naviguer sur internet. Son point faible est qu’on ne peut pas vraiment jouer à des jeux sauf si on décide de s’abonner à un service comme Google Stadia. Tiens c’est à se demander si ce n’était justement pas le but de Google d’offrir des jeux performants à des ordinateurs pas faits pour jouer! 😉

Rendez-vous sur le site de Best Buy pour vous procurer un des trois modèles de Pixelbook Go « Just Black » et trois modèles de Pixelbook Go « Not Pink »—et revenez nous dire ce que vous en pensez dans les commentaires.

3 COMMENTAIRES

  1. Jai 76 ans et jai deja acheter une tablette chez vous et jai etez tres satisfait mais la sa me manque sa fais au moins 10 ans de sa et jai plus depuis 1 ans je tente ma chance..

  2. J’aimerais avoir une nouvelle tablette comme cadeau à Noël car la mienne est vraiment lente lorsque je joue à des jeux.

Comments are closed.