Shoot_Like_a_Pro.jpg 

Le saviez-vous? Il y a une grande différence entre « prendre une photo » et « faire de la photo ».

Tout le monde peut prendre une photo, mais pour faire de la photo, il faut non seulement connaître la base, mais il faut être motivé, car il ne s’agit pas que d’appuyer sur le déclencheur.

Vous souhaitez vous améliorer en photo? Le début d’année, c’est le moment parfait pour prendre une telle résolution. Suivez-moi!

Trouvez l’inspiration

Vous ne savez pas par où commencer? Trouvez un ou plusieurs sujets qui vous parlent. Aimez-vous photographier l’architecture, les paysages, les animaux, les gens…? Vous avez des enfants? Un animal de compagnie?

En choisissant un sujet qui vous inspire, tout devient plus facile et la motivation vient toute seule.

Équipez-vous d’un (bon) boitier

a7.jpg

Beaucoup de gens ont commencé avec un appareil modeste, car il est difficile de prévoir à quel point on peut développer une passion pour la photo. J’avais moi-même commencé avec un Canon XSi en 2009, puis je suis passé au Canon 60D en 2011, et enfin au Sony Alpha 7 (plein capteur) en 2013.

Si un plus grand capteur offre généralement une meilleure qualité d’image, personne n’est obligé de passer à un appareil plein capteur, ni même à un reflex. Il existe une foule d’appareils hybrides (ou « sans miroir ») chez Fujifilm, Olympus et Panasonic qui font un EXCELLENT boulot, avec un capteur plus petit que ce que l’on retrouve dans un reflex.

Ces appareils hybrides (et leurs objectifs) sont généralement plus compacts et légers qu’un appareil reflex, tout en offrant une très bonne qualité d’image, et de plus en plus de gens les adoptent pour ces raisons.

Il suffit de trouver l’appareil qui tient de façon naturelle dans votre main, dont l’emplacement des boutons et molettes vous paraît « logique » et dont vous comprenez l’interface. Sinon, vous ne serez pas heureux d’utiliser l’appareil et ceci pourrait même devenir un obstacle à votre progression en photo.

Les objectifs, ces outils négligés

Ne sous-estimez jamais la valeur d’un objectif. Après tout, si de nouvelles versions des boitiers sortent, année après année, vos objectifs restent et sont réutilisés sur ces nouveaux boitiers. Le fait d’investir dans un bon objectif, plutôt que de mettre un gros montant sur un boitier que vous souhaiterez changer dans 2 ans, est un choix beaucoup plus payant à moyen et long termes.

tamron.jpgHeureusement, les bons objectifs ne sont pas toujours chers. Prenez les objectifs à focale fixe, par exemple : un bon objectif 50 mm avec une ouverture maximale de f1.8 vous permettra d’obtenir d’excellents résultats pour à peine plus de 100$, chez Canon et Nikon.

Si vous souhaitez de la flexibilité en plus d’un certain niveau de qualité, vous devrez prévoir un budget un peu plus flexible. Sachez toutefois que d’autres fabricants comme Bower, Sigma et Tamron offrent des objectifs compatibles pour une fraction du prix d’un objectif de marque.

Vous vous demanderez certainement quels sont les meilleurs objectifs? Quelles sont les « focales » idéales? Malheureusement, il n’y a pas de réponse unique, puisque tout dépend du type de photographie que vous faites.

Certains préfèrent les objectifs à grand-angle (par exemple, 16-35 mm) pour la photo de paysage ou d’architecture, d’autres vont préférer les focales autour de 85-105mm pour le portrait, alors que d’autres voudront un zoom plus puissant (70-200 mm) pour la photo de spectacles ou les plans très rapprochés avec beaucoup de flou à l’arrière.

De plus, certains objectifs offrent une ouverture maximale fixe (exemple : f4, versus f3.5-5.6) ou, mieux, plus grande que d’autres (par exemple, f2.8), ce qui permet à l’appareil de prendre des clichés plus vite, à lumière égale, ou de réduire encore plus la profondeur de champ (augmenter l’effet de flou en avant-plan et arrière-plan)… mais ces objectifs sont évidemment plus chers, car plus performants.

Prenez le contrôle!

Les appareils photo sont de plus en plus performants et offrent de plus en plus de modes « intelligents » pour prendre des photos parfaitement exposées à votre place, mais sachez qu’aucun appareil actuellement sur le marché ne peut cadrer ou créer le meilleur effet de flou artistique à votre place. Pour réussir une photo comme les professionnels le font si bien, vous devrez apprendre comment fonctionne l’exposition, et appliquer vos connaissances en utilisant votre appareil.

Vous pouvez débuter en mode « priorité à l’ouverture » (A ou Av, selon la marque), afin de contrôler la lumière qui entre jusqu’au capteur, ainsi que la profondeur de champ (zone de netteté)… le mode « priorité à la vitesse » (T ou Tv) peut aussi s’avérer utile pour photographier du sport, de la course automobile ou des spectacles.

Vous souhaitez le contrôle total? Optez pour le mode manuel (M), et contrôlez aussi la valeur ISO, pendant que vous y êtes! L’appareil fera alors exactement ce que vous lui demandez de faire. Un conseil : exercez-vous le plus souvent possible… et prenez 1 ou 2 clichés avant d’arriver au moment clé, sinon vous risquez de manquer certaines photos, qui seront alors surexposées ou sous-exposées.

Postproduction et autres conseils

Ne vous contentez pas de photos en JPEG. Photographiez en RAW ou, mieux, en RAW+JPEG. Pourquoi? Parce que le RAW vous donne une énorme flexibilité sur le résultat final, puisque vous pourrez ajuster la balance des blancs (White Balance), la luminosité, les ombres et une foule d’autres paramètres qu’il est très difficile d’ajuster avec un fichier JPEG ayant perdu beaucoup d’information – car le JPEG, c’est un format « compressé », pour économiser de l’espace… de l’information est donc sacrifiée. En fait, c’est un peu comme un gâteau : vous pouvez vous contenter d’acheter un gâteau tout cuit (JPEG), et il est fort possible qu’il soit très bon… mais vous pouvez ajuster la recette à votre goût et la recuire jusqu’à obtenir le gâteau parfait (RAW). J

De toute façon, avec les cartes mémoire de 16, 32 ou même 64 Go, vous pourrez prendre des centaines d’images par carte, même en enregistrant sous les deux formats de façon simultanée. Notez toutefois que pour tourner de la vidéo HD, une carte « Classe 10 » est idéale, voire nécessaire.

Vous ne souhaitez pas retoucher vos photos pour le moment? Conservez quand même les fichiers RAW, car si vous changez d’idée dans 3, 4 ou 5 ans, vous pourrez alors récupérer toutes les photos que vous souhaitez. C’est comme avoir le « négatif » de votre photo, en quelque sorte.

Parlant de retouche, je fais mes retouches dans Lightroom 5, d’Adobe. Par retouches, j’entends le recadrage (ou rognage) et l’ajustement de paramètres dont je vous parlais un peu plus tôt : balance des blancs, exposition, etc.

N’oubliez surtout pas de faire une copie de sauvegarde de vos photos! Pour ma part, j’utilise un système de stockage à plusieurs disques, branché à même mon réseau local, mais un simple disque externe peut aussi bien faire l’affaire. Je vous donne d’ailleurs plusieurs conseils sur la sauvegarde de vos photos et autres documents dans cet article.

Conclusion

Voilà! Vous avez maintenant plusieurs pistes pour vous aider à vous améliorer en photo. Évidemment, le matériel aide à augmenter la qualité globale de l’image, mais le truc le plus important, c’est d’en faire souvent. Car plus vous en ferez, plus vous vous améliorerez au niveau de la technique, plus vous aurez d’idées et plus vous serez motivé(e).

En terminant, une question-quiz : Quelle est la différence entre la photo dite « artistique » et les autres photos?

Une photo artistique est une photo que vous seriez prêt à acheter à quelqu’un pour l’accrocher au mur, dans votre salon.

Bonne photo!

PARTAGER SUR
Stéphane Vaillancourt
Stéphane écrit à propos de la technologie depuis 1999. Son blogue LeTechnophile.net se passe désormais de présentations. Depuis 2010, il a collaboré avec Branchez-Vous, Canoë, Sympatico, ainsi que le magazine Protégez-Vous, en plus de participer à plusieurs émissions de radio et de télé. Passionné de photographie, il anime le podcast Objectif Numérique qui compte actuellement une centaine d’épisodes.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here