UltimateWeddingKit-JunaPhotography.jpg

Que vous ayez à photographier un mariage ou tout autre « grand événement », et qu’il s’agisse de votre première expérience ou non, vous devez être prêt à tout et avoir l’équipement nécessaire avec vous, sur place.

Mais de quel équipement s’agit-il? Il n’est pas seulement question d’avoir un bon boitier ou un bon objectif. Vous aurez aussi besoin de quelques accessoires…

La préparation

Je vous ai récemment parlé de l’équipement nécessaire pour photographier un mariage en voyage, et je vous ai aussi donné des conseils sur la photographie de mariage en général (que je vous conseille de lire – ou relire).

Mais pour un mariage au Québec ou ailleurs au Canada, que ce soit en ville ou en campagne, vous avez la possibilité de transporter tout l’équipement nécessaire et il est fortement recommandé de le faire. Car une fois sur place, la journée commencée, il n’y a pas de place à l’erreur : il s’agit de la journée la plus importante pour les mariés et vous ne pourrez jamais reprendre ces photos, contrairement à des photos de bébé ou de tout autre sujet.

UltimateWeddingKit-NikonD610.jpgToujours deux boitiers

À la base, vous aurez besoin de deux boitiers.

Pourquoi deux? Au cas où votre fidèle compagnon, votre boitier principal, ne brise ou ne soit aux prises avec un problème mystérieux (la Loi de Murphy, vous connaissez?).

Mais aussi, pour éviter d’avoir à changer d’objectif toutes les 5 minutes, selon le type de prise de vue que vous souhaitez prendre (photo de groupe, portrait, etc.). Bref, vous montez un objectif spécifique sur chacun de vos deux boitiers et vous alternez entre les deux.

Évidemment, l’idéal c’est d’avoir deux boitiers de marque et modèle identiques, histoire d’avoir une connaissance optimale de votre équipement. Par exemple, le Nikon D610 est un boitier très performant et abordable, pour un boitier « pro ».

Mais si vous n’avez pas les moyens (et c’est souvent le cas, rassurez-vous), procurez-vous deux boitiers de la même marque, quitte à avoir un boitier muni d’un capteur plein format (ou « plein capteur ») comme le D610 et un boitier au capteur APS-C, comme le Nikon D5300, par exemple.

D’ailleurs, un capteur APS-C est parfait pour les portraits, puisqu’un objectif 50mm vous donne l’équivalent d’un objectif 75 ou 80mm, à cause du facteur de rognage (en anglais « crop factor »).

De plus, il arrive souvent que les appareils munis de capteurs APS-C soient compatibles avec les objectifs pour appareil plein capteur de la même marque, ce qui vous donne plus de flexibilité que l’inverse : un objectif pour capteur APS-C ne fonctionnera pas sur un plein capteur ou vous limitera au niveau du cadrage et de la qualité d’image. Par exemple, le Sony A7 (plein capteur) peut accueillir les objectifs pour appareils de la série NEX de Sony… mais les images passent de 24 mégapixels à 10 mégapixels! Ça peut dépanner, mais il est préférable d’avoir des objectifs pour plein capteur, si votre 2e boitier peut les accueillir.

UltimateWeddingKit-Nikkor70-200.jpgLes objectifs

Vous voudrez ensuite équiper chacun de vos boitiers d’un objectif performant.

D’abord, avec un zoom, non seulement pour aller chercher un sujet éloigné, mais aussi pour obtenir ce flou « crémeux » en arrière-plan qu’il n’est possible de réaliser qu’avec une longue focale à grande ouverture.

L’objectif parfait pour aller avec votre boitier Nikon D610? Le NIKKOR AF-S 70-200 mm f/2.8G IF-ED avec réduction des vibrations VR II de Nikon. Impossible de se tromper avec un tel objectif!

Ensuite, une focale fixe pour les portraits. Certains préfèrent un 50mm (à ouverture maximale de f1.4 ou f1.8, selon votre budget), d’autres préfèrent un objectif de 85mm, c’est selon vos goûts personnels (et une question d’habitude, je présume).

Enfin, vous aurez besoin d’un objectif à plus grand angle, pour les photos de groupe ou les plans d’ensemble de l’église, du paysage ou de la salle de réception.

Le Nikkor 24-70mm f2.8G de Nikon est probablement le meilleur choix, puisqu’il offre une ouverture maximale fixe, tout en offrant une flexibilité au niveau de la focale (et donc du cadrage de la scène).

 

Les accessoires

Vous aurez besoin de batteries supplémentaires (juste au cas), de cartes mémoire performantes en quantité suffisante (en cas de bris physique, de corruption de photos, ou simplement parce que vous avez la gâchette facile et que vous remplissez rapidement vos cartes), ainsi que d’au moins un flash et un trépied.

 

UltimateWeddingKit-NikonSpeedlightSB700_Flash.jpg

Pourquoi « au moins un flash »? Parce qu’en soirée, ça devient inévitable, mais que vous pourriez aussi en avoir besoin dans l’église, si la journée est nuageuse ou que les fenêtres ou vitraux de l’église laissent entrer peu de lumière. Ensuite, le ou les flashes additionnels serviront à éclairer une salle plus vaste sans que le fond ne soit assombri par le manque de lumière, si vous le souhaitez.

Il est toutefois important de savoir que les flashes n’offrent pas tous la même puissance ni même la possibilité de les contrôler à distance, à partir d’un flash « Maître » (ou « Master »). Je vous expliquerai d’ailleurs un peu plus en détail comment magasiner un flash et comment l’utiliser d’ici quelques semaines.

Enfin, peut servir dans plusieurs situations, notamment lors de la photo de groupe, à la sortie de l’église, c’est pratique parce que vous n’avez pas à garder votre appareil en main le temps de placer tout le monde et ça vous assure d’avoir une photo « au niveau », en plus de pouvoir déterminer vos réglages selon l’emplacement fixe de l’appareil (alors que si vous bougez, il risque d’y avoir plus ou moins de lumière que lors de la première mesure de luminosité).

Il peut aussi servir durant la soirée, pour prendre des photos plus claires, puisqu’on élimine le flou de tremblement des photos prises à main levée. Toutefois, n’oubliez pas de désactiver la stabilisation optique, lorsque vous placez votre appareil sur un trépied.

N’oubliez pas non plus l’utilité d’un déclencheur à distance… et laissez aller votre créativité!

Conclusion

La photo de mariage, c’est du sérieux. Le but ici est simplement de vous en faire prendre conscience (pas de vous effrayer, évidemment!), afin que vous soyez le mieux préparé(e) possible avant l’événement.

Si les mariés sont satisfaits, ils vous recommanderont à leurs parents ou amis à la recherche d’un photographe de mariage, ce qui vous simplifiera beaucoup la tâche, si vous souhaitez en faire une carrière.

Merci à Justin Morrison (Juna Photography) de m’avoir permis d’utiliser sa photo. Allez jeter un coup d’oeil à son site!

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here