DJI lance une version améliorée de son stabilisateur pour téléphone, qui devrait plaire aux créateurs de contenu en tous genres, dont l’outil principal est leur téléphone. Cette année, on retrouve toutes les fonctionnalités du modèle précédent, ainsi qu’un bel ajout: la poignée contient une tige télescopique, qui permet de filmer en tenant son téléphone à une plus grande distance de soi. Voici mon test complet du stabilisateur pour téléphone DJI OM5.

Contenu de la boîte du OM5 de DJI

Dans la boîte, on retrouve tous les accessoires nécessaires pour bien fixer son appareil au stabilisateur OM5 :

  • Trépied (pouvant aussi servir de rallonge au manche!)
  • Pastille aimantée et pince pour tenir le téléphone
  • Petite pastille d’espacement en caoutchouc pour une meilleure tenue des plus petits téléphones dans la pince
  • Câble de chargement USB à USB-C
  • Guide de démarrage

La boîte ne contient toutefois pas de dragonne, ni de pochette de tissu pour ranger le stabilisateur, comme le modèle de l’année dernière.

À quoi sert un stabilisateur pour téléphone?

Un stabilisateur (aussi appelé cardan) sert à tourner de la vidéo de façon plus professionnelle, en éliminant les tremblements et en permettant des mouvements fluides lorsque l’on pivote son téléphone ou que l’on se déplace pour capter une scène. Il sert aussi à suivre son sujet de façon automatique en faisant pivoter l’appareil doucement, lorsque le sujet bouge, grâce à une fonction de suivi du sujet.

Nouveautés du OM5 de DJI

Cette année, comme je le mentionnais en introduction, DJI a fait un ajout intéressant: le fabricant a intégré une tige télescopique de 21,5 cm, ce qui permet de filmer au-dessus de soi (ou d’une foule), dans un angle moins accessible ou un lieu plus exigu. Très utile!

Toutefois, en ajoutant cette tige, DJI a dû sacrifier une portion de la batterie qui n’offre plus que 6,5 heures d’autonomie sur une pleine charge, comparativement à près de 14 heures pour le modèle précédent. Évidemment, vous allez rarement filmer pendant plus de 4 ou 5 heures, mais vous devrez penser plus souvent à charger l’Osmo Mobile 5 avant d’effectuer une sortie.

L’appareil est toutefois plus léger, avec un poids de 290 grammes, contre 390 grammes pour le modèle précédent, et se prend très bien en main, étant aussi un peu plus compact que son prédécesseur.

On retrouve toujours une pince magnétique, pour les téléphones qui sont de taille relativement standard. 

Mon test du stabilisateur pour téléphone OM5 de DJI

Il faut d’abord installer l’application DJI MIMO sur le téléphone (Android ou iOS) que l’on souhaite utiliser avec le stabilisateur. Une fois l’application installée, celle-ci nous présente un tutoriel de base pour apprendre à manier l’accessoire et vous servir de certains modes comme le suivi de sujet. Il existe une multitude d’autres tutoriels (près d’une trentaine) dans l’application afin d’augmenter son niveau de vidéaste.

Il est évidemment possible de s’en servir sans avoir recours à ces tutoriels, mais certains renferment des trucs intéressants pour mieux le maîtriser et réaliser de meilleures séquences vidéo.

Une fois l’appareil configuré, vous pourrez ensuite choisir le mode qui vous convient, grâce au menu situé sur le bas de l’écran (ou le côté, selon si vous avez placé votre téléphone en mode portrait ou paysage). J’ai trouvé le menu un brin petit sur mon Galaxy S10 de Samsung. Le texte était vraiment minuscule, voire difficile à lire.

Ensuite, l’application offre même une fonction d’album où l’on peut exporter ses vidéos sur différents réseaux sociaux (Facebook, Instagram, TikTok et plus encore), ainsi qu’un éditeur, où il est possible d’appliquer des modèles d’effets à ses vidéos, ou d’y aller de façon manuelle.

Le système ActiveTrack a, encore une fois, été amélioré. En activant cette fonction (petite boîte jaune au bas de l’écran), on doit s’assurer que le DJI OM5 est posé sur son petit trépied afin de pouvoir pivoter et suivre le sujet. L’application permet également le suivi d’un sujet avec la reconnaissance faciale, qui se transforme en reconnaissance du sujet, une fois que le visage a été enregistré. Vraiment utile, si vous voulez vous retrouver vous aussi dans la vidéo que vous filmez.

Modes photo et vidéo

De nombreux modes sont offerts avec l’OM5, tout comme sur le modèle précédent. En voici quelques-uns, qui sont vraiment intéressants:

Panorama

Ce mode vous permet de créer une mosaïque d’images (3×3), un panorama à 240 degrés où le cardan tourne sur lui-même (résultat garanti!) et plus encore. De quoi s’amuser

Timelapse et Hyperlapse

Ces fonctions sont intéressantes à essayer, mais nécessitent un peu de temps et de pratique. L’application prend des clichés à intervalles réguliers de 0,5 à 60 secondes, d’une durée d’une minute à 5h – ou infinie, selon vos préférences, et d’un angle fixe ou avec pivotement latéral. Ensuite, elle crée une vidéo à partir des images captées. Du côté de la fonction Hyperlapse, on trouve un ratio de vitesse réglable de 5x à 30x, en 720p ou 1080p.

Story

Ensuite, vous avez les modes « Story » qui vous permettent de créer des vidéos avec des effets spéciaux, comme le mode Spot, Jazz, Années 80, Urbain et plusieurs autres.

Notez toutefois que la qualité d’image (photo comme vidéo) dépend du téléphone avec lequel vous utilisez l’appareil. Celui-ci ne peut évidemment pas améliorer les performances de votre téléphone actuel. Sachez aussi que vous pouvez aussi simplement utiliser l’application « Caméra » intégrée à votre téléphone, mais les fonctionnalités comme le mode sport ou le suivi de sujet ne seront pas disponibles.

Ce que j’ai aimé du stabilisateur pour téléphone DJI OM5

  • Modèle plus compact et plus léger que celui de l’année précédente
  • Beaucoup de tutoriels pour apprendre à bien utiliser l’appareil
  • Tige télescopique pour filmer dans des angles moins évidents
  • Contrôles manuels fluides

Ce que je n’ai pas aimé 

  • Certains boutons encore trop petits à l’écran (comme le X pour fermer certains menus)
  • Certains boutons sont moins faciles d’accès (comme le bouton des modes ou le bouton “+/-” sur le côté gauche… même pour un gaucher
  • Autonomie de pile toujours intéressante, mais beaucoup réduite comparativement au modèle précédent
  • Pile toujours pas amovible, au cas où on voudrait la changer rapidement durant un tournage

Conclusion sur le OM5 de DJI

Un stabilisateur est un accessoire indispensable pour ceux qui tournent de la vidéo. Le stabilisateur pour téléphone OM5 de DJI remplit très bien cette fonction et permet de tourner de la vidéo très fluide en rendant les mouvements de caméra très fluides. De plus, il offre une multitude de fonctionnalités intéressantes, tant matérielles que logicielles: il offre une tige télescopique intégrée, un trépied amovible, et de multiples modes de capture dans l’application DJI MIMO.

Parcourez la sélection de produits et accessoires DJI sur le site de Best Buy.