logo PlayStation 5 PS5C’est cette semaine que Sony a révélé aux médias les détails techniques de sa prochaine console PlayStation 5. Les fans attendaient impatiemment cette annonce, et ils ne seront pas déçus de ce que la console de prochaine génération aura sous le capot. La présentation de l’ingénieur en chef Mark Cerny fut très technique. Je vous l’ai détaillée ici-bas, afin de mieux comprendre de quoi la PlayStation 5 sera constituée.

Inscrivez-vous pour recevoir les mises à jour concernant la disponibilité de la PlayStation 5 chez Best Buy.

L’histoire de PlayStation

Avant de plonger dans les détails de la PlayStation 5, profitons-en pour refaire un petit historique de PlayStation. Vous rappelez-vous quand Sony a lancé sa première console en Amérique du Nord ? La console PlayStation, ou PS1, a été lancée le 9 septembre 1995. Ses jeux de lancement incluent entre autres Ridge Racer, Battle Arena Toshinden et Rayman.

PlayStation 1

Il s’est vendu à travers le monde 102 millions de PlayStation. Sony a ensuite fait paraître la PlayStation 2 le 26 octobre 2000. Munie d’un lecteur de disques DVD permettant la lecture de films, il s’en est vendu plus de 158 millions d’unités à travers la planète. Les meilleurs jeux de PlayStation 2 incluent God of War, Kingdom Hearts et Grand Theft Auto : San Andreas.

De son côté, la PlayStation 3 s’est équipée d’un lecteur Blu-Ray et a été lancée le 17 novembre 2006. Deux éditions étaient disponibles au Canada, soit la console de 20 Go vendue pour 549,99 $ et le modèle de 60 Go détaillée à 659,99 $. La PlayStation 3 a eu droit à d’excellentes sorties dont Uncharted, Little Big Planet et The Last of Us.

Ceci nous amène vers la PlayStation 4. Lancée le 15 novembre 2013, la PS4 fut un grand succès pour Sony. Les jeux ayant contribué à sa renommée comprennent Horizon : Zero Dawn, Grand Theft Auto V et Marvel’s Spider-Man.

Il est maintenant temps de s’attarder sur la PlayStation 5.

La philosophie de la conception technique

Durant la conférence, Mark Cerny explique ses aspirations pour la console PlayStation 5. Il croit fermement que les composantes matérielles d’une console influencent son développement. Chaque génération de console apporte de nouvelles fonctionnalités dans un laps d’environ cinq à sept ans.

Étant auparavant développées dans le secret, Sony est convaincu que l’apport des concepteurs de jeux est maintenant primordial. Depuis la PlayStation 4, Sony est à l’écoute des développeurs pour l’élaboration de sa console. Il faut que les outils mis à leur disposition soient faciles d’utilisation, ce qui n’était pas le cas pour la PS3.

Les trois principes à suivre pour Sony sont : être à l’écoute des développeurs, conserver l’équilibre entre évolution et révolution, tout en se permettant de rêver.

PlayStation 5

Être à l’écoute des développeurs

Lorsque Sony a débuté ses plans pour la PlayStation 5, ils sont demeurés à l’écoute des développeurs de jeux. Les ingénieurs ont leur idée sur son élaboration matérielle, mais les besoins des développeurs est un facteur à considérer.

Dans sa tournée biennale à travers les différents développeurs de différents pays, Mark Cerny prend le pouls des artisans. Il voit comment ils travaillent avec la console de génération actuelle. Il note également leurs commentaires sur ce qu’ils aimeraient voir sur les prochaines consoles, telles que la PlayStation 5.

Ce qu’il a remarqué en premier lieu est la forte demande pour un disque dur interne de type SSD (Solid State Drive), beaucoup plus rapide que les disques durs actuellement installés dans les consoles. Ce qui sera fait pour la PlayStation 5.

PlayStation 5

Conserver l’équilibre entre évolution et révolution

Alors que le saut de génération sera marquant pour la PlayStation 5, il est important de conserver une familiarité avec les développeurs. Les changements apportés entre les consoles PlayStation 1, 2 et 3 étaient révolutionnaires au niveau des fonctionnalités. Chaque fois, les développeurs devaient prendre le temps de se réajuster pour une période de plus en plus longue.

S’il prenait entre un et deux mois d’ajustement pour la PlayStation 1, la PS2 demandait une période de trois à six mois, et la PS3, entre six et douze mois. C’est le temps que ça prend aux développeurs de se familiariser avec les nouvelles consoles afin de pousser la performance graphique et autres fonctionnalités à leur meilleur rendement. Pour la PS4, Sony a réussi à faire redescendre cette plage entre un et deux mois.

Le développement de la PlayStation 5 offre à Sony le défi de fournir les outils pour permettre aux développeurs de s’y adapter en deçà d’un mois. Sa carte graphique aura de nouvelles fonctionnalités qui seront faciles à maîtriser pour les programmeurs.

PlayStation 5

Se permettre de rêver

La troisième idée derrière le développement matériel est ce que Mark Cerny qualifie de « continuer à rêver » C’est-à-dire laisser le champ libre à l’exploration afin de trouver des solutions innovantes pour faire de meilleurs jeux avec une expérience repoussant les limites de la console. Ces innovations concernent le processeur, la carte graphique et la mémoire vive. Or, l’un des objectifs principaux de Sony pour la PlayStation 5 est d’offrir une expérience audio optimale, immersive et enveloppante.

On parle ici d’audio 3D pour tous les jeux. Sony travaille d’ailleurs à implémenter une fonction pour diffuser du son ambiphonique virtuel sortant des téléviseurs stéréo, une demande venant de la compagnie elle-même et non pas des développeurs.

Les avantages d’avoir un disque SSD dans la PlayStation 5

La présence d’un disque dur standard dans la PlayStation 4 a aidé les développeurs. Or, après quelques années, il s’est avéré que la vitesse de lecture pour y cueillir ses informations a atteint ses limites. Le disque dur prend deux tiers de son temps à chercher l’information sur le disque alors que le chargement à proprement parler compte pour le dernier tiers du temps alloué. Les joueurs attendent au lancement du jeu, pour charger leur partie, puis pour revenir à la vie à la suite d’une mort dans le jeu.

Sony a donc décidé d’intégrer un disque dur SSD personnalisé accélérant le temps de chargement de 100 fois. Ça prend 20 secondes à la PS4 pour charger environ 1 Go de données. Sur PS5, on peut s’attendre à une vitesse d’environ 0,27 secondes pour charger 2 Go de données. Les jeux de PlayStation 5 seront alors chargés en quelques secondes seulement, éliminant même les écrans de chargement.

PlayStation 5

Liberté de création pour les développeurs

Mark Cerny explique comment l’ajout du SSD dans la PlayStation aide à la liberté de création. Actuellement, les artistes de niveaux jonglent avec les limitations de Vitesse de lecture des disque durs. C’est pourquoi on traverse de longs corridors, on prend l’ascenseur pendant une vingtaine de secondes ou, comme parfait exemple, Spider-Man prend le métro dans son plus récent opus. Cela camoufle le chargement des cartes dans les jeux.

Grâce au SSD, les développeurs réussiront à charger une grande quantité de contenu dans les jeux de PS5. Lors des mises à jour logicielles, de nouveaux fichiers doivent être créés sur le disque dur. Sur PlayStation 5, ça ne sera plus le cas.

Meilleure utilisation de la mémoire

Enfin, la PlayStation 5 profitera d’une meilleure utilisation de la mémoire vive (RAM). Sur PS4, les développeurs doivent prévoir les trente prochaines secondes d’un niveau en préchargeant ce que le joueur fera potentiellement. Sur PS5, les données de la prochaine seconde seulement est nécessaire. La demande en mémoire vive est donc moins sollicitée. Sony a révélé que la PlayStation 5 aura le double de la quantité de mémoire vive de sa console PS4 PRO, soit 16 Go de RAM.

PlayStation 5

Ajuster le coût de la console avec l’espace de stockage nécessaire

Les SSD tels que celui qui sera intégré à la PlayStation 5 sont coûteux. Afin de déterminer l’espace de stockage nécessaire pour la console, Sony a évalué différents critères selon la manière de joueur d’une panoplie d’utilisateurs. Elle aura donc un disque SSD avec 825 Go de capacité. Il sera facile de brancher un disque supplémentaire pour ceux qui en ressentent le besoin. Quelques marques de SSD seront compatibles, dont on aura la liste un peu plus tard.

Processeur graphique amélioré

L’approche de Sony envers leur collaboration avec AMD pour le développement du processeur graphique est la volonté d’ajouter des fonctionnalités uniques à la PlayStation 5. Le processeur RDNA2 ajoute de la performance, la rétrocompatibilité avec les jeux de PS4 et un environnement de travail familier pour les développeurs.

De plus, ce qu’ajoute le processeur, comme la technologie de lancer de rayon (ray-tracing), est facultatif aux développeurs s’ils ne le jugent pas nécessaire. Enfin, l’unité de mesure de performance du processeur en teraflop ne s’applique plus à la PlayStation 5 selon Mark Cerny.

Sony utilise une approche différente pour mesurer la vitesse de processeur graphique sur PS5. À pleine puissance, le GPU roulera à une vitesse variable selon le besoin de la machine. Son maximum sera de 2,23 GHz, soit l’équivalent de 10,3 teraflops.

PlayStation 5

Rétrocompatibilité

Eh oui, la PlayStation 5 sera compatible avec les jeux de PS4 et PS4 PRO. C’est le processeur graphique qui est conçu spécifiquement pour faciliter le tout. À cause des avancés techniques, ce n’est pas tous les jeux de PS4 qui seront compatibles, mais une bonne quantité quand même. Sony travaille actuellement à tester chaque jeu un à un.

Les cent titres de PlayStation 4 les plus joués sont prioritaires afin d’être disponibles dès le lancement de la console.

PlayStation 5

Audio en 3D

Non seulement l’image, mais le son sera également grandement amélioré avec la PlayStation 5. Un moteur conçu pour le son en 3D est en chantier par les ingénieurs de Sony. Ceci évite de passer obligatoirement par la technologie Dolby Atmos pour avoir l’impression d’une immersion sonore multidimensionnelle.

Les joueurs pourront repérer de manière exacte les sons qu’ils perçoivent. Les environnements seront riches, comme entendre la pluie tomber sur les différentes surfaces autour de soi.

La PlayStation 5 sortira aux Fêtes 2020

Voici la liste détaillée des spécifications techniques pour la PlayStation 5. Le pas est géant depuis la PS4, et le travail des ingénieurs derrière la PS5 est impressionnant.

Processeur

  • x86-64-AMD Ryzen™ “Zen 2”
  • 8 Cœurs / 16 Threads
  • Fréquence variable, jusqu’à 3.5 GHz

GPU

  • Moteur graphique basé sur AMD Radeon™ RDNA 2
  • Accélération ray tracing
  • Fréquence variable, jusqu’à 2.23 GHz (10.3 TFLOPS)

Mémoire système

  • GDDR6 16Go
  • 448Go/s de bande passante

SSD

  • 825Go
  • 5.5Go/s de bande passante en lecture (Brut)

Disque de jeu PS5

  • Ultra HD Blu-ray™, jusqu’à 100Go/disque

Sortie vidéo

  • Compatibilité avec les téléviseurs 4K 120Hz et 8K, VRR (spécification HDMI v. 2.1)

Audio

  • “Tempest” 3D AudioTech

En bout de piste, ce sont les jeux qui comptent. Mark Cerny nous assure que Sony nous en fera l’annonce plus tard cette année. Il est surprenant de constater que pour le moment, uniquement les jeux de PlayStation 4 seront rétrocompatibles sur PlayStation 5. Est-ce que Sony poussera plus loin son service de jeux en ligne PlayStation Now afin de permettre aux joueurs de profiter de leurs jeux PS3, PS2 et PS1 comme système de rétrocompatibilité ?

N’hésitez pas à nous donner vos commentaires sur les annonces de Sony au sujet de PlayStation 5. Que pensez-vous des specs annoncés ?

Inscrivez-vous pour recevoir les mises à jour concernant la disponibilité de la PlayStation 5 chez Best Buy.

Voyez l’ensemble des jeux vidéo disponibles sur le Bestbuy.ca 
Magasinez les jeux vidéo offerts en téléchargement numérique sur le BestBuy.ca