_DSC2764.JPG

 

Écran: 5.0-pouce 1080p Super LCD avec 441 pixels par pouce

OS: Android 5.0.2 Lollipop

Processeur: 2.0GHz Snapdragon 810 64-bit octa-core processor

Mémoire: 3GB RAM, 32GB (Carte microSD jusqua 128GB)

Caméra: 20-megapixel caméra arrière, UltraPixel caméra avant

Video: Up to 4K Ultra HD video recording

Pile: 2840mAh (fix)

Connexion: LTE, Wi-Fi, Bluetooth 4.0, A-GPS, NFC, IR blaster

Dimensions: 5.69 x 2.74 x 0.38 pouces

Poids: 157 grames

Le HTC M9, le téléphone phare de l’entreprise taïwanaise HTC, est maintenant parmi nous. Mais en vaut-il la peine ou est-il seulement une copie identique de son prédécesseur de l’an dernier, le HTC One 8?

Charactéristiques

Bien entendu, les comparaisons avec son prédécesseur, le M8, sont de mise, car à première vue, les deux téléphones se ressemblent fortement. Le HTC One M9 possède un écran de 5 pouces full HD et une définition de 1920 x 1080 px. Sont revêtement est complètement en aluminium brossé, donc il a le même design que son prédécesseur. En ce qui concerne les haut-parleurs stéréo, on retrouve encore les fameux BoomSound placés à l’avant de l’appareil, une marque de commerce du HTC qui ne se démode pas. Point de vue interface utilisateur, Sense est de retour et a été amélioré. Bien entendu, c’est un téléphone qui, à la base, roule le système d’exploitation Android 5.0.2. Tout semble identique au M8, mais c’est à l’intérieur de l’appareil que ça diffère.

Le M9 offre un processeur Snapdragon 810 octo-cœur (un quadri-cœur ARM-Cortex A57 cadencé à 2 GHz, un autre Cortex A53 à 1,55 GHz) et une mémoire vive de 3 Go ajoutée d’une capacité de stockage de 32 Go extensible jusqu’à 128g grâce à l’ajout d’une carte microSD.

Une chose importante pour les utilisateurs de téléphones Android, est bien entendu l’interface et la possibilité de personnaliser son téléphone. Et HTC met le paquet avec Sense 7. Dès l’ouverture du téléphone, on a toute de suite accès à Sense Home, une interface qui regroupe des dossiers avec des applications qui évoluent en fonction de la position géographique de l’utilisateur et sa fréquence d’utilisation des logiciels. Vous avez donc une section Maison, Travail et Loisirs. Il est possible de paramétrer manuellement ce que doit contenir chaque section, et à chaque fois que vous vous retrouvez à un de ces endroits, le téléphone vous présentera les applications que vous utilisez le plus dans ces situations.

_DSC2765.JPG

Design

Point de vue look, il y a maintenant possibilité d’accéder à différents thèmes. Plusieurs sont déjà disponibles dans le téléphone, mais vous pouvez aussi en créer des plus personnalisés. Il est donc possible de changer les images de fond, structures d’encadrement de l’interface et même les icônes. L’utilisateur peut aussi jouer sur certaines formes, couleurs et morceaux de l’interface pour se constituer son propre Sense. Je trouve que c’est vraiment génial de pouvoir modifier à sa guise l’interface de son interface et de lui donner un look complètement différent. Beaucoup de gens apprécieront le nouveau Sense 7.

Avec un écran plus brillant qui offre des couleurs vives, le HTC One M9 possède un écran full HD, Super LCD3 IPS et une qualité d’image qui dépasse le M8. Par contre, ce n’est pas le meilleur sur le marché si on le compare, entre autres, au Galaxy S6. Une chose que j’ai remarquée, c’est le temps de réponse quand on touche l’écran. Il y a un retard tactile qui m’a dérangé.

_DSC2762.JPG

Audio

Une force du HTC est l’audio. Encore cette année, HTC excelle avec les haut-parleurs BoomSound qui fournissent un son relativement puissant, même quand on branche un casque d’écoute. J’ai été très impressionné du son qui en sortait. Il y a peu de distorsion et le son est clair et les basses profondes. Un autre aspect considérable, le HTC One M9 est compatible avec le Hi-Res audio HD (24 bit/192 kHz).  

Photos

Côté photo, HTC intègre un senseur classique de 20 Mpx à l’arrière de l’appareil, au lieu de la caméra ultra pixel de l’an dernier. Point de vue vidéo, la caméra peut capter des vidéos en Ultra HD.  Les photos prisent avec un M9 sont nettement mieux, mais encore là, il y a un retard comparé aux compétiteurs. Les photos ont souvent l’air délavées et la balance des blancs n’est pas parfaite, ce qui fait que les blancs sont parfois un peu jaunâtres. Ce sont des problèmes qui pourraient bien être, pour la plupart, du côté du logiciel. J’ai l’impression que HTC pourra corriger le tir plus facilement dans les prochains mois avec des mises à jour pour la caméra.

Pour ce qui est de l’autonomie de l’appareil, le M9 possède une pile de 2840 mAh. Une capacité dans la moyenne pour du très haut de gamme Android, si on compare au Galaxy S6. Par contre, le LG G3, le Galaxy Note 4 ou le OnePlus One ont des piles un peu plus grosses, mais sont aussi des téléphones plus grands. Vous aurez donc une journée complète d’utilisation sans trop de problèmes.

Conclusion

Le HTC One M9 est élégant, bien construit et fonctionne sans véritable problème. Par contre, si vous avez déjà un HTC M8, ne courez pas chercher un M9, car les différences ne sont pas assez importantes pour justifier cet achat. Oui, il possède un meilleur processeur et une caméra améliorée, mais il est encore bien en dessous de la concurrence. Les petites choses qui fonctionnent moins bien, comme la caméra, seront réglées sûrement très rapidement. Le point fort de la série HTC One, comparé au Galaxy, était que ceux-ci étaient mieux construits et présentaient un meilleur fini.  Mais avec l’arrivée du Galaxy S6, le M9 doit offrir beaucoup plus qu’un beau fini. Ceci étant dit, le M9 est un très bon téléphone.

PARTAGER SUR
Carl-Edwin Michel
Carl-Edwin est passionné de technologie et de jeux vidéo. Diplômé en informatique, il est journaliste et chroniqueur en nouvelles technologies depuis 2009. On peut le voir entre autres à l’émission Planète Techno sur ici Explora ainsi que dans les capsules de conseils technos précédant les films présentés dans les cinémas Cinéplex. Il a également collaboré à l’émission M.Net.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here