Gros plan sur les écouteursLa commodité des écouteurs-boutons, la suppression de bruit active d’un casque haut de gamme et la résistance à la sueur et à la poussière dont on a besoin quand on mène une vie active. Voilà ce que proposent les écouteurs intra-auriculaires WF-SP800N de Sony, que j’ai eu l’occasion d’essayer récemment. Le résultat est convaincant, surtout lorsque l’on jumelle ces écouteurs avec un téléphone intelligent.

Voici mes impressions en vidéo:

Description technique des écouteurs WF-SP800N de Sony

Il s’agit d’écouteurs Bluetooth qui s’insèrent dans le canal de l’oreille. Conçus pour le sport, ils sont certifiés IP55, ce qui signifie qu’ils résistent à la sueur, à l’eau et à la poussière. On peut notamment les rincer à l’eau sans risquer de les abîmer. (Je n’ai pas testé cette fonction.)

Les WF-SP800N sont dotés de haut-parleurs à dôme de 6 mm en néodyme et de plusieurs fonctions avancées:

  • La suppression active du bruit ambiant, doublée d’un mode qui mélange plutôt ce bruit avec ce que l’on écoute pour éviter les accidents.
  • La compatibilité avec les commandes vocales d’Alexa d’Amazon et de l’Assistant Google. (Sur mon iPhone, c’est l’application Alexa qu’il a fallu installer pendant le processus de configuration.)
  • La fonction Extra Bass, pour des basses plus profondes.
  • Le rendu 360 Reality Audio, qui n’est cependant disponible qu’en combinaison avec des services de musique en ligne spécialisés qui ne font pas partie des plus populaires.
  • Enfin, l’application mobile Headphones de Sony identifie les endroits où l’on se trouve par géolocalisation, elle apprend à reconnaître les profils acoustiques de ces endroits et elle ajuste les réglages des écouteurs au besoin.

L’existence de cette application renforce l’orientation “mobilité” du produit. On y retrouve aussi un égalisateur de fréquences qui m’a semblé beaucoup plus performant que celui d’iOS. On ne peut évidemment pas tirer avantage des fonctions avancées de l’application lorsque les écouteurs sont jumelés avec un ordinateur personnel.

Le matériel inclut des 4 paires d'embouts, 2 paires de crochets, un boîtier et un câble de recharge.
Le matériel inclut des 4 paires d’embouts, 2 paires de crochets, un boîtier et un câble de recharge.

Premier contact avec les écouteurs WF-SP800N

Outre les écouteurs, on retrouve dans l’emballage:

  • Un boîtier de recharge et de transport;
  • Un câble USB pour la recharge;
  • Quatre paires d’embouts de tailles différentes;
  • Deux paires de crochets conçus pour s’insérer dans les replis de l’oreille et augmenter la stabilité des écouteurs.

La configuration des WF-SP800N est considérablement plus complexe que ce que l’on observe la plupart du temps. Dans mon cas, il a fallu installer trois applis: Headphones de Sony pour le contrôle général, Alexa pour les commandes vocales et Music Center pour l’accès éventuel aux services musicaux payants.

Il m’a aussi fallu essayer toutes les combinaisons imaginables d’embouts et de crochets pour obtenir un ajustement parfait des écouteurs aux contours de mes canaux auditifs. C’est que, sans cet ajustement, la fonction de suppression de bruit ne sert absolument à rien. (Parce que le bruit contourne les écouteurs et entre dans l’oreille.) En fin de compte, j’ai dû utiliser les plus gros embouts disponibles… Et pas de crochets du tout. En temps normal, je préfère des embouts plus petits et de tailles différentes pour mes deux oreilles. J’ai donc dû sacrifier un peu de confort pour obtenir le meilleur son possible. Je m’y suis cependant habitué rapidement et j’ai pu utiliser les écouteurs plusieurs heures à la fois sans problème.

Petit défaut ergonomique à signaler: lorsque le boîtier est branché pour la recharge, son couvercle se retrouve à l’avant plutôt que sur le dessus. Extraire les écouteurs du boîtier, et à plus forte raison les y insérer, est alors plutôt gênant.

Autonomie des écouteurs WF-SP800N

Sony annonce 9 heures de lecture musicale avec la suppression active du bruit ambiant et 13 heures sans celle-ci. On peut doubler cette autonomie en rechargeant les écouteurs à l’aide de la batterie de leur boîtier de transport. En cas de besoin, on peut obtenir 60 minutes de lecture en 10 minutes de charge.

Au cours de mon test, j’ai obtenu entre 7,5 et 8 heures par charge en activant la suppression de bruit en tout temps. Lors d’une utilisation normale (musique en travaillant, écouteurs en recharge pendant les repas) je n’ai jamais eu de problème d’autonomie.

Coureuse portant les écouteursContrôles des écouteurs WF-SP800N

Ces écouteurs sont compatibles avec les assistants vocaux de Google et d’Amazon. La performance dépend des résultats que vous obtenez avec la reconnaissance vocale.

On peut aussi utiliser des contrôles tactiles pour effectuer la plupart des tâches courantes. On tapote sur l’oreillette gauche une fois pour passer de la suppression de bruit au mode ambiant ou pour désactiver les deux. On tapote deux fois pour lancer ou terminer un appel. On garde le doigt sur l’oreillette pour baisser temporairement le son et avoir une courte conversation; le volume revient à la normale quand on relâche la pression du doigt. (Belle trouvaille ergonomique!)

Sur l’oreillette droite, un coup démarre la lecture ou la met en pause. Deux coups passent à la chanson suivante ou contrôlent les appels. Trois coups reculent à la chanson précédente. Garder le doigt enfoncer invoque l’assistant vocal ou rejette un appel entrant.

Dans l’ensemble, la reconnaissance de ces gestes fonctionne beaucoup mieux que chez la plupart des produits concurrents que j’ai testés dans le passé. Les senseurs sont TRÈS sensibles. Il m’a cependant fallu m’habituer à une surface de contact qui n’est pas située là où je m’y attendais; quelques heures ont suffi pour régler le problème.

Pour une performance optimale, il faut trouver la meilleure combinaison d'embouts et de crochets.
Pour une performance optimale, il faut trouver la meilleure combinaison d’embouts et de crochets.

Performance audio des écouteurs WF-SP800N

Une fois bien ajustés, les WF-SP800N livrent un son impressionnant. Et par “bien ajustés”, je veux dire deux choses: le bon embout bien inséré dans l’oreille, et le bon réglage dans l’application. J’ai obtenu les meilleurs résultats avec le réglage “amplification de basses”, qui active la fonction Clear Bass jusqu’à un niveau de +7 (probablement le maximum). Étrangement, cette configuration m’a semblé la meilleure même pour la musique classique.

En règle générale, les WF-SP800N (bien configurés) livrent des basses solides sans exagérer. Amen de Leonard Cohen, où sa voix de baryton dialogue avec une contrebasse mise en vedette, est sublime. Le rendu des aigües est convaincant lui aussi. La flûte qui domine la suite Inner Light, issue de la bande sonore de Star Trek: The Next Generation, est magnifique. Les voix et les guitares acoustiques de la musique folk ne déçoivent jamais non plus. S’il y a une faiblesse dans le spectre audio de ces écouteurs, c’est dans la précision de la reproduction des fréquences intermédiaires lorsque la source contient aussi beaucoup d’aiguës. Dans Roger Guntacker de Richard Desjardins, la voix et les guitares s’emmêlent; les violons de Sogno di Volare de Christopher Tin paraissent mis en sourdine tant les choeurs les dominent. Mais il s’agit de défauts mineurs. Globalement, l’expérience est très satisfaisante.

Performance des fonctions avancées

Comme c’est souvent le cas, la suppression du bruit ambiant fonctionne mieux pour les tonalités graves et régulières. Debout à côté d’une laveuse et d’une sécheuse en marche, je n’entendais plus leurs moteurs du tout. Mais à la fin de leurs cycles, leurs indicateurs sonores aigus perçaient les défenses des écouteurs sans aucune difficulté. (Ce qui est une bonne chose, à vrai dire!)

Notez aussi que l’appli permet de configurer la puce Bluetooth des écouteurs pour optimiser la qualité du son ou pour la stabilité de la connexion. Cela peut sembler insolite, mais j’ai remarqué une différence! En laissant mon téléphone sur mon bureau pour aller changer une brassée de lessive, sept mètres plus loin, la stabilité de la connexion changeait de beaucoup avec la configuration. Qui aurait cru qu’une sécheuse pouvait interférer avec des écouteurs?

Quant à la reconnaissance automatique des lieux et la configuration automatique qui s’ensuit, je n’ai pas remarqué de différence. Peut-être l’effet est-il plus audible après quelques semaines.

On peut rincer ces écouteurs, qui résistent à l'eau, à la poussière et à la sueur.
On peut rincer ces écouteurs, qui résistent à l’eau, à la poussière et à la sueur.

Le verdict

La qualité sonore des WF-SP800N, y compris en matière de suppression du bruit ambiant, est convaincante. Leur autonomie est plus que satisfaisante. Et leur ergonomie, notamment la baisse temporaire du volume le temps d’avoir une brève conversation lorsque l’on garde le doigt appuyé sur l’oreillette droite, en font un choix avisé pour toute la journée.

Je suis moins convaincu par les autres fonctions avancées. La performance 360 Reality Audio, qui requiert un abonnement à un service moins populaire que Spotify ou Youtube Music, ne servira qu’à une minorité d’usagers. Quant à la configuration automatique en fonction des endroits visités fréquemment, elle me semble assez peu susceptible de faire une différence notable. Mais même sans ces services additionnels, les WF-SP800N valent amplement leur prix d’achat.

Disponibles chez Best Buy Canada en noir, blanc, bleu et orange.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here