Que vous vous déplaciez en voiture, à pied ou en autobus avec de jeunes enfants, vous avez probablement besoin d’une poussette. Sur le marché, il existe des dizaines de modèles différents, si bien que pour les nouveaux parents, il peut être difficile de faire un choix. On veut trouver une poussette abordable, facile à manipuler et qui sera sécuritaire pour notre bébé. Dans les dernières semaines, j’ai essayé l’ensemble de voyage Pivot d’Evenflo et, honnêtement, je crois qu’elle répond à tous ces critères.

Un ensemble de voyage qui ne vous quitte jamais

L’ensemble de voyage Pivot d’Evenflo inclut une poussette, un landau transformable et le siège d’auto SafeMax. En achetant ce produit, vous avez donc tout ce qu’il faut pour vous balader avec votre petit à pied ou en voiture, et ce, de la naissance jusqu’à la maternelle ou presque.

Selon les indications du fabricant, la poussette s’adresse à des enfants de maximum 50 livres, alors que le siège d’auto convient aux enfants de 4 à 35 livres. Personnellement, ma fille vient d’avoir quatre ans et elle ne pèse même pas encore 35 livres. En fait, selon Evenflo, cet ensemble convient aux nouveau-nés jusqu’aux enfants qui ont atteint l’âge de cinq ans.

Un siège d’auto sécuritaire

Avec ce siège d’auto, vous n’aurez pas peur d’y mettre votre nouveau-né (la plupart des nouveau-nés pèsent plus de 4 livres). En effet, le siège d’auto Safe Max, inclus dans cet ensemble Pivot, comprend une barre anti-rebond. Si jamais vous avez une collision frontale avec un autre véhicule (ce que je ne vous souhaite pas, évidemment), l’ampleur des rebonds sera limitée, ce qui diminuera le risque que votre bébé ait des blessures.

Pour les fins de cet essai, je ne me suis bien sûr pas amusé à avoir des accidents pour tester les dires du fabricant. Ça aurait été tout simplement irresponsable de ma part… Par contre, Evenflo affirme que son siège d’auto a été conçu et testé à des niveaux de choc équivalant à plus ou moins deux fois ceux de la norme fédérale sur les collisions.

Un système six en un

Quand vous vous procurez la poussette modulaire Pivot d’Evenflo, c’est un peu comme si vous aviez six poussettes en une.

Vous pouvez d’abord mettre le landau orienté vers vous. Cette configuration est parfaite pour les bébés de quelques semaines. Si vous sentez que bébé est curieux, vous pouvez orienter le landau de l’autre côté, c’est-à-dire à l’opposé de vous.

Si votre enfant se tient bien assis, vous pouvez transformer le landau en siège de poussette ordinaire. La transformation du landau en siège se fait très facilement. Tout ce qu’il faut faire, c’est d’abord tirer la petite poignée située en haut du landau près de la grande poignée permettant de contrôler la poussette, de faire basculer vers l’avant le landau et d’attacher une sangle sous le landau, au niveau des jambes. Tout comme le landau, le siège peut être orienté vers l’avant ou vers l’arrière.

 

Finalement, vous pouvez enlever le landau/siège et y mettre à la place le siège d’auto. Vous pouvez l’orienter vers l’avant ou l’arrière. Pour ma part, c’est le mode que je privilégie lorsque je me déplace en voiture avec les enfants, surtout quand c’est l’hiver et qu’il fait froid. C’est beaucoup plus facile de retirer le siège d’auto de la voiture et de le déposer sur la poussette que de détacher l’enfant, de le remettre dans le siège de sa poussette et de l’attacher de nouveau.

 

Une poussette facile à manipuler… et à ranger!

Dans un environnement intérieur, comme un centre commercial, la poussette Pivot se manipule très bien. La poignée rembourrée est confortable pour les mains, tandis que les roues tournent bien.

 

Comme sur la plupart des poussettes, il y a un système de freins des roues situées à l’arrière. Vous retrouvez près de chacune des roues arrière une pédale. En appuyant dessus on verrouille la roue correspondante. Pour la déverrouiller, il suffit d’appuyer vers le haut avec le pied.

 

Dans un environnement extérieur, la poussette Pivot se débrouille bien, à condition que les trottoirs soient bien déneigés. J’ai testé la poussette pendant le temps des fêtes dans la région de Montréal et j’avoue avoir eu un peu de difficulté à me balader, car les trottoirs n’étaient pas très bien déblayés. Honnêtement, je ne crois pas avoir été le seul à avoir eu de la difficulté. J’ai vu d’autres parents avec d’autres poussettes qui semblaient avoir aussi de la difficulté. Donc, oui c’est un inconvénient, mais il ne vise pas juste ce modèle de poussette. Mises à part les poussettes avec de grandes roues, toutes les poussettes circulent difficilement sur de la neige.

Un vrai jeu d’enfants

 

Pour plier la poussette, il faut que le siège soit en position droite (pas en position horizontale), sinon ça ne marchera pas. Il faut ensuite tirer les leviers se trouvant de chaque côté de la poussette et abaisser le châssis juste à tant que le verrouillage latéral du châssis s’enclenche. Dans les faits, l’opération ne prend que quelques secondes. Je vous fais la démonstration dans ma vidéo. Si vous avez déjà manipulé une poussette dans votre vie, vous saurez rapidement comment faire.

 

 

Une fois rangée, la poussette prend plus de place qu’une poussette parapluie. Elle prend toutefois moins de place que les poussettes avec des grandes roues (vous savez, celles qui font penser à des roues de vélo). Si vous habitez dans un petit appartement ou que le coffre de votre voiture est petit, vous pouvez maximiser l’espace en enlevant au préalable le siège avant de plier la poussette.

Du côté du poids, la poussette Pivot est dans les normes. Ce n’est pas la plus légère ni la plus lourde que j’ai testée. On peut facilement la mettre et l’enlever d’un coffre d’une auto sans avoir peur de se faire mal au dos.

L’avis des tout-petits

Comme chaque fois que je teste des produits pour bébés, mes deux enfants ont accepté d’être cobaye. Commençons par la plus jeune qui a 15 mois. La position landau n’était pas faite pour elle. À un âge où elle veut tout voir, elle n’acceptait pas d’être couchée. J’ai donc dû transformer le landau en siège pour poussette, ce qui n’a pris qu’une dizaine de secondes.

Dans cette position, elle préférait être orientée vers l’avant pour vraiment voir tout ce qui se passe. Une fois réglées, les sangles la protégeaient bien des chutes, sans trop la serrer inutilement. Sur le devant, la petite tablette incluse lui permettait de prendre et de déposer son gobelet à sa guise et même de grignoter un peu.

C’est toutefois ma plus grande qui a eu le plus de plaisir. Elle aussi voulait être orientée vers l’avant dans la fonction siège. Elle m’a confié qu’elle trouvait la poussette très confortable, même si elle était obligée de plier légèrement ses jambes pour les déposer sur le repose-pieds. Elle l’aimait tellement qu’elle ne voulait plus en sortir quand on avait terminé notre balade.

Pour le siège d’auto, c’est seulement ma plus jeune qui a été cobaye. Elle est trop petite pour livrer ses impressions, mais, de mon point de vue, j’avais l’impression qu’elle était bien attachée et, surtout, que son siège était sécuritaire.

Mon verdict du système de voyage Pivot d’Evenflo

Le point fort du système de voyage Pivot d’Evenflo est décidément sa grande polyvalence. Grâce aux six modes de sa poussette et son siège d’auto sécuritaire, ce produit accompagnera votre enfant tout le long de sa petite enfance. Bref, il s’agit d’un excellent investissement à long terme qui, à mon humble avis, ne vous décevra pas.

PARTAGER SUR
Philippe Michaud
Blogueur pour Branche-Toi depuis sa fondation, Philippe Michaud a toujours été un passionné des technologies. Il adore tester toutes sortes de produits et partager ses découvertes. Au fil des années, il a collaboré pour plusieurs médias dont Québec Micro, Branchez-Vous! et MSN Techno. Il a également été recherchiste pour une émission à ZTÉLÉ.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here