la montre Computron 1976 Re-Edition de BulovaOn dit bien que la mode est un éternel recommencement, pas vrai? Comme le bon vin, certains objets raffinés, notamment les montres, deviennent toujours de plus en plus populaires au fil du temps. L’esthétique rétro connaît un certain regain d’intérêt de nos jours et Bulova en a pris avantage avec la réédition de la montre Computron 1976. C’est un style classique qui est de retour et remis au goût du jour.

Cliquez ici pour voir la vidéo (en anglais seulement)

Le rétro est à la mode

Bien que les amateurs de montres usagées adorent encore la Computron d’origine (les rééditions enlèvent rarement du prestige au statut de l’original, après tout), cette réédition pourrait certainement rivaliser avec l’originale. Avec ses lignes épurées et un look très années 80, elle ressemble à quelque chose qu’on aurait pu sortir de la commode de notre père alors que nos parents étaient partis danser.

la montre Computron 1976 Re-Edition de Bulova

Dans les années 70 et 80, Bulova avait produit quelques modèles de Computron. Elles sont encore des articles de collection et se vendent usagées sur Internet pour des centaines de dollars chacune. La compagnie a offert plusieurs styles de montres différents à l’époque, mais, bien que leurs forme, motif et fini métallique aient pu changer, elles ont toutes gardé une chose en commun : leur écran à DEL. (J’aime particulièrement la texture pointillée de la Computron N6. Elle a l’air si apaisante à toucher!)

On aime les objets qui ont une certaine touche historique. On dirait qu’à ces objets sont associées des idées précises. Si un objet de ce type a été populaire à l’époque et aimé de la classe aisée, il a de bonnes chances de redevenir à la mode. On peut le voir avec les fauteuils Eames et leur dossier courbé, avec les vestes Chanel et leur tweed serré et leur ourlet contrastant, ou même avec la table à manger de notre belle-mère et son acajou rutilant.

la montre Computron 1976 Re-Edition de Bulova

Parlons du style de la Computron de Bulova

La Computron Re-Edition de Bulova possède exactement la même silhouette que le modèle de 1976, le dessus strié compris. Vous remarquerez le même bracelet à motifs et les mêmes chiffres minces affichés par DEL. (J’aime vraiment le bracelet et ses stries centrales.) Les chiffres sont toujours d’un rouge éclatant sur le cadran doré, et Bulova utilise toujours le même logo et le même fermoir.

Bien que la construction de cette montre puisse surprendre à première vue (je préfère garder sous silence le nombre de fois où j’ai essayé de la déplier), elle a été bien pensée. Elle a été conçue au moment où le premier homme venait tout juste de marcher sur la lune. Les architectes, les artistes et les horlogers recherchaient tous quelque chose de nouveau et de vivant, ils essayaient de concevoir un avenir plus brillant. Sa forme trapézoïdale et futuriste a donc servi à distinguer cette montre de toutes les autres.

En 1976, les DEL étaient une innovation toute récente. Offerte uniquement en rouge et révélée seulement quatre ans plus tôt, en 1972, la Computron en a sûrement surpris plus d’un. Même aujourd’hui, plus de 40 ans plus tard, elle accroche l’œil, surtout que le cadran à DEL s’allume uniquement en appuyant sur un bouton, c’est donc même un peu difficile de déterminer comment la Computron de Bulova fonctionne! La réédition, pour sa part, est offerte en fini doré avec chiffres rouges, en fini noir avec chiffres bleus et en fini argenté avec chiffres bleus, le modèle évalué ici.

la montre Computron 1976 Re-Edition de Bulova

Utiliser la Computron de Bulova

Pour une personne qui, comme, évalue beaucoup de montres intelligentes, la Computron est une bouffée de nostalgie. Elle n’est pas étanche. Elle ne se recharge pas sans fil. Et, non, elle n’affiche pas de messages texte.

Porter la Computron de Bulova est un peu comme porter une montre analogique, une montre analogique qui serait extrêmement lourde et très « mod ». Elle nous force à prendre un peu de recul par rapport à notre vie occupée chaque fois qu’on regarde l’heure, et j’aime beaucoup ça. Au lieu d’une batterie rechargeable, elle est équipée d’une simple pile de montre facile à remplacer à la maison et son cadran affiche seulement quatre chiffres.

La Computron Re-Edition n’a que deux boutons : un bouton A sur le côté gauche et un bouton B sur le côté droit. Le bouton A règle l’heure et la date lorsqu’on appuie dessus, mais il est très mince. (En fait, il est un peu renfoncé, il faut un objet avec une pointe souple pour appuyer dessus.) On peut tourner le bouton B pour allumer la montre et afficher l’heure normale, les secondes, la date, la journée et, finalement, une deuxième heure. L’heure dans les deux modes peut être affichée en format de 12 ou de 24 heures. L’écran à DEL est réactif, s’allume rapidement et s’éteint tout aussi rapidement. J’aurais aimé avoir un moyen de le garder allumé plus longtemps. Ça peut devenir pénible, particulièrement quand on essaie de compter les secondes.

Curieusement, le calendrier de la Computron de Bulova est entièrement automatique pour 81 années, soit de 2019 à 2099. La batterie dure environ deux ans. Elle se remplace facilement : il suffit de retirer la plaque arrière qui la recouvre. Son boîtier s’ouvre facilement. Une petite pièce (je dirais un sou, mais on est en 2019, donc… un dix sous, j’imagine) devrait faire l’affaire!

la montre Computron 1976 Re-Edition de Bulova

Pourquoi j’adore les rééditions rétro

J’adore les rééditions pour deux raisons. Tout d’abord, elles sont merveilleusement nostalgiques. Il est facile de se reposer sur des choses d’« avant », particulièrement dans notre monde moderne chaotique, et elles sont réconfortantes. Mais en plus, les rééditions sont, dans un sens, une forme de démocratisation. Elles sont une façon de rendre le style rétro accessible à des familles qui n’avaient peut-être pas pu s’acheter une telle montre à l’époque. Par la multiplication d’objets « nouveau rétro » sur le marché, on peut sans doute tirer parti du respect qu’inspirent certains objets raffinés et utiliser leur propre capital culturel pour diluer leur valeur.

C’est intéressant que Bulova ait produit cette réédition, car cela met la marque en contrôle. Au lieu d’attendre qu’une nouvelle marque offre une montre d’un style similaire (c’est exactement ce qui s’est passé pour les modèles de Computron originaux), elle contrôle le marketing, les magasins et la qualité. Ce faisant, elle enrichit sa marque : une montre classique est à nouveau accessible et, en prime, cela rappelle aux clients qu’ils y étaient quand tout a commencé. De plus, comme c’est une de leurs montres les plus abordables, un modèle neuf est à peu près au même prix qu’un modèle original bien entretenu.

Pour les acheteurs plus vieux qui ont adoré les montres de Bulova toute leur vie, la Computron 1976 Re-Edition de Bulova est un moyen de revivre le passé. Vous pourrez revivre la soirée où vous avez vu Taxi Driver avec vos amis, votre bal de finissant où vous avez regardé Carrie ou le premier rendez-vous durant lequel vous avez traîné votre future femme à une représentation de Rocky.

Gardez l’œil ouvert pour les montres chez Best Buy

À bien des égards, pas grand-chose n’a changé depuis 1976. La Computron  est toujours la même, tout le monde se déguise encore en Carrie pour l’Halloween et on fait toujours référence à « A Star Is Born » à toutes les cérémonies de remise de prix. Le Canada aime toujours ses classiques et le temps ne fait qu’avancer.

Vous pouvez prendre en main votre propre destin, mais vous pouvez aussi laisser Best Buy s’en occuper. N’oubliez pas de surveiller le blogue pour être au courant de nos concours exceptionnels pour les Fêtes (incluant des montres!) durant toute la saison sur la page des concours du blogue.

Achetez la Computron de Bulova et d’autres montres de luxe de Bulova en ligne chez Best Buy.