Il existe maintenant une panoplie de petits électroménagers pour la cuisine, si bien qu’on peut facilement s’y perdre. Pour beaucoup de gens, un autocuiseur, un multicuiseur et un cuiseur à riz sont des appareils semblables. Or, ce n’est pas tout à fait le cas. Comme vous le verrez, chacun de ces trois appareils ont leurs différences.

Le cuiseur à riz

Commençons par le plus facile : le cuiseur à riz. Comme son nom l’indique, le cuiseur à riz a comme fonction de préparer le riz. La plupart des modèles fonctionnent de la même façon : on met notre riz et notre liquide dans le plat, on règle l’appareil et celui-ci s’occupe du reste.

Si on suit les instructions, on aura à tous les coups un riz digne des meilleurs restaurants. Contrairement à une cuisson sur la cuisinière, il est plus difficile de faire coller son riz et de le rater. En effet, un cuiseur à riz règle automatiquement la température de cuisson tout le long du cycle, ce que notre bon vieux chaudron est incapable de faire. Il suffit d’être distrait pendant quelques secondes pour que notre riz colle au fond.

Un cuiseur à riz est également un bon prétexte pour essayer d’autres sortes de riz. Vous pourrez essayer de concocter du riz basmati, brun et au jasmin, et ce, sans avoir peur de manquer votre coup.

Source : Pixabay

Un cuiseur à riz permet aussi de sauver de l’espace sur la cuisinière, ce qui est pratique lorsque vous avez besoin de plusieurs ronds, par exemple pour faire sauter des légumes et de la viande. Installé confortablement sur un comptoir, le cuiseur à riz vous laissera un rond de libre, car il fonctionne à l’électricité.

Un autre avantage du cuiseur à riz, c’est qu’il permet de se concentrer sur les autres étapes de notre recette, celles entre autres qui demandent une attention constante (faire sauter de la viande, brasser en continu une sauce, réduire en purée des légumes, etc.). En fait, dès qu’on active l’appareil, on n’a plus à s’en préoccuper. Il nous avertira quand il aura terminé.

Quels sont les désavantages?

Le seul désavantage du cuiseur à riz, c’est que la majorité des modèles ne sont conçus que pour cuire du riz. Si vous ne mangez pas souvent ce type de plat, ça prendra du temps avant que vous ne rentriez dans votre investissement. Ce petit électroménager s’adresse en premier aux gens qui mangent régulièrement du riz.

L’autocuiseur

L’autocuiseur, presto, cocotte-minute ou Instant Pot, est un appareil qui ressemble à une mijoteuse. C’est vrai qu’à l’instar de la mijoteuse, il est capable de préparer des ragoûts divins. Cependant, il n’utilise pas du tout la même technologie. Alors que la mijoteuse cuit tranquillement les aliments, l’autocuiseur, lui, prépare les plats rapidement. Quand un autocuiseur fonctionne, il crée, avec de la vapeur, une pression très élevée. C’est ça qui permet de cuire les aliments en un rien de temps.

Préparer des repas avec un autocuiseur prend beaucoup moins de temps qu’avec une mijoteuse ou un poêlon et une marmite. Un ragoût pourra, par exemple, prendre une vingtaine de minutes à faire. Étant donné que les plats sont prêts plus rapidement, cet électroménager permet de diminuer ses coûts d’électricité, car il en consomme peu.

C’est vrai qu’on a tous déjà entendu des histoires d’horreur concernant ce genre d’électroménager. Par exemple, le cas d’un autocuiseur qui explosait et blessait son utilisateur au visage. Heureusement, ces histoires appartiennent au passé. Les autocuiseurs vendus sur le marché sont dotés de plusieurs systèmes de sécurité pour éviter les accidents. Dans bien des cas, vous ne pouvez pas démarrer l’autocuiseur si le couvercle et les valves ne sont pas solidement fermés.

Pas juste pour les ragoûts!

En plus des ragoûts et des mijotés, les autocuiseurs excellent pour préparer une foule de plats comme de la soupe, du riz, des pâtes, du jambon, du poulet, du gâteau et même de la compote.

Source image : Pixabay

Existe-t-il des désavantages liés à l’utilisation d’un autocuiseur? On pourrait dire que cet appareil demande une certaine période d’adaptation. Quand on suit une recette, il faut scrupuleusement respecter les quantités des ingrédients (surtout la quantité de liquide) et les indications, sinon, on risque d’avoir un repas trop ou pas assez cuit. Il n’est pas rare que le premier riz qu’on fasse avec cet appareil soit trop sec.

La mijoteuse

La mijoteuse est un peu le contraire de l’autocuiseur. Avec ce type d’appareil, préparer un ragoût ne prendra pas une vingtaine de minutes, mais plutôt quatre, six ou huit heures.

La majorité des mijoteuses sont fabriquées de la même manière. Vous avez la base faite de métal, le récipient fait de céramique et le couvercle bombé fait de verre. Dans la base en métal se cache un élément. Cet élément transférera la chaleur au récipient de céramique lequel, à son tour, cuira lentement et uniformément les aliments.

Une mijoteuse s’utilise plus facilement qu’un autocuiseur. Certains modèles n’incluent que trois modes (faible, élevé et réchaud) alors que d’autres sont livrés avec une minuterie.

Quels plats peut-on préparer dans une mijoteuse?

Si une mijoteuse excelle pour préparer des ragoûts, elle peut aussi vous permettre de concocter du filet de porc, du poisson, des boulettes de viande, des cotes levées, du poulet, de la soupe et même de la crème caramel.

Source image : Pixabay

Malheureusement, la mijoteuse n’est pas faite pour les gens pressés ou les personnes spontanées. Il faut souvent prendre la peine de préparer ses ingrédients la veille et de les déposer le matin dans la mijoteuse avant de la démarrer. Par contre, à votre retour à la maison, après une rude journée de travail, vous serez accueilli par une délicieuse odeur. Vous n’aurez pas non plus à préparer de souper, car il sera déjà fait.

Le multicuiseur

Le multicuiseur est l’appareil le moins connu des trois. Pourtant, il est celui qui est susceptible de vous faire économiser le plus de temps. Mais que fait exactement un multicuiseur? Plein de choses!

Avec un multicuiseur, c’est comme si vous aviez plusieurs électroménagers dans un seul et même appareil. Pratique pour les gens qui vivent dans de petits appartements ou qui ont peu de rangement dans leur cuisine.

Concrètement, un multicuiseur est capable de faire mijoter des plats comme avec une mijoteuse, de cuire à la vapeur un peu comme avec un autocuiseur et de rôtir des aliments comme avec une rôtissoire. Il peut aussi se transformer en marmite en faisant bouillir des légumes ou de la viande ou même en friteuse.

Parfait pour le poulet… et les gâteaux!

Sur internet, vous trouverez une foule de recettes délicieuses à préparer avec un multicuiseur, tel du poulet, des pâtes et même… des gâteaux!

La grande polyvalence des multicuiseurs est également leur plus grand défaut. Certains modèles bon marché sont moins bons, par exemple, pour frire des pommes de terre qu’une vraie friteuse, d’où l’importance d’investir dans un bon modèle.

Source image : Pixabay

Certaines personnes hésitent aussi à se procurer un multicuiseur, car elles ont peur de ne pas savoir comment le faire fonctionner. Heureusement, la plupart des modèles récents offrent des instructions détaillées avec quelques recettes pour s’entrainer à utiliser les différentes fonctions de la machine avant de se lancer dans des recettes un peu plus compliquées.

Voilà ce qui termine cet article dédié aux différences entre les cuiseurs à riz, les autocuiseurs et les multicuiseurs. Visitez le site de Best Buy pour découvrir tous les modèles disponibles. Vous verrez, le choix est grand!

PARTAGER SUR
Philippe Michaud
Blogueur pour Branche-Toi depuis sa fondation, Philippe Michaud a toujours été un passionné des technologies. Il adore tester toutes sortes de produits et partager ses découvertes. Au fil des années, il a collaboré pour plusieurs médias dont Québec Micro, Branchez-Vous! et MSN Techno. Il a également été recherchiste pour une émission à ZTÉLÉ.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here