guitar-effects-pedals.jpg

Le monde des effets est merveilleux, mais parfois déconcertant. L’offre est tellement large qu’il est facile de se mélanger dans les variétés, les marques et les noms. Cette entrée dans le blogue Branche-Toi permettra de démystifier certains concepts concernant les effets de guitare et aidera le lecteur à soigneusement identifier ses besoins en terme de pédales. En regroupant les options par catégorie, il devient plus clair comment elles fonctionnent, ce qu’il nous manque et comment s’en servir. Pour chaque groupe d’effet, j’ai inclus des choix abordables et de qualité. Il est important de noter que la plupart de ces effets ne sont pas exclusifs à la guitare électrique, malgré le fait que certains fabricants vendent des versions sur mesure pour les basses. 

Filtre

Dunlop Cry Baby WahCe type de pédale filtre le signal électrique en accentuant (on en retirant) une certaine partie du spectre sonore. Le filtre le plus populaire est sans doute le Wah-wah, utilisé notamment dans la musique Rock par Slash, Jimi Hendrix, Kirk Hammet et plusieurs autres, ainsi que par une multitude d’artistes Funk. Grâce à sa surface berçante, cette pédale permet de déplacer le filtre par rapport à la hauteur et sert à imiter efficacement le son de la voix, d’où le nom. Étant présente dans innombrables accompagnements et solos, elle me semble être une pédale incontournable.  La Cry Baby Wah de Dunlop est un excellent choix pour les sons distorsionnés expressifs, mais fonctionne aussi très bien pour les timbres clairs.

Dynamique

Ce genre d’effet permet de contrôler l’intensité et le volume des signaux des instruments électriques. Le compresseur, l’effet le plus populaire de cette catégorie, compresse la dynamique de deux façons : en écrasant les signaux trop forts et en redressant les signaux faibles. Avec un jeu plus égal, le joueur de Funk et de Country sera en mesure d’accompagner de manière plus constante. De plus, lorsque le compresseur rehausse une attaque plus faible ou un son qui s’estompe, le soutien additionnel permet d’interpréter des mélodies et des solos plus facilement. La CS3 de Boss est un exemple classique de ce genre d’outil.

Gain

 Boss DS1

Cette catégorie de pédales est sans doute la plus populaire. Il est très fréquent de voir plusieurs choix d’overdrive, de distorsion et de fuzz dans l’arsenal des guitaristes (et même des bassistes). Ces pédales multiplient le signal entrant et procurent un résultat distorsionné, compressé et expressif très satisfaisant. L’overdrive simule le son d’un ampli à lampe surchargé très présent dans le blues et le rock classique. Deux exemples populaires sont la SD1 et la BD2 de Boss. La distorsion, très présente dans le rock moderne et le métal, est un overdrive exagéré; parfait pour la musique lourde et les solos enflammés! La DS1 de Boss est un choix commun. Finalement, le fuzz procure une distorsion très intense, saturée et compressée. Cet effet, célèbre grâce à Keith Richards et Jimi Hendrix, est totalement effréné et absolument amusant! Boss offre la FZ5, une pédale facile à apprivoiser. Je pense que si l’on n’a qu’une pédale à acheter, elle devrait être dans cette catégorie! 

Modulation

Ce type de pédale modifie subtilement la hauteur du signal et procure divers effets tels que le phaser, flanger et, le plus répandu, le chorus. Très utilisé durant les années 80s, le chorus est toujours valide. Il donne l’impression que plusieurs instruments sont à l’œuvre et élargit considérablement le son. C’est l’ajout parfait pour jouer des accompagnements détaillés. La CE5 de Boss est un choix chaleureux, offrant même une deuxième sortie pour une utilisation en stéréo.

Temps

Ce genre d’effet engendre deux types de pédales : le délai et la réverbération. Premièrement, le délai offre un contrôle temporel d’un nombre ajustable de répétitions du signal entrant. Sur toute l’étendue de l’histoire de la guitare électrique, nombreux sont les guitaristes qui ont trouvé des façons originales d’utiliser cet effet pour rehausser leurs compositions. Du son enveloppant de The Edge de U2 aux délais psychédéliques de Hendrix,  en passant par les solos atmosphériques de Gilmour, le délai prend toujours une place spéciale dans l’équipement du guitariste. De son côté, la réverbération est un remède efficace contre un son stérile et inanimé. En simulant les réflexions distantes d’un espace large, la guitare prend une voix chaleureuse et enveloppante pour l’auditeur. Chez Boss, la DD7 est une pédale de délai numérique classique et la RV5 offre une réverbération flexible.

Utilitaire

Behringer FCV100 Edit.jpgMalgré le caractère moins excitant de cette catégorie, ces pédales offrent des outils importants au musicien. Un accordeur en pédale permet de s’accorder tout en laissant la guitare branchée dans son équipement. Il est important de mettre cette pédale en début de chaîne, pour ne pas se retrouver à se battre contre un effet masquant la hauteur des notes jouées! La TU3 de Boss est un produit bien-aimé. Ensuite, une pédale de volume aide l’interprète à ajuster le volume (et le gain) sans arrêter de jouer et une pédale d’expression permet l’ajustement au pied de paramètres importants chez les effets qui ont une sortie d’expression. La FCV100 de Behringer offre ces deux fonctions en un seul  produit. Finalement, une pédale de boucle permet des heures de plaisir et de créativité en enregistrant des passages qui sont ensuite lus et bouclés. On peut alors ajouter d’autres enregistrements par-dessus et jouer en temps réel, créant de véritables compositions sur le vif! La RC1 et RC30 de Boss sont des classiques dans ce genre. boss3.jpg

Multi-effets

Finalement, les pédaliers multi-effets sont des touts-inclus qui offrent plusieurs choix des différents types d’effets existants. Ces stations de contrôles peuvent être de simples boîtes que l’on programme en profondeur à l’aide de notre ordinateur ou de pédaliers complets prêts pour la scène. Par exemple, le processeur d’effets de table GT-001 de Boss est très utile pour se tailler un son de pratique ou d’enregistrement à la maison pour l’apprentissage de chansons, la composition ou simplement le plaisir de jouer. De son côté, le ME-25 de Boss offre un contrôle total à ses pieds, permettant de sauvegarder ses sons dans la mémoire organisée en banques.

En classant les pédales dans ces catégories, il est facile de compléter sa collection ou de combler un besoin. Les multi-effets sont d’excellents points de départs pour s’habituer aux possibilités, mais les pédales individuelles resteront toujours la manière la plus captivante de tailler ses timbres avec amour et précision!

PARTAGER SUR
Nikolai Olekhnovitch
Nikolaï Olekhnovitch est un guitariste professionnel de la région de Montréal. Sa versatilité, acquise lors de ses études collégiales et universitaires, ainsi que durant son implication au sein de nombreux projets de musique originale, lui a apporté une expérience précieuse dans son évaluation d’instruments de tout genre. Lorsqu’il n’est pas sur la route avec ses multiples formations, il explore les arts martiaux et recherche l’espresso ultime.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here