Disneymarvel.jpgDepuis Skylanders, les divertissements mélangeant jeux vidéo et figurines sont de plus en plus populaires. L’année dernière, Disney Interactive Studios nous avait offert Disney INFINITY, un jeu de plateforme censé faire concurrence au géant d’Activision. On peut dire que cette première initiative a été un grand succès puisqu’en juin 2014, soit 10 mois après sa sortie, Disney annonçait avoir écoulé un milliard de dollars de jeux et d’accessoires Disney INFINITY. Conscient de ce succès, Disney ne pouvait rester les bras croisés. C’est ainsi que Disney INFINITY 2.0 a vu le jour il y a quelques jours. 

Date de sortie : 23 septembre 2014

Supports : PS3, PS4, Xbox 360, Xbox One et Wii U.

Classement : Enfants et adultes + 10

Bienvenue Marvel!

Si vous avez joué à la première version de cette nouvelle licence, vous allez être en terrain connu. Disney INFINITY 2.0 reprend en effet le même concept. En effet, pour en profiter pleinement, il ne faut pas seulement le jeu sur logiciel, mais également des figurines et d’autres accessoires. Si on peut les acheter presque tous séparément, il est également possible de se les procurer en ensemble. À mon avis, il s’agit de la façon la moins onéreuse pour profiter de ce jeu.

Ainsi donc, l’ensemble de démarrage Marvel Super Heroes comprend le jeu, trois figurines (Thor, Iron Man et Black Widow), un Pack aventure, deux disques Toy Box et un lecteur Disney INFINITY. Si je peux me permettre une petite confession, j’avoue avoir déballé l’emballage avec beaucoup de joie. Ça me rappelait le temps des fêtes quand j’étais petit et que j’ouvrais mes cadeaux. Si vous offrez cet ensemble à vos enfants, je pense qu’ils éprouveront beaucoup de plaisir à ouvrir la boite, mais aussi – et nous le verrons – à y jouer. 

Le lecteur est le même que celui de la première génération. Il se branche via le port USB de la console. On retrouve sur le dessus du lecteur, trois « entrées » : une pour les Pack aventures et Toy box games et deux pour des figurines. Quand on y dépose un objet compatible, il fait un peu de lumière. La connexion se fait automatique ou presque. Vous mettez une figurine sur le lecteur et la seconde d’après, elle va se matérialiser dans le monde virtuel.

Le titre est grosso modo divisé en deux volets. Tout d’abord, il y a, ce que l’on peut appeler le « mode campagne ». En fait, celui-ci est ni plus ni moins le Pack aventure. Il suffit de déposer l’objet sur le lecteur pour y accéder. En d’autres mots, un Pack aventure est un peu une clé USB sur laquelle on retrouverait des missions. Il en existe plusieurs que l’on peut se procurer séparément. 

Disneymarvel1.jpg

Dans l’ensemble de démarrage Marvel Super Heroes pour Disney INFINITY 2.0, le Pack aventure nous offre de déjouer les plan de Loki qui souhaite geler la ville de New York et même le monde entier! Ce sera aux Avengers, c’est-à-dire à l’une de vos trois figurines, d’arrêter ses terribles plans! 

Personnellement, j’ai choisi de faire la campagne avec Thor. Si le jeu va surtout amuser les plus jeunes, je pense que les plus vieux pourront aussi éprouver du plaisir. Comme c’est de plus en plus la mode, le jeu se déroule dans un monde ouvert. La ville de New York n’est peut-être pas aussi grande qu’une municipalité d’un GTA, mais sa taille demeure très honorable. Évidemment, les plus vieux trouveront le scénario un peu trop « simple » comparativement à des jeux s’adressant à des adultes. Pour ma part, ça ne me dérange pas trop étant donné que le jeu est d’abord destiné aux jeunes gamers.

En plus de la mission principale, notre héros aura des missions secondaires à faire. Il y a des missions plus ennuyantes que d’autres, mais on passe quand même de bons moments. Le système de combat (croyez-moi, vous ne resterez pas les bras croisés longtemps) est assez simple à comprendre. Il offre quand même de la flexibilité, si bien que l’on n’appuie pas comme un abruti sur le même bouton pendant des heures. On a accès à différentes attaques, dont une attaque spéciale.

Disneymarvel2.jpg

Au début, on terrasse les ennemies sans problèmes. Par contre, plus on va progresser dans les missions et plus certains vont nous donner du fil à retordre. Il faudra vérifier plus souvent sa barre de santé verte. D’ailleurs, elle se recharge en récupérant des petits cristaux verts que l’on ramasse à proximité d’ennemis abattus.

Notre héros peut également monter de niveau et débloquer de nouveaux pouvoirs, comme des dans les jeux de rôle. Chaque personnage possède ses propres habiletés, certains peuvent même voler! Les données de notre personnage sont enregistrées sur notre figurine. Donc, si un autre de notre ami a Disney INFINITY 2.0, nous pouvons apporter notre figurine chez lui et être assurés qu’il a conservé ses statistiques. Le titre propose en effet un mode à deux joueurs. 

Disneymarvel3.jpg

D’ailleurs, Disney a été généreuse puisque les figurines de la première édition sont compatibles avec cette nouvelle mouture. J’ai fait le test avec ma figurine de Jack Sparow et elle avait même conservé toutes ses statistiques.

Les deux disques Toy Box Game, quant à eux, offre un bon complément à la campagne solo, même s’ils sont peut-être un peu moins profonds. 

La créativité avant tout

Même si faire les missions proposées par Disney est somme toute amusant, à mon sens, le réel intérêt de Disney INFINITY 2.0 est son mode Toy Box. Ici, le joueur prend la place d’un architecte, qui doit construire, à partir de rien, une ville. 

Il existe des dizaines d’objets que l’on peut insérer. Certains devront toutefois être achetés en récoltant des fragments que l’on trouve en accomplissant des missions de la campagne solo ou encore en éliminant des ennemis. 

Honnêtement, on peut passer de longues heures à créer le monde de ses rêves. On peut même le peupler d’ennemis. Pour un peu plus de tranquillité, il est également possible de construire la maison de ses rêves. Encore une fois, ce ne sont pas les objets qui manquent.

Je pense que l’outil de création est plutôt intuitif. Disney n’aurait pas pu vraiment le simplifier davantage. Sinon, elle aurait sacrifié quelques fonctions. Il y a d’ailleurs un long tutoriel qui nous explique les tenants et les aboutissants. Vous n’allez peut-être pas tout comprendre du premier coup, mais je crois qu’avec un peu de pratique, vous allez y arriver. 

Si vous êtes particulièrement fier de l’une de vos créations, vous pourrez la partager avec d’autres joueurs. Vous pourrez aussi voir ce qu’ils ont fait de leur côté. 

L’aspect artistique

Je ne l’ai pas mentionné plus haut, mais les figurines reprennent l’apparence de celles de la première génération. Tout comme les graphismes du jeu, elles conservent leur aspect « bonshommes ». Bon. On pourrait leur reprocher de ne pas avoir assez évolué depuis 2013. C’est peut-être vrai, mais pourquoi changer un concept qui marche?

Et si vous vous demandez, les voix sont doublées entièrement en français. Pas besoin, la plupart du temps, de lire le texte à l’écran. Malheureusement, vous ne retrouverez pas les mêmes voix que les acteurs qui doublent les superhéros au grand écran.

Verdict

L’ensemble de démarrages Marvel Super Heroes pour Disney INFINITY 2.0 représente à mon avis un bon achat. Le jeu n’est pas exempt de défauts, par exemple, les temps de chargement peuvent parfois être excessivement longs, mais je pense qu’il a toutes les cartes en main pour réunir toute la famille devant la télévision. 

Ce que j’ai aimé

– Le mode Toy Box exploitant au maximum notre créativité

– Les graphismes colorés très « bonhommes »

– Sa grande accessibilité (plaira autant aux petits qu’aux grands)

– Son monde ouvert

Ce que j’ai moins aimé

– Les modes solos parfois un peu simples

– Les chargements un peu longs 

Les notes 

Jouabilité : 4/5

Graphismes : 4/5

Son : 4/5

Rejouabilité : 5/5 

Note globale : 4,25/5

Magasinez les produits Disney INFINITY chez Best Buy.

PARTAGER SUR
Philippe Michaud
Blogueur pour Branche-Toi depuis sa fondation, Philippe Michaud a toujours été un passionné des technologies. Il adore tester toutes sortes de produits et partager ses découvertes. Au fil des années, il a collaboré pour plusieurs médias dont Québec Micro, Branchez-Vous! et MSN Techno. Il a également été recherchiste pour une émission à ZTÉLÉ.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here