watch_dogs4.jpg

Résumé

10264188.jpgD’abord prévu pour le lancement des nouvelles consoles de Sony et de Microsoft, Watch Dogs avait été retardé par Ubisoft de plusieurs mois. Et quand on voit le résultat final aujourd’hui, difficile d’être en désaccord avec le studio français. Watch Dogs est bien le titre que l’on attendait! Découvrez pourquoi. 

Date de sortie : 27 mai 2014

Éditeur : Ubisoft

Développeur : Ubisoft Montréal

Classement : M – Mature

Console : PS4, PS3, Xbox One et Xbox 360. Plus tard sur la Wii U.

Langue : Français

Chicago est votre terrain de jeu

Évidemment, il est difficile de ne pas comparer le nouveau titre d’Ubisoft au dernier Grand Theft Auto. Les deux ont en effet plusieurs points en commun, mais aussi plusieurs différences. Ma critique ne se veut pas être un comparatif exhaustif entre les deux titres, même si je ferai ici et là quelques comparaisons.  

Le joueur incarne Aiden Pearce. Un homme qui a perdu, il y a quelques mois un être cher. Maintenant, il souhaite par tous les moyens se venger. Évidemment, on se doute que sa quête de justice ne sera pas de tout repos. De nombreux obstacles se dresseront sur votre route. Mais notre héros a plus d’un tour dans son sac. Rapidement, Chicago, la ville où se déroule l’action, va devenir son terrain de jeu. 

Sans être à l’opposé complètement des protagonistes d’un GTA, Aiden est beaucoup plus « gentil » ou du moins plus sympathique. Ce n’est pas le meilleur ami des policiers, mais ce n’est pas non plus le pire psychopathe de la ville. Bien sûr, il sera toujours possible de tuer des civils gratuitement, mais cela fera diminuer votre réputation. Cette jauge se monte ou descend en complétant diverses actions, bonnes ou mauvaises. 

Pour ne pas proposer aux joueurs une pâle copie d’un quelconque GTA, les développeurs ont eu l’idée de donner un « pouvoir » à leur héros. La ville de Chicago de Watch Dogs est un peu plus technologique que la vraie. En effet, elle dispose du cTOS, un système informatisé contrôlant une multitude de choses dans la métropole (circulation routière, télécommunications, etc.). 

Étant un pirate informatique hors pair, Aiden à la possibilité de prendre possession de plusieurs aspects de ce réseau. Concrètement, il suffit d’appuyer sur une touche pour, par exemple, pirater une caméra de surveillance (et voir ce qu’elle voit), en apprendre plus sur quelqu’un (son nom, son salaire et un de ses attributs) et même lui voler de l’argent ou encore de manipuler les feux de circulation ou les ponts de la ville. Bref, les possibilités sont tellement nombreuses que l’on a parfois l’impression d’être un dieu de la ville. 

Ces habiletés uniques prendront toute leur importance notamment dans le cas de poursuite ou lors de missions. Par exemple, si on se fait poursuivre par les policiers et que l’on souhaite les semer, il suffit, à un moment précis, d’appuyer sur un bouton pour faire apparaitre des bornes, alors que dans une mission d’infiltration, on peut l’utiliser pour faire diversion. 

watch_dogs5.jpg

En parlant des missions, celles-ci sont très variées. Il y a, bien sûr, la quête principale, qui va vous prendre beaucoup de temps, mais également une tonne de missions secondaires.  Ce qu’on apprécie dans Watch Dogs, c’est qu’il y a toujours quelque chose à faire. Vous pourrez être au beau milieu de la rue et une nouvelle mission secondaire apparaitra. Vous aurez le choix de la faire immédiatement ou d’attendre à plus tard. 

Sans en faire une liste exhaustive, les différentes missions du jeu prendront plusieurs formes. Vous aurez, par exemple, à voler une voiture et à semer les policiers, arrêter un crime et stopper le criminel ou encore vous infiltrer dans une base ennemie.

Et comme si ce n’était pas assez, Ubisoft a eu la bonne idée d’y inclure un mode en ligne complet et vraiment amusant. Par contre, contrairement à la plupart des autres jeux, il est intégré à la campagne solo. En effet, pendant que vous vous baladez dans les rues de Chicago, un joueur peut débarquer au beau milieu de votre partie et tenter de pirater vos données. Ce sera à vous de l’identifier et de le stopper dans le temps imparti. Heureusement, la zone de recherche est délimitée sur votre carte. Vous n’avez pas à explorer tout Chicago. Personnellement, je me suis beaucoup amusé avec ce mode qui met nos nerfs à rude épreuve et qui nous force à toujours être sur nos gardes.

Il y a également des modes à 8 joueurs comme les courses en voitures. Ça ne va pas révolutionner le monde du jeu en ligne, mais c’est toujours amusant. 

Comme si ce n’était pas assez, les développeurs ont également ajouté plusieurs activités connexes à faire dans la ville comme jouer aux échecs. Ma préférée demeure cependant le trip numérique. J’ai, par exemple, eu à écraser le plus de « monstres » possible dans le temps imparti dans un Chicago qui ressemblait étrangement à l’enfer. 

On s’en doute, Aiden ne fait pas juste se défendre avec son téléphone intelligent. Il peut compter sur une grande variété d’armes que vous pourrez débloquer à mesure que vous progresserez dans le jeu. Utiliser une arme à feu demeure assez intuitif. On peut se cacher, par exemple, derrière des obstacles pour se protéger. 

Par contre, même si vous avez l’équipement d’un soldat professionnel, beaucoup de quêtes privilégient davantage l’infiltration. Souvent, vous aurez le choix de foncer tête première, mais, croyez-moi, mieux vaut être plus subtil. Dans Watch Dogs, votre personnage n’a pas de barre de vie comme dans un GTA. Quand on est trop blessé, il faut se mettre à l’écart quelques longues secondes pour que notre vie remonte. Personnellement, je ne suis pas friand de cette façon de faire qui est à la mode dans ce temps-ci dans l’industrie du jeu. Peut-être que je suis old school, mais je préfère l’ancienne, c’est-à-dire celle où on doit prendre des médicaments pour se régénérer. 

 

watch_dogs1.jpg

On s’amuse en voiture!

La conduite automobile occupe également une grande place dans Watch Dogs. Grâce à votre cellulaire, vous pourrez vous faire livrer une voiture à deux pas de vous, si vous l’avez préalablement débloquée. Cependant, rien ne vous empêche d’en voler une. Mais attendez-vous alors à ce que les passants appellent la police. Et, croyez-moi, vous ne voulez pas avoir les flics sur le dos. 

En début de partie, quand on ne peut pas contrôler grand-chose dans la ville, il est assez difficile de s’échapper. À l’instar d’un GTA, il faut sortir du périmètre de recherche pour redevenir anonyme. C’est presque impossible, car les voitures de police nous collent au derrière. Il est très difficile de les distancer. Il faut aussi un certain temps pour s’habituer à la conduite qui m’a semblé plus nerveuse que dans la franchise de Rockstar. Donc, si vous voulez déconner dans la ville, attendez d’avoir débloqué un ou deux trucs.

Seul bémol : Si on peut écouter de la musique en voiture, il ne s’agit pas cependant de « vraies » stations de radio comme dans un GTA. Ainsi, on entend peu les animateurs dire toutes sortes de niaiseries. En revanche, le jeu est entièrement doublé en français, ce que n’offre pas un GTA, où l’on doit se contenter de sous-titre dans la langue de Molière. 

Par ailleurs, tout au long du jeu, votre personnage est appelé à évoluer. À mesure que vous aurez obtenu de l’expérience, vous pourrez améliorer différents aspects de Aiden comme la conduite, le piratage ou le tir. Vous pourrez aussi lui acheter du linge!

watch_dogs3.jpg

Wow!

J’ai testé la version PS4 du titre. Et pour un jeu en monde ouvert, on peut dire que c’est joli. Les voitures, comme les bâtiments sont bien modélisés, alors que la ville grouille d’activités. On ne ressent jamais de ralentissement ou presque. Tout demeure fluide, et ce, même si le jeu affiche plusieurs personnages à l’écran. Watch Dogs suit le cycle du jour et de la nuit. Il peut aussi arriver à l’occasion qu’il pleuve. Le seul regret que j’aurais à faire c’est concernant l’ambiance. J’aurais aimé davantage sentir le vent, la chaleur ou le froid.

watch_dogs2.jpg

Verdict 

Watch Dogs est joli, amusant et long. C’est décidément l’un des meilleurs jeux de l’année. Ubisoft a mis la barre très haute.   Que demander de plus?

Les notes

Jouabilité : 4,75/5

Graphismes : 4,75/5

Son : 4,75/5

Rejouabilité : 4,75/5 

Note globale : 4,75/5

Et vous, chers lecteurs, avez-vous essayé ce nouveau titre? Qu’en avez-vous pensé?

 Ne manquez rien de l’E3 2014. Lisez les dernières nouvelles et discussions de la communauté ici!

PARTAGER SUR
Philippe Michaud
Blogueur pour Branche-Toi depuis sa fondation, Philippe Michaud a toujours été un passionné des technologies. Il adore tester toutes sortes de produits et partager ses découvertes. Au fil des années, il a collaboré pour plusieurs médias dont Québec Micro, Branchez-Vous! et MSN Techno. Il a également été recherchiste pour une émission à ZTÉLÉ.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here