Deus Ex cover.jpgAprès le succès de Deus Ex : Human Revolution en 2011, Eidos Montréal nous en offre la suite avec Deus Ex : Mankind Divided. Le jeu d’action se déplace à Prague où vit maintenant Adam Jensen qui travaille pour l’agence Interpol. Nous voilà repartis pour une aventure politique sur un fond de corruption.

En résumé

Deux ans après l’Incident qui a mené à la ségrégation des humains augmentés, l’agent secret Adam Jensen joint la Task Force 29, nouvelle division antiterroriste d’Interpol. La société est militarisée à l’extrême et la conspiration contre ceux qui portent des ajouts technologiques dans leur corps est flagrante. L’attentat perpétré à la gare Ruzicka déclenche une nouvelle vague de panique. Jensen est mandaté pour faire enquête et ses recherches lui font soupçonner un complot contre les Augmentés. Il voudra savoir qui se cache réellement derrière tout ça.

Deus Ex : Mankind Divided est développé par Eidos Montréal et publié par Square Enix.

  • Plateformes: PlayStation 4 / Xbox One / PC
  • Date de sortie: 23 août 2016
  • Style: Action RPG
  • Mode de jeu disponible: solo
  • Classement ESRB: M (Mature, 16 ans et plus)
  • Langue d’exploitation: Jeu disponible en français

Le scénario est partie prenante de l’aventure, si bien que dès le départ, Eidos a inclus une vidéo de douze minutes racontant tout ce qui s’est déroulé dans Deus Ex : Human Revolution. Mankind Divided se déroule en 2029, soit deux ans plus tard alors peu importe si vous y avez joué ou non, je vous conseille de la regarder. Ça nous remet en selle pour la suite des choses.

Le cœur de l’histoire traite de politique, de conspiration, de ségrégation. Ces thèmes sont lourds et il est facile de comprendre comment Adam Jensen peut se sentir. Travaillant pour les autorités, il peut circuler partout. Toutefois, son statut d’Augmenté le place dans une classe à part. Suite aux événements découlant de l’Incident de 2027, ces derniers se sont vus confinés à des quartiers isolés, laissés à eux-mêmes. Pour bouger, ils sont fouillés et doivent présenter leurs papiers à tous les coins de rue. La police est aux aguets et on doit se justifier constamment. Peu importe où il va, les gens se questionnent sur les intentions de Jensen.

image: Square Enix
image: Square Enix

Maximiser le potentiel des augmentations

Adam Jensen possède des membres mécaniques qui ont le pouvoir de le rendre surhumain. Tôt dans le jeu, il apprend que des augmentations supplémentaires auraient été installées à son insu. Ces capacités sont activées en distribuant minutieusement les points de Praxis (compétences) gagnées avec l’expérience acquise au fil du jeu. Celles-ci améliorent autant l’endurance physique du personnage que ses talents d’infiltrateur. Assurez-vous de balancer le tout car la force brute est aussi importante que pouvoir passer inaperçu et hacker les systèmes du réseau informatique ennemi.

En plus de chercher à comprendre et s’adapter à ses nouvelles habiletés, Jensen travaille avec les agents d’Interpol pour savoir ce qui s’est passé suite à l’attaque de Dubaï. J’aime cette dualité dans le scénario qui me motive à progresser autant sur la trame principale que dans les missions secondaires. Au lieu de nous proposer une façon de passer plus de temps dans le jeu, ces dernières approfondissent le volet personnel de notre protagoniste et ses collaborateurs les plus proches.

Observer son environnement et les possibilités qu’il présente

image: Square Enix

Mankind Divided est un jeu d’action et d’infiltration. Chaque mission nous amène à un endroit bien gardé où l’on doit parler à des gens influents et recueillir des informations sensibles, le tout en se faufilant au travers des dizaines de policiers aux aguets. Libre à nous de les affronter mais souvent, je préfère me faire le plus discrète possible. Si un accès est verrouillé, la première chose que je fais est de regarder autour s’il n’y aurait pas un passage alternatif pour entrer. La tâche n’est pas facile. Je peux recommencer un objectif souvent et quand je passe une étape cruciale, je m’empresse de sauvegarder pour ne pas la refaire si je me fais prendre. Le défi est stimulant et très satisfaisant une fois qu’on réussit à s’en sortir indemne.

Le titre possède une bonne balance entre les passes d’action et les sections exploratoires. Comme à mon habitude, je fouille partout! Ordinateurs, journaux, cartes d’utilisateurs, je lis tout ce qui me tombe sous la main. C’est comme ça que j’en apprends davantage sur la motivation des différentes organisations en place, mais c’est également de cette manière que je récupère les codes d’accès aux portes sécurisées, que je peux trafiquer les caméras de surveillance ou encore désactiver les barrières lumineuses. Pratique, non?

image: Square Enix
image: Square Enix

Graphiquement, le jeu est très bien réalisé grâce notamment à l’engin Dawn développé pour le jeu chez Eidos Montréal. Les seules choses qui m’ont accrochée sont les rares coquilles croisées ici et là. Ils sont mineures et plutôt cocasses comme cet employé qui tapait sur son bureau devant un ordinateur fermé dont le clavier est placé à côté de lui sur une pile de revues. Sinon, parcourir la ville est agréable car elle est vivante et tout le monde a au moins une phrase à dire quand on les aborde. Certains vont même nous raconter un bout de leur histoire ou nous lancer vers une quête secondaire, ce que j’ai trouvé super intéressant. Par moments, c’est notre choix de réponse qui a une influence sur la quantité d’informations recueillies et l’action suivante. Par exemple, j’ai dû calmer un gars en panique qui allait sonner l’alarme dénonçant ma présence en terrain ennemi. Il l’a fait une fois et à ma seconde tentative, je me suis assurée que ça n’arriverait pas.

Au niveau de l’interprétation, le jeu des personnages principaux est bien exécuté dont bien sûr celui de l’acteur Elias Toufexis qui fait un travail remarquable pour incarner Adam Jensen. Comme pour le titre précédent, il en a fait la capture de mouvements et lui prête sa voix qui va à merveille à notre agent si vous y jouez en version anglaise.

images: Square Enix
images: Square Enix

Histoires de Jensen

En plus de la campagne principale, Histoires de Jensen propose des missions complémentaires à la trame principale. Bien qu’elles soient facultatives, c’est intéressant de s’y plonger car elles nous en apprennent davantage sur l’histoire d’Adam Jensen. Installées dans un menu séparé, on peut en profiter pour y jouer à une autre difficulté ou encore décider d’améliorer d’autres types d’augmentations sur notre héros, ce qui m’a fait regretter quelques décisions dans ma répartition initiale de points Praxis. Faire éclater des murs est un pouvoir que je vais travailler dans mes prochaines missions!

Deus Ex Breach

Pour sa part, Deus Ex Breach propose une approche plus arcade à l’infiltration de systèmes informatiques. Chaque étape présente le défi de se rendre au bout d’un tableau pour désactiver le pare-feu et revenir à la sortie avant la fin du chrono. Il faut ouvrir les portes, pirater des barrières et éliminer les gardes robotisés. Tout en demeurant dans l’esprit de Deus Ex, la présentation est faite comme un mini-jeu, à faire pour une partie rapide et amusante.

En conclusion

Au final, Deus Ex : Mankind Divided est une recommandation pour les fans de jeu d’action et d’infiltration qui accueillent chaudement un défi assez relevé. J’ai eu un peu de mal lors de la première mission car je n’étais pas tout à fait habituée aux contrôles et à toutes les possibilités que les pouvoirs de Jensen pouvaient apporter mais une fois l’introduction passée avec succès, j’ai embarqué complètement. En lisant tout ce qui me tombais sous la main, j’ai pu m’imprégner de cette vie futuriste inquiétante et m’attacher au sort du héros pour le suivre dans sa quête de la vérité. Accompagné d’une trame sonore donnant un ton techno-futuriste à toute l’ambiance, on est devant une œuvre réussie de la part du studio québécois.

 

  • image: Square EnixLa richesse du scénario
  • Adam Jensen est un excellent protagoniste
  • L’intelligence artificielle m’a donné un bon défi
  • Bravo à l’équipe pour le choix du titre qui résume bien le cœur du jeu
  • J’ai l’impression que le jeu manque juste un peu de finition pour quelques détails

Verdict

  • Jouabilité: 4/5
  • Visuel: 3,75/5
  • Audio: 4/5
  • Durée de vie potentielle: 4,5/5

Note finale: 4/5 (83 %)

Procurez-vous Deus Ex : Mankind Divided pour Playstation 4 et Xbox One sur le site de Best Buy.

PARTAGER SUR
Mélanie Boutin-Chartier
Joueuse invétérée, j'ai eu la chance de travailler comme monteure sur l'émission M.Net à MusiquePlus. Mon expérience vidéo ludique s'est étendue aux évaluations de jeux vidéo pour Jouez.com, Le Blogue Techno de Future Shop et l'Épée Légendaire. N'hésitez pas à me suivre sur Twitter, ma page Facebook, YouTube et Twitch.tv (Matante75) où je diffuse régulièrement mes parties sur Xbox One et PlayStation 4!

Twitch.tv

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here