En ce début d’année, nous avons droit à une autre version remasterisée de l’excellente série Dragon Quest adaptée à la console Nintendo 3DS. Dragon Quest VIII: L’Odyssée du Roi Maudit, nous plonge dans une quête loufoque pour restituer la forme du roi et de la princesse, transformés respectivement en crapaud et en jument. Toujours en mode tour par tour, ce jeu de rôle classique est aussi intéressant que l’a été Dragon Quest VII: La Quête des Vestiges du Monde en septembre dernier.

Dragon Quest VIII : L’Odyssée du Roi Maudit est développé par ArtePiazza / Square Enix et publié par Nintendo.

dragon-quest-viiiDate de parution : 20 janvier 2017
Style : Jeu de rôle
Plateforme : Nintendo 3DS
Mode de jeu disponible : solo
Classement ESRB : T (Adolescents, 13 ans et plus)
Langue d’exploitation : Jeu disponible en français écrit avec doublage intégral en anglais

Une histoire autonome

Les histoires racontées dans la série Dragon Quest ne se suivent pas. Ils évoluent dans un univers commun avec une mécanique de jeu similaire et des monstres bien connus mais l’histoire de Dragon Quest VIII : L’Odyssée du Roi Maudit est autonome. On y suit nos héros qui partent à la recherche du mage Dhoulmagus. C’est non seulement lui qui a transformé le roi et la princesse en animaux mais il a aussi assassiné les proches de nos compagnons Jessica et Angelo.

n3ds_dragonquestviii_screen_07Globalement, Dragon Quest VIII paraît mieux que le septième opus paru il y a quelques mois à peine. Son scénario coule bien, nous faisant visiter un village à la fois dans lesquels on a une quête principale à résoudre avant de poursuivre notre aventure. On peut tout de même revenir sur nos pas et découvrir librement la région avoisinante. Elle regorge de coffres à fouiller, de monstres à combattre et parfois même de passages menant vers des récompenses spéciales.

Dans chaque village, on s’habitue à visiter l’auberge pour reprendre des forces et l’église pour sauvegarder notre partie. On acquiert rapidement le pouvoir de téléportation alors même en pleine campagne, on peut toujours se rendre dans un village pour être au meilleur de notre forme. J’ai aussi trouvé bien utile de retourner à l’entrée d’un donjon où je me battais contre un gardien un peu trop puissant pour mon équipe. Mon seul accroc avec la téléportation est que plus je progresse et plus nombreux sont les lieux disponibles. J’aurais aimé qu’ils s’allument sur la carte affichée sur l’écran inférieur de la 3DS quand je navigue dans le menu ou qu’on y touche avec le stylet.

Les nouveautés apportées à l’édition sur Nintendo 3DS

La voix fait son entrée dans la série durant les cinématiques. Les dialogues ont un fort accent qui appuient le scénario de manière humoristique. Visuellement aussi, c’est beaucoup mieux. Il est donc bienvenu d’y voir apparaître quelques éléments nouveaux pour cette version sur 3DS. J’apprécie toujours de voir les monstres apparaître sur le terrain lorsque je me promène. C’est naturellement ces combats qui permettent à nos héros de monter en grade mais parfois, pouvoir les contourner pour gagner du temps est bien apprécié. Assurez-vous également d’accélérer l’animation des batailles sinon vous risquez de trouver ça long. C’est la première chose que j’ai faite.

n3ds_dragonquestviii_screen_03Les autres activités que j’ai trouvé amusantes sont celles proposées par le photographe Rémi Zopoin en quête des meilleurs clichés du royaume ou encore Morry qui nous somme de lui rapporter le résultat de combats spécifiques. Une fois qu’on a fait leur connaissance, ils nous donnent une liste d’endroits, d’objets et de monstres à combattre ou à croquer avec notre appareil photo. C’est facile car je le faisais en même temps que mon aventure principale. Ce fut aussi une bonne manière de chasser des montres en combats spontanés pour gagner quelques points d’expérience supplémentaires. Les récompenses m’ont toutefois laissées sur ma faim. En fait, j’aurais aimé recevoir de l’expérience pour ces missions facultatives en plus des objets accordés.

Je n’en voyais pas toujours l’utilité, bien que certains me servaient en alchimie. Cette autre activité à développer sert à renforcir notre équipement et concocter des potions curatives. Les recettes se trouvent dans les bibliothèques de tout de royaume, allongeant notre exploration des maisons.

Impressions générales

Dans son ensemble, Dragon Quest VIII : L’Odyssée du Roi Maudit est excellent. Il nous laisse explorer à notre guise dans un univers où les combats rencontrent la magie. Les affrontements en mode tour par tour sont bien exécutés et d’un bon calibre pour qu’on prenne soin d’être adéquatement préparé face à un adversaire de taille. Si l’on meurt, on revient à l’église sans avoir perdu l’expérience accumulée et avec une santé rétablie. On est donc encouragé à progresser, à persister. Les points de compétences attribués aux membres de l’équipe sont répartis selon de type d’arme utilisé. Additionnés aux graines de vie, de puissance, de magie et autre, la personnalisation de mes héros est complète et satisfaisante.

n3ds_dragonquestviii_screen_10Il m’est difficile de ne pas comparer ce chapitre avec La Quête des Vestiges du Monde car il est sorti en septembre dernier. J’y joue encore alors ces deux titres sont frais dans mon expérience de jeu sur Nintendo 3DS. L’Odyssée du Roi Maudit démarre plus rapidement au niveau du scénario. J’ai plus de facilité à avancer dans l’histoire car elle est plus linéaire. J’ai pris l’habitude de parler aux gens dans les villages et souvent, ils me donnent des indices sur ma prochaine étape.

Étant donné qu’il est possible d’y jouer sans connaître la série, je vous recommande d’y plonger les yeux fermés si vous appréciées les aventures un peu loufoques enrobés dans un jeu de rôle à la mécanique classique. Le fait qu’il soit d’abord paru sur PlayStation 2 en 2005 n’y paraît pas du tout. Cette adaptation sur Nintendo 3DS est excellente.

n3ds_dragonquestviii_screen_06+ Les voix font leur arrivée dans la série
+ Mécanique familière et conviviale
+ L’histoire s’installe rapidement
+ Vaste monde à explorer

– Une caméra parfois difficile à placer
– J’aurais aimé que les villages s’allument sur la carte quand on les sélectionne en vue du voyage rapide

ÉVALUATION GLOBALE

Expérience de jeu : 4/5
Graphisme : 3,75/5
Son : 4/5
Durée d’intérêt/Rejouabilité : 5/5

Note globale : 4,25/5 (85 %)

Procurez-vous Dragon Quest VIII : L’Odyssée du Roi Maudit pour la Nintendo 3DS

PARTAGER SUR
Mélanie Boutin-Chartier
Joueuse invétérée, j'ai eu la chance de travailler comme monteure sur l'émission M.Net à MusiquePlus. Mon expérience vidéo ludique s'est étendue aux évaluations de jeux vidéo pour Jouez.com, Le Blogue Techno de Future Shop et l'Épée Légendaire. N'hésitez pas à me suivre sur Twitter, ma page Facebook, YouTube et Twitch.tv (Matante75) où je diffuse régulièrement mes parties sur Xbox One et PlayStation 4!

Twitch.tv

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here