IMG_3653.JPG

Durant la semaine, Nintendo a présenté une bande-annonce pour le jeu Paper Mario : Color Splash qui sortira pour la Wii U le 7 octobre prochain. J’ai eu le privilège de m’entretenir avec la productrice Risa Tabata en plus de pouvoir y jouer en exclusivité. Nous sommes le seul média canadien à avoir eu cette chance. Avouez que c’est cool!

En intro, Peach et Toad se rendent chez Mario car une catastrophe est sur le point d’arriver. Ils ont récupéré un Toad en papier tout gris. Ses couleurs ont disparu! Le jeu se passe sur l’île de Barbouille où l’on se rend compte qu’une armée de Maskass aspirent toutes les couleurs de l’île à la paille. La partie aventure nous pousse donc à redonner ses couleurs à l’île. Avec son marteau, Mario peut repeindre les fleurs, le sol, et même les premiers Toad qu’on doit retrouver un peu partout. Ils se sont cachés à l’arrivée des vilains de la même manière que nous l’avions fait dans le titre précédent. C’est donc en terrain connu que j’ai navigué dans le court niveau créé spécifiquement pour l’E3. On ramasse des cartes de combat, des sous et des gouttes de peinture en tuant les ennemis et en tapant sur les objets.

La peinture est une ressource qu’il faut renouveler régulièrement car c’est notre principal outil pour tout ce qu’il y a à faire. Plusieurs énigmes se complètement en coloriant les espaces vides. Une porte blanche sera déverrouillée en lui redonnant des couleurs et les fleurs laissent tomber quelques gouttes pour remplir notre réservoir. Certaines zones nous amènent vers un tableau spécial. Celui que j’ai fait était un jeu de mémoire. Un balayage de l’écan montre un endroit puis, des éléments disparaissent, Je dois les repeindre dans le délai établi pour un maximum de points.

Au niveau des combats, on retrouve le mode tour par tour familier à la série. La nouveauté dans Color Splash se situe dans la manière de lancer les commandes. Mario tient un jeu de cartes représentant nos choix d’attaques. On peut les utiliser blanches (comme on les ramasse en parcourant le tableau) mais elles sont plus efficaces en les coloriant. Les développeurs se sont vraiment laissés aller avec les superattaques. Celles-ci sortent complètement de l’ordinaire. Les deux exemples que j’ai vu en action sont l’extincteur géant contre un marteau de feu et un énorme chat en papier écrasant les ennemis comme des crêpes.

Paper Mario : Color Splash poursuit définitivement sur sa lancée d’une approche de style action/aventure comme les derniers opus. On évolue dans un monde de carton de 3D et les éléments de jeu de rôle n’arrivent qu’au moment des combats. L’introduction des cartes à jouer est vraiment sympathique. C’est là que le GamePad de la Wii U entre en jeu car lorsque Mario tient ses cartes, on se penche sur le contrôleur pour choisir notre prochain mouvement et on lance l’action en frottant du doigt vers le haut.

Risa Tabata nous a confié que le jeu final aura une trentaine de tableaux. Je trouve ça un peu court mais il reste à voir s’ils seront assez vastes pour avoir tout de même une bonne durée de vie. pour ma part, j’ai beaucoup aimé mon essai qui je crois saura plaire au enfants.

Merci à Nintendo du Canada pour l’invitation à essayer Paper Mario : Color Splash en primeur.

e3-banner-small-FR.JPG

Suivez-nous sur le blogue Branche-Toi, sur Twitter et Instagram avec le mot-clic #BBYatE3, et visitez la page de Best Buy dédiée à l’E3 2016 pour ne rien manquer!

PARTAGER SUR
Mélanie Boutin-Chartier
Joueuse invétérée, j'ai eu la chance de travailler comme monteure sur l'émission M.Net à MusiquePlus. Mon expérience vidéo ludique s'est étendue aux évaluations de jeux vidéo pour Jouez.com, Le Blogue Techno de Future Shop et l'Épée Légendaire. N'hésitez pas à me suivre sur Twitter, ma page Facebook, YouTube et Twitch.tv (Matante75) où je diffuse régulièrement mes parties sur Xbox One et PlayStation 4!

Twitch.tv

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here