c1.jpg

c2.jpgUne franchise unique

Stainless Games repousse les limites une fois de plus avec le dernier opus de sa franchise classique de combats véhiculaires Carmageddon. Le premier Carmageddon est sorti vers la fin des années 1990 et s’est bâti une réputation grâce à ses environnements ouverts, son humour grossier et choquant, et sa violence extrême. Avec la sortie de Carmageddon: Max Damage sur la Xbox One et la PlayStation 4, cette nouvelle aventure explose sur votre écran en HD intégrale avec une destruction alimentée de bonus et de combats brutaux livrés aux adversaires.

Vous incarnez Max Damage, le pilote aux tendances meurtrières de l’Eagle R, et vous participez aux courses les plus intenses qui s’enchaînent pour vous offrir des heures de plaisir violent et hilarant. Carmageddon: Max Damage dévoile une franchise transcendée vers un niveau supérieur avec une campagne solo massive, une grande gamme de véhicules, des bonus divertissants qui infligent des peines à vos adversaires et différents modes de jeu. Préparez-vous à faire rugir vos moteurs, à démarrer en trombe et à ne laisser qu’un incroyable massacre véhiculaire derrière vous dans des environnements aux déplacements libres.

 

Détails du jeu

Plateforme : Xbox OnePlayStation 4
Date de sortie : 8 juillet 2016
Développeur : Stainless Games
Éditeur : U & I Entertainment, LLC
Genre : Combat véhiculaire
Modes de jeu : Solo, multijoueur
Cote de l’ESRB : M (pour jeunes adultes, 17+)

Grimpez les échelons de Carmageddon

Au premier lancement du mode de carrière de Carmageddon: Max Damage, vous pouvez seulement sélectionner parmi deux pilotes ou voitures pour semer un maximum de chaos et de destruction. Le premier pilote que vous pouvez choisir est le seul à apparaître dans tous les titres de Carmageddon, Max Damage, et il pilote l’Eagle R, un véhicule conçu pour démolir tout sur son passage. Le second choix est Die Anna, qui pilote la très rapide mais moins robuste Hawk R, une supervoiture en jaune éclatant et à moteur central. Le premier pilote ou véhicule que vous sélectionnez importe peu, car le premier événement est davantage un tutoriel dans lequel vous pouvez vous familiariser avec les commandes et la mécanique de conduite du jeu.

Pour pouvoir progresser dans Carmageddon: Max Damage, la majorité des événements du jeu répartis sur 16 niveaux exigent l’accomplissement d’un objectif. Ces derniers peuvent varier d’un certain nombre de tours de piste à accomplir jusqu’à la destruction des véhicules de vos adversaires, en passant par une quantité précise de piétons désignés à terrasser.

Il est essentiel de mettre votre véhicule à niveau pour rester compétitif et, pour y arriver, vous devez collecter les jetons d’amélioration dispersés dans les différents niveaux. De plus, vous pouvez augmenter le nombre de véhicules disponibles dans votre garage en démolissant tout véhicule que le jeu juge assez intéressant pour voler au travers des événements. Bien que ces véhicules s’obtiennent assez facilement, vous devrez parfois sacrifier une victoire pour faire grandir votre garage.

Néanmoins, ce sont les événements « Classic Carma » de Carmageddon: Max Damage où j’ai eu le plus de plaisir. Ces événements, présents à chaque niveau du mode de carrière, vous permettent de choisir comment vous voulez jouer et accomplir l’événement. Même si une limite de temps est imposée au début, vous pouvez facilement l’allonger en ramassant des objets d’extension et en renversant une variété de piétons. J’ai eu beaucoup de plaisir à me laisser aller dans les environnements ouverts du jeu. J’en ai aussi profité pour examiner tous les recoins de fond en comble. Vous aurez l’occasion de rire et hocher la tête en voyant certaines boutiques locales comme les « Saggie Maggies ».

c3.jpg

Une destruction véhiculaire plus enragée que jamais

Carmageddon: Max Damage est synonyme de destruction et d’anéantissement pour vos adversaires et pour l’environnement qui vous entoure. Les commandes ne sont jamais trop complexes, mais il faut parfois faire survirer le véhicule pour compenser le contrôle un peu lâche. J’ai aussi trouvé difficile de manœuvrer les véhicules dans certains endroits intérieurs des environnements, ce qui peut parfois être frustrant quand on traque les points de contrôle placés au hasard.

Alors que vous parcourez les environnements ouverts tout en combattant vos adversaires, votre véhicule subira inévitablement des dommages qui auront des répercussions graves sur son comportement routier. Heureusement, il est possible de réparer le véhicule à la volée en utilisant des crédits obtenus en jouant. Il suffit de maintenir un bouton enfoncé pour réparer les égratignures et rattacher les pièces qui ont été défoncées.

Voici un petit conseil, vous pouvez accumuler d’importants points bonis en démolissant les piétons pendant que vous réparez votre véhicule. Un autre élément à prendre en note est que l’intelligence artificielle peut détecter que votre véhicule est endommagé, et elle en sera d’autant plus agressive pour vous neutraliser. Carmageddon: Max Damage comprend une quantité impressionnante de bonus que vous pouvez mettre à profit. Quelques exemples sont la possibilité de projeter des enclumes, d’utiliser un aspirateur pour aspirer les piétons et d’utiliser des ressorts géants pour envoyer vos ennemis virevolter dans les airs. Même si aucun de ces bonus ne m’a semblé novateur ou impressionnant, la variété de plus de 90 bonus est suffisante pour les rendre amusants.

La caméra du jeu peut parfois être contrariante. Par exemple, si vous tentez de faire reculer votre véhicule, la caméra semble atteinte de tremblements qui ne donnent jamais une image claire de ce qui se trouve derrière. Heureusement, ce n’est pas un problème majeur parce que la marche arrière est rarement nécessaire.

c4.jpg

Dommages en temps réel et bande sonore variée

En termes très directs, les graphiques de Carmageddon: Max Damage ne sont pas tout à fait impressionnants. Par contre, comparée aux jeux précédents sur PC, PlayStation, Nintendo 64 et Game Boy Color, cette mouture est visuellement supérieure. Le jeu a une résolution de 1080p sur la PlayStation 4 et de 900p sur la Xbox One, et sa vitesse est de 30 images/sec pour les deux consoles, ce qui en fait le plus agréable pour les yeux de la franchise jusqu’à aujourd’hui.

Les dommages en temps réel de Carmageddon: Max Damage m’ont beaucoup impressionné – un choc latéral déformera votre véhicule. Si la collision est suffisamment grave, vous pouvez même voir les roues s’envoler et l’avant du véhicule se compresser au moment de l’impact.

J’ai aussi beaucoup aimé la trame sonore du jeu. Elle offre toute une variété de styles différents qui vous garde en haleine pendant que vous démolissez vos ennemis. Combiné à des effets sonores loufoques et des jeux de mots de minute en minute, Carmageddon: Max Damage présente une bande sonore unique qui m’a agréablement surpris.

c5.jpg

Conduite anarchique en mode multijoueur

Avec Carmageddon: Max Damage, il est possible de laisser libre cours au carnage en ligne avec jusqu’à cinq adversaires dans quatre types d’événements en ligne. Le premier événement auquel j’ai participé était « Death Race », où il fallait être le premier à compléter tous les tours de piste. La tournure inattendue de cet événement est qu’il est possible de voler les tours de piste de vos adversaires en les détruisant. J’ai eu beaucoup de plaisir au cours des matchs et mes adversaires ont souvent perdu leur avance.

Le mode en ligne suivant auquel j’ai participé se nommait « Checkpoint Stampede ». Dans celui-ci, il faut atteindre les points de contrôle plus rapidement que vos adversaires afin de l’emporter. Même si j’ai eu du plaisir au début, ce mode a vite perdu son attrait et est devenu répétitif. Le prochain événement a été mon favori, « Car Crusher ». Le but est très simple : détruire vos adversaires pour gagner des points tout en évitant d’endommager votre véhicule. Enfin, mon deuxième événement en ligne favori a été « Fox ’n’ Hounds ». Dans ce mode, le « renard » doit éviter de se faire attraper par les « chiens » avant que le temps ne soit écoulé. J’ai beaucoup aimé chasser le renard avec d’autres joueurs en ligne alors qu’il tentait de nous échapper.

c6.jpg

Modes de jeu libre et de relecture

Carmageddon: Max Damage offre un mode de jeu libre qui vous permet de vous abandonner à un plaisir sans règles ni limites. Déverrouillé en terminant des niveaux du mode de carrière, vous pouvez utiliser ce mode pour tester et expérimenter la variété de bonus, et pour perfectionner vos habiletés de combat. Le meilleur aspect de ce mode est qu’il est possible de faire tout ce que vous souhaitez sans vous soucier d’un temps limite.

De plus, vous pouvez revivre vos meilleurs moments dans Carmageddon: Max Damage avec le mode de relecture intégré. Il vous permet d’utiliser de multiples angles de vue, d’options de relecture et l’enregistreur numérique intégré à votre console pour créer un film amusant de vos meilleurs moments que vous pouvez partager en ligne.

c7.jpg

Impressions générales

Il est clair que Carmageddon: Max Damage est une évolution pour la franchise avec ces environnements ouverts, sa grande quantité de bonus et un vaste choix de véhicules à déverrouiller et utiliser. Bien que les premières heures de jeu puissent sembler pénibles et répétitives, l’expérience s’améliore avec chaque véhicule déverrouillé et chaque bonus rendu disponible. Les commandes peuvent être capricieuses de temps en temps, rendant difficiles les mouvements précis nécessaires pour renverser des piétons ou obtenir les bonus. Par contre, dans l’ensemble, les points positifs de Carmageddon: Max Damage sont plus nombreux que leur contrepartie.

Si vous aimez la franchise Carmageddon, vous adorerez ce que vous offre Carmageddon: Max Damage. D’un autre côté, si vous découvrez la franchise et que vous recherchez un jeu de carnage véhiculaire décent qui peut offrir des heures de plaisir, alors laissez la chance à Carmageddon: Max Damage de vous impressionner.

+ Grande sélection de véhicules utilisables à déverrouiller
+ Amusant
+ Long mode de carrière
+ Humour divertissant destiné aux adultes

– Longs temps de chargement entre les niveaux
– Les commandes peuvent être capricieuses
– Graphiques ordinaires

ÉVALUATION GLOBALE

Expérience de jeu : 3,5/5
Graphismes : 3/5
Son : 4/5
Durée d’intérêt/Rejouabilité : 3,5/5

Note globale : 3,5/5 (70 %)

Achetez Carmageddon: Max Damage pour Xbox One

Achetez Carmageddon: Max Damage pour PlayStation 4

PARTAGER SUR
Jon Scarr
Jon Scarr compte plus de 30 années d’expérience dans l’industrie des jeux vidéo et est joueur depuis avant l’ère du NES. En tout, il a plus de 27 000 abonnés sur les réseaux sociaux, et obtient en moyenne 150 000 impressions par mois en tout (blogue personnel, Vine, Twitter, Twitch et Instagram). Visitez le site Web de Jon, 4ScarrsGaming, où il discute de tout et de rien au sujet des jeux vidéo.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here