Le motocross est un sport qui carbure à l’adrénaline. Il faut être courageux pour s’élancer sur ces bêtes de course à deux roues dans des routes boueuses et sinueuses. Si vous avez toujours eu envie de ressentir les mêmes sensations ou presque qu’un pilote de motocross (sans les blessures et les fractures, bien sûr), vous aimerez sans doute MXGP Pro, un titre pour Xbox One et PlayStation 4 développé et édité par Milestone S.r.l.

Si vous aimez les jeux de type arcade, vous devrez passer votre tour. MXGP Pro est l’un des jeux de course récents les plus près de la simulation auquel j’ai joué ces dernières années. Les premières heures pourront même rabrouer les novices, car, il faut bien l’avouer, la période d’apprentissage est longue. Terminer premier une course sans jamais être tombé de sa moto révèle tout simplement de l’exploit.

Heureusement, MXGP Pro propose un outil d’entrainement fort utile : le Compound. Il s’agit d’une zone semi-ouverte se trouvant dans une forêt italienne. Seul, vous pouvez pratiquer vos accélérations, vos freinages et vos sauts dans les airs sans vous faire déranger par vos adversaires.

Ne faites pas la même erreur que moi : ne vous projetez pas directement dans les courses après avoir terminé le petit didacticiel. Prenez le temps de bien comprendre le fonctionnement de votre moto dans le Compound avant de vous jeter dans la gueule du loup.

Un grand nombre d’outils de personnalisation

Mais avant d’enfourcher votre destrier mécanique, vous devrez créer votre pilote. L’outil de personnalisation n’est pas aussi développé que celui des jeux de rôle ; vous n’avez que quelques choix de types de visages. Vous pouvez aussi choisir votre nom, votre surnom et votre numéro (et l’endroit où vous l’apposerez dans votre dos).

En plus de l’apparence de votre personnage, vous pouvez choisir sa tenue. Ici, le choix est plus grand. Pour chacune des pièces d’équipement (casque, lunettes, combinaison, bottes et protège-cou), vous avez le choix entre plusieurs modèles. Chaque pièce d’équipement coûte des crédits que vous récolterez en terminant des courses.

Le choix est encore plus vaste quand vient le temps de personnaliser votre moto. Dans ce cas, il est possible de changer son guidon, ses poignées, sa mousse de guidon, ses protège-mains, son échappement, ses pneus, ses jantes, ses suspensions, ses disques de frein et son pignon arrière.

Si certaines pièces n’ont qu’un impact esthétique, d’autres influencent véritablement les caractéristiques de votre motocross (vitesse, accélération, freinage, maniabilité et adhérence). Tout comme avec les morceaux de la tenue, il faut des crédits pour se procurer de nouvelles pièces.

MXGP Pro permet donc de jouer le rôle à la fois du pilote et du mécanicien, ce qui devrait plaire aux fans.

Les modes de jeux

En ce qui concerne les modes de jeux, MXGP Pro est plutôt généreux. En plus du mode Compound évoqué plus haut et du mode multijoueur, vous avez les modes Grand Prix, Contre-la-montre, Carrière et Championnat. Ce qui est bien, c’est que vous retrouvez dans chaque catégorie ou presque tous les circuits et pilotes officiels de la saison 2017.

À mon avis, le mode le plus intéressant est le mode Carrière. Dans le mode Carrière, vous faites la course contre des pilotes IA. Au début, vous êtes peu connu. Cependant, à mesure que vous finirez dans les trois premiers, votre réputation augmentera. Et plus votre réputation augmentera, plus vous signerez des contrats lucratifs avec des commanditaires, qui vous permettront de débloquer de nouvelles pièces pour votre moto.

J’ai bien aimé le mode Contre-la-montre. Comme son nom l’indique, il faut tenter de battre un temps. Ici, on n’a pas le droit à l’erreur.

Dans le mode Championnat, vous pouvez faire un championnat personnalisé comprenant de quatre à dix-neuf courses différentes.

Un jeu de course difficile

De base, les contrôles de MXGP Pro sont assez simples : un bouton contrôle l’accélération et un autre le frein, tandis qu’un joystick contrôle le guidon.

Quand on est sur la piste, ça prend toutefois une période d’adaptation plutôt longue pour savoir bien gérer le lien entre l’accélération et le freinage. Les motos ne prennent pas les virages de la même façon que les voitures de course.

Durant mes premiers jours de jeu, je ne compte plus le nombre de fois que j’ai pris le champ. Heureusement, MXGP Pro est plutôt permissif. Quand vous sortez de la piste et que vous êtes encore sur votre moto, un décompte de 3 secondes s’affiche. Quand le temps tombe à zéro, on vous remet automatiquement sur la piste. Quand vous tombez de votre moto, on vous remet aussi automatiquement sur la piste. Finalement, il est possible de rembobiner manuellement pendant plusieurs secondes si vous avez, par exemple, mal pris une courbe. Ce dernier outil deviendra vite votre meilleur ami durant votre apprentissage des contrôles et même après.

En plus de devoir maitriser les courbes, vous devrez maitriser les sauts. Le pilote professionnel Tim Gajser, gagnant de deux titres mondiaux, est venu épauler l’équipe de développement pour peaufiner la technique du contrôle en l’air. Il y a différentes techniques pour bien réussir ses sauts. Dans tous les cas, vous devez cependant utiliser les joysticks de la manette. Le but, avec les sauts, n’est pas de faire des acrobaties, mais de tout faire pour revenir rapidement sur le sol. Plus facile à dire qu’à faire.

Une tonne de réglages pour sa moto

Pour accroitre le volet simulation, MXGP Pro permet aussi de changer différents réglages de sa moto. Vous aurez accès à plusieurs modifications dans les catégories suspensions, rapport de transmission, réponse du freinage, cartographie de l’accélération et empattement. On vous explique les répercussions de chacune de vos modifications, mais, le mieux, c’est de les essayer dans le mode Compound. Si vous êtes novice, je vous recommanderais de vous concentrer d’abord sur votre entrainement au pilotage, avant de commencer à jouer avec les options.

Des graphismes réussis

Les graphismes de MXGP Pro sont très réussis. Le titre utilise le moteur Unreal Engine et ça parait. Les textures de la chaussée, des arbres et des environnements en général sont crédibles. Les motos ont également bénéficié d’un excellent travail de modélisation. Il n’y a que le visage des pilotes qui manque un peu de réalisme. Une chance qu’ils sont la plupart du temps cachés sous un casque…

Je ne sais pas si c’est à cause des graphismes, mais j’ai ressenti quelques ralentissements, surtout dans les phases où il y avait beaucoup de végétation. Pourtant, j’utilisais une PlayStation 4 Pro. Espérons qu’une mise à jour vienne corriger ce problème.

Mon verdict de MXGP Pro

Avec ses nombreux outils de personnalisation, MXGP Pro est littéralement un simulateur de courses de motocross. Ce jeu s’adresse donc aux joueurs expérimentés, aux fans de motocross et aux amateurs de jeux de course qui sont prêts à investir des dizaines d’heures pour améliorer leurs techniques. Les joueurs qui aiment les jeux faciles devront malheureusement aller voir ailleurs.

Ce que j’ai aimé

  • Une tonne d’outils de personnalisation
  • De beaux graphismes
  • Un grand nombre de courses

Ce que j’ai moins aimé

  • Les courses sont très difficiles au début
  • Quelques ralentissements

Découvrez d’autres jeux géniaux chez Best Buy.

PARTAGER SUR
Philippe Michaud
Blogueur pour Branche-Toi depuis sa fondation, Philippe Michaud a toujours été un passionné des technologies. Il adore tester toutes sortes de produits et partager ses découvertes. Au fil des années, il a collaboré pour plusieurs médias dont Québec Micro, Branchez-Vous! et MSN Techno. Il a également été recherchiste pour une émission à ZTÉLÉ.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here