Tokyo Mirage SessionsSorti pour la Wii U en 2015, le jeu de rôle Tokyo Mirage Sessions #FE Encore est réédité pour la Nintendo Switch. Très niché, le jeu fusionne les univers de Shin Megami Tensei et des personnages de Fire Emblem. Se déroulant au Japon dans le monde des idoles, j’étais prête à me lancer dans une aventure où les stéréotypes des jeux japonais allaient être mis de l’avant. Je n’ai pas été déçue.

Tokyo Mirage Sessions #FE Encore en détails

Tokyo Mirage Sessions

Plateforme : Nintendo Switch
Évalué sur : Nintendo Switch Lite
Développeurs : Atlus / Intelligent Systems
Éditeur : Nintendo
Style : Jeu de rôle
Mode de jeu disponible : solo
Classement ESRB : T (Adolescents, 13 ans et plus)
Langue d’exploitation : Jeu disponible en japonais parlé, avec sous-titres en français et en anglais

Tokyo, ville d’idoles et d’étrange catastrophe

En intro, on apprend que des gens sont mystérieusement disparus durant un spectacle à l’opéra dont la chanteuse principale. Seule une jeune fille a survécu. Maintenant adolescente, Tsubasa Oribe tente sa chance au concours « One of Millennium ». Ces auditions lui permettront de réaliser son rêve de devenir l’idole des jeunes. Cette opportunité est également l’occasion de tenter de retrouver sa sœur disparue cinq ans auparavant durant ce qu’on appelle « La Grande Disparition ». Pour se faire, elle sera aidée de notre protagoniste, Itsuki, et ses amis Touma, Maiko, Tiki, Barry, et la grande pop star Kiria Kurono.

Tokyo Mirage Sessions

Sauvez les idoles de l’emprises des Mirages

Ayant l’impression de revivre un malheureux souvenir, les gens disparaissent sous nos yeux, encore une fois. Nous sommes nous-mêmes aspiré par un étrange spectre qui semble vouloir prendre possession de notre corps. Le monde parallèle dans lequel on plonge est un univers empli de Mirages. Ces créatures sont des entités habituellement invisibles qui accompagnent les humains. Les nôtres s’avèrent des compagnons utiles en combat. Ils nous aideront à vaincre les vilains, tous plus forts à mesure qu’on s’enfonce dans l’Idolasphère.

Cette brèche d’un monde parallèle est divisée en donjons à visiter pour y sauver des gens en détresse. Les couloirs se révèlent sur la mini-carte en bas de l’écran. Selon leur complexité, plusieurs donjons ont des mécanismes à comprendre pour les traverser. Dès les premiers, j’ai adoré cette manière de m’aventurer. Dans l’un, j’ai dû réfléchir à la position des bras de gigantesques robes de poupées dans lesquelles je me glissais pour grimper aux étages. Ailleurs, il fallait travailler avec des projecteurs pour me téléporter où j’avais besoin d’aller. Mais, partout dans ces couloirs apparaissent des Mirages. Ces spectres nous chassent de manière aléatoire, et c’est en les affrontant que nos héros deviendront plus forts. En tant que maîtres mirage, nous pouvons nous battre à la manière de ce que l’on a connu dans la série de jeux Shin Megami Tensei.

Étant familière avec cette série, j’ai tout de suite reconnu les actions possibles contre les adversaires. Chacun a des faiblesses selon le type d’attaque exécuté. En exploitant ces points faibles, nous réussirons des mouvements « Session ». Ces derniers sont des actions combinées faites par deux ou trois coéquipiers à tour de rôle, selon s’ils profitent eux aussi de la faiblesse de l’ennemi. Bref, le maximum de dommage causé va nous assurer la victoire.

Tokyo Mirage Sessions

La touche Fire Emblem effleurée

Tokyo Mirage Sessions #FE Encore est annoncé comme une union entre les univers de Shin Megami Tensei et Fire Emblem. Alors que le combat se fait dans l’esprit de SMT, on s’aperçoit que les attaques physiques sont inspirées de Fire Emblem. De plus, nos Mirages proviennent de cette franchise iconique. Celui qui accompagne notre protagoniste est nul autre que Chrom, chevalier iconique de Fire Emblem Awakening. On reconnaîtra finalement les sons typiques de la série, par exemple lorsque nos personnages grimpent en niveau d’expérience.

Tokyo Mirage Sessions

Une présentation toute japonaise

N’y ayant pas joué sur Wii U, je suis heureuse de pouvoir enfin découvrir Tokyo Mirage Sessions #FE Encore. Les sous-titres français ajoutés à cette version sur Switch permettront aux fans d’y jouer sans contrainte de langue. L’histoire étant au cœur du jeu avec une foule de dialogues et de conversations à lire, c’est fort apprécié.

L’édition pour Nintendo Switch ajoute de nouvelles quêtes à l’histoire, des tenues exclusives pour les personnages ainsi qu’une nouvelle chanson à déverrouiller une fois la quête des rêves terminée. La musique est d’ailleurs au centre du scénario. On y verra des clips entiers interprétés par nos héros devenant peu à peu des idoles confirmées.

Tokyo Mirage Sessions

Tokyo Mirage Sessions #FE Encore, une belle addition pour la Nintendo Switch

Tokyo Mirage Sessions #FE Encore est un jeu de rôle typiquement japonais. Le scénario nous plonge dans le monde des idoles aux prises avec des entités dont il faudra se défaire à tout prix. Les combats en mode tour par tour se déroulent dans des donjons aux multiples étages qu’il faut explorer de fond en comble. Les ennemis sont nombreux et foncent sur nous au hasard, ne nous laissant aucun répit. Heureusement, la possibilité d’accélérer les animations lors des combats est une habitude qui est plus que plaisante dans les jeux de rôle récents, dont celui-ci.

Les personnages ont une vie bien remplie. Entre les cours de chant et de danse, ils parcourent Tokyo à la poursuite de ceux qui enlèvent de malheureux citoyens. Cherchant à trouver en sens à tout ce qui leur arrive, ils profitent de l’aide de leurs amis afin de découvrir ce qui se passe. Cette expérience nichée plaira à ceux appréciant la douce folie des jeux japonais.

Tokyo Mirage Sessions

+ La variété des donjons à parcourir
+ Les mouvements « Session » peuvent être accélérés si on le souhaite, ainsi que les dialogues s’il advient qu’on reprend une partie du jeu
+ Beaucoup de musique pour les fans du genre
+ Les voix japonaises nous immergent dans l’ambiance nippone

– J’ai cru apercevoir quelques sections saccadées lors de cinématiques
– Les messages textes échangés entre nos protagonistes sont très petits sur l’écran portatif de la Switch
– J’aurais aimé voir une meilleure indication du prochain lieu de quête quand je sélectionne un endroit précis dans le menu déroulant
– Ne pas pouvoir inviter un de nos personnages dans l’arène de combat quand l’un des trois héros actifs meurt

ÉVALUATION GLOBALE DE TOKYO MIRAGE SESSIONS #FE ENCORE

Expérience de jeu : 3,75/5
Graphisme: 4/5
Son : 4/5
Durée de vie potentielle / Rejouabilité: 5/5

Note globale : 4/5 (82 %)

Procurez-vous Tokyo Mirage Sessions #FE Encore pour la Nintendo Switch

Voyez l’ensemble des jeux vidéo disponibles sur le Bestbuy.ca 
Magasinez les jeux vidéo offerts en téléchargement numérique sur le BestBuy.ca 

Merci à Nintendo du Canada pour la copie média ayant permis de réaliser ce test.
Les images illustrant cet article proviennent de ma partie sur Nintendo Switch.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here