Avec les événements astronomiques qu’il est possible de voir, comme la superlune qui aura lieu ce soir, il se peut fort bien que vous vouliez acquérir un télescope afin de profiter pleinement de chacun de ces spectacles. Afin de bien commencer la recherche de votre premier télescope, voici 5 conseils à penser avant d’acheter ce dernier.

 

 

  • La facilité d’installation

Profiter pleinement de son équipement commence avant tout par la facilité d’utiliser ce dernier. Lorsque l’on parle de télescope, une installation et plusieurs ajustements sont nécessaires avant chaque utilisation. De ce fait, un télescope trop lourd ou qui doit toujours avoir un peu de maintenance à faire, comme la lunette astronomique Discovery PowerSeeker de Celestron, pourrait être désagréable si l’intention de le transporter régulièrement est souhaité.

Il vaut mieux commencer par s’habituer à un ensemble plus léger et plus simple tel la lunette astronomique portative Travel Scope de Celestron. Il faut garder en mémoire qu’il vaut parfois mieux commencer avec des outils moins compliqués à comprendre que de perdre l’intérêt envers une machine trop complexe!

  • L’aspect du tube optique

Il existe plusieurs types de télescopes. Ils sont souvent catégorisés en 3 types selon la forme du tube; les réfracteurs, les réflecteurs et les catadioptriques. Ces derniers ont tous besoin d’un minimum de maintenance malgré que les catadioptriques sont les plus dispendieux et les plus difficiles à entretenir. Les réfracteurs, comme le télescope PowerSeeker 80AZS de Celestron,  sont de ceux qui ont besoin le moins d’entretien tout en étant faciles à emporter une fois bien ancrés à un trépied, et les réflecteurs, comme le télescope AstroMaster 130EQ-MD de Celestron, sont souvent les plus utilisés par les amateurs.

  • Le trépied

Aussi important que le télescope en soi, il est conseillé d’avoir un trépied assez résistant au vent ou aux vibrations. Si le télescope est léger, se permettre un peu plus de poids pour le trépied n’est pas une idée farfelue. Un trépied plus lourd aura plus de stabilité et ne bougera pas aisément à une simple rafale de vent. Si la majorité des télescopes viennent avec un trépied de base, ces derniers peuvent aussi s’acheter séparément tel le trépied TrailSeeker de Celestron.

 

  • Que veut-on regarder avec?

Si vous êtes plus tenté de regarder l’atterrissage d’avions, des oiseaux dans la forêt, ou tout simplement ce que le ciel offre une fois le soleil couché, vous devez vous assurez que votre télescope permettra de regarder ce que vous voulez. Plus que vous voulez voir dans la noirceur, plus l’objectif de votre télescope doit être grand afin de capter le plus de lumière possible.

  • Le budget

Bien sûr, selon vos besoins, cela peut affecter le budget à consacrer pour l’achat d’un premier télescope. Du type de télescope souhaité jusqu’aux oculaires qui sont souvent interchangeables, tout peut influencer le montant d’argent à investir. Il faut donc réfléchir si l’astronomie est une réelle passion et si on est prêt à investir dans celle-ci. Après tout, les superlunes sont visibles à l’oeil nu, il faut donc avoir un intérêt élevé pour les observer de plus près!

Besoin d’informations une fois votre premier télescope acheté? N’hésitez pas à lire les conseils de Nicki Seaborn qui vous dira comment débuter le tout!

PARTAGER SUR
Jean-Francois Bourré
Passionné par les voyages dépaysants, je suis avant tout un geek qui aime les jouets, les figurines, les gadgets technologiques et les jeux vidéo. J'ai partagé plusieurs sujets sur les blogs de Geekbecois et de Geeks And Com. Je tiens un blogue personnel sur lequel je publie occasionnellement.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here