minidrones1.jpg

Aujourd’hui, on trouve des drones de toutes les tailles sur le marché, et Parrot en fait la démonstration avec sa gamme de minidrones. On a maintenant l’impression de pouvoir se former une petite armée complète de drones avec des forces aériennes, navales et terrestres. Diverses améliorations ont été apportées aux anciens modèles pour offrir une nouvelle gamme de mini robots encore plus intelligents, épurés et précis. J’ai fait l’essai de quelques modèles, et je les ai trouvés amusants, aussi longtemps que la batterie dure.

Ne tombez pas dans le piège : sous l’apparence simple de ces petits appareils se cachent des systèmes complexes. La puissance de traitement et la connexion constante nécessaires pour faire fonctionner ces drones épuisent la batterie très rapidement. C’est un problème que les fabricants comme Parrot tentent de résoudre pour améliorer leurs drones.

Design

Vous souvenez-vous du Jumping Sumo (lien en anglais) et du Rolling Spider? Il s’agit des premiers modèles sur lesquels est fondée une « nouvelle génération » de drones. Dans cette évaluation, j’ai analysé deux drones au sol Jumping Race et deux drones volants Airborne. Chacun avait une allure et quelques fonctions légèrement différentes.

Parrot a choisi de proposer deux modèles avec chacun trois styles et noms différents, ce qui peut porter à confusion au premier abord. J’ai essayé le Jett (blanc) et le Marshall (rouge) comme représentant de chacun des deux modèles. Le modèle Jett est celui avec de larges roues. Le modèle Marshall, un Jumping Night, a des roues plus étroites et quelques caractéristiques en plus.

Ces deux drones peuvent faire des sauts allant jusqu’à 2,4 pi, tourner sur 360 degrés, prendre des virages à 90 ou 180 degrés et atteindre une vitesse impressionnante compte tenu de leur dimension (un peu moins de 13 km/h). Les deux modèles sont en tout point identiques, à l’exception de la caméra infrarouge et des phares DEL intégrés du Jumping Night qui lui permettent d’explorer dans le noir.

Pour les drones aériens, j’ai essayé les modèles Night et Cargo. Encore une fois, ils sont très semblables, mis à part leur nom. Le drone Night est muni de deux projecteurs DEL à l’avant, et le drone Cargo a une plateforme compatible avec les blocs de LEGO sur le dessus pour transporter quelques pièces légères, comme vos personnages de LEGO préférés. Un personnage de LEGO est d’ailleurs offert avec le drone.

Les deux modèles peuvent faire des acrobaties, prendre des photos aériennes au moyen de leur caméra orientée à 90 degrés vers le bas, et parcourir des trajets prédéterminés à partir de l’application de pilotage qui sert à les contrôler : FreeFlight 3. L’application est gratuite pour les systèmes iOS et Android.

Parrot a eu la bonne idée d’intégrer des pare-chocs aux drones pour protéger les rotors et les objets qu’ils vont inévitablement heurter, surtout qu’ils peuvent autant servir à l’intérieur qu’à l’extérieur.

Le fabricant propose aussi deux drones aquaplanes volants Hydrofoil, mais puisque je ne les ai pas reçus, je n’ai pas pu en faire l’essai.

 minidrones2.jpg

Performance (drones au sol Jumping Race)

La vidéo vous donne un petit aperçu de leurs prouesses, et je vous confirme que ces drones offrent une performance supérieure à celle des anciens modèles. Les drones roulants ont un meilleur centre de gravité, ce qui améliore leur stabilité en ligne droite, dans les virages et les sauts. Chaque modèle produit un son différent, une façon de leur donner une identité propre à chacun, mais le facteur important à tenir compte est la durée de leur autonomie.

Ils peuvent filmer et prendre des photos, mais à une résolution faible qui laisse sur son appétit. Avec une qualité 640 x 480 VGA, ceux qui souhaitent ajouter une séquence filmée ou des photos prises à du contenu HD provenant d’un téléphone intelligent ou d’une autre caméra seront déçus. L’écart en qualité est énorme, et rend donc cette fonction moins attrayante.

Le micro intégré aux deux modèles me permettait de parler à travers eux, à condition de porter un casque d’écoute avec micro intégré branché à l’appareil que j’utilisais pour accéder à l’application FreeFlight 3 servant à les contrôler.

Le hic est que toutes ces fonctions auxiliaires affectent l’autonomie du drone. En laissant les phares allumés, le modèle Marshall durait moins longtemps que le Jett. Les larges roues du Jett lui donnent une bonne accélération, mais puisqu’elles sont souples, j’hésiterais avant de pousser le drone à fond sur un terrain accidenté à l’extérieur. À l’intérieur, les roues sont géniales : elles adhèrent bien à tous les types de planchers, que ce soit des carreaux, du bois franc, des lamelles ou du tapis.

Dans tous les cas, les petites batteries de 550 mAh de ces appareils peuvent donner jusqu’à 15 minutes d’action. Vous augmenterez la durée si vous laissez le drone tourner au ralenti de temps à autre. Bonne nouvelle : pour réduire l’attente entre les charges, Parrot a intégré un système de chargement de 2,4 A capable de recharger complètement la batterie en seulement 25 minutes. J’ai fait le test, et il s’agit bien du temps d’attente, à une ou deux minutes près.

Performance (drones aériens Airborne)

minidrones3.jpgBeaucoup des points forts et des points faibles du point de vue de la performance des drones roulants s’appliquent aux drones aériens. Les deux lumières DEL du modèle Night sont dirigées vers l’avant, et non vers le bas. Il est donc impossible d’éclairer dans la direction de la caméra. Les deux modèles sont munis de la même caméra VGA, et aucun des modèles n’a l’avantage sur l’autre en matière de qualité d’image. En passant, il n’est pas possible de filmer avec ces drones. On ne peut pas voir dans l’application ce que la caméra capte non plus.

Le drone Cargo était amusant, en partie grâce à sa figurine incluse. Voir le personnage debout sur le drone en plein vol m’a fait sourire. La plateforme peut tenir n’importe quelle pièce de LEGO capable de rester en place, ce qui est génial. Imaginez toutes les possibilités, aussi bien pour les enfants que les adultes, d’un drone dans l’univers de LEGO! Ceux qui jouent avec des blocs de LEGO avec leurs enfants profiteraient bien de cette compatibilité. Cela dit, n’oubliez pas de tenir compte du poids. Je n’avais pas de blocs ni de figurines de LEGO, mais j’ai essayé de fixer des articles en plastique légèrement plus lourds à la coque avec du ruban adhésif, et le drone nécessitait beaucoup plus d’énergie pour voler.

J’ai bien aimé la durabilité relative des deux modèles. Ces drones sont très légers. Le moindre coup de vent les fait dévier. Heureusement, un impact n’entraîne pas systématiquement des dommages irréparables, surtout grâce aux pare-chocs intégrés. Vous pouvez remplacer un rotor à peu de frais, mais prenez soin des pièces qui tiennent le rotor en place. Si elles sont endommagées, vous risquez d’avoir à changer le châssis en entier.

Ces drones peuvent faire beaucoup d’acrobaties : des pirouettes avant, arrière, des rotations et plus encore. Ils peuvent accomplir beaucoup plus que les anciens modèles, et c’est agréable de les voir voler. Je choisissais la figure que je voulais faire, et ensuite je tapais deux fois sur l’écran pour l’actionner. En s’exerçant, c’est possible d’apprendre à passer rapidement d’une figure à l’autre, et de réaliser différents enchaînements, tout en pilotant le drone. Après un bel effort de contorsion des doigts, j’ai réussi à enchaîner deux figures rapidement.

Personnellement, j’aimerais que Parrot invente une petite télécommande avec manche à balai pour ces drones, comme il l’a fait pour les modèles plus grands. La précision et le pilotage physique faciliteraient le contrôle de ces drones. L’application FreeFlight 3 est efficace et facile à utiliser à partir d’un téléphone intelligent ou d’une tablette. Par contre, le pilotage du drone est parfois difficile lorsque l’écran ne capte pas avec précision la pression appliquée.

Conclusion

L’essai de ces drones m’a donné quelques bonnes idées pour faire peur à des gens. Je ne suis pas du type à faire des mauvais coups, mais la petite taille, les bruits aléatoires et les différentes fonctions de ces drones ouvrent la porte à ceux qui ont de l’imagination et qui souhaitent être effrayants durant la période d’Halloween. Les enfants adoreront jouer avec ces drones, au risque d’irriter les parents chaque fois qu’un drone passera trop près d’un objet de valeur.

Blague à part, les minidrones sont très amusants, quoiqu’il faut s’attendre à de courtes séances de jeu. La vitesse de recharge, grandement améliorée, vous permet de repartir à l’aventure en beaucoup moins de temps qu’auparavant, mais il faut s’attendre à voir le symbole de « batterie faible » fréquemment. Il est toujours possible d’acheter plusieurs batteries si cette solution vous convient.

L’approche de l’hiver freinera peut-être votre envie d’acheter l’un de ces drones, mais pour être parfaitement honnête, je les ai surtout testés à l’intérieur. Avoir des espaces ouverts dans la maison aide certainement à éviter des accidents et des collisions.

Les minidrones sont maintenant offerts chez Best Buy dans tous les styles proposés par Parrot.

banner_FR.JPG

PARTAGER SUR
Je suis chanceux d’occuper un emploi génial qui me permet de suivre et de rapporter les activités d’une des industries les plus excitantes au monde. J’ai eu l’occasion d’écrire sur les technologies pour de nombreuses publications, dont The Globe and Mail, Yahoo! Canada, CBC.ca, Canoe, Digital Trends, MobileSyrup, G4 Tech, PC World, Faze et AppStorm. J’ai aussi fait des apparitions à la télé en tant qu’expert des technologies pour Global, CTV et The Shopping Channel.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here