Google Home Mini

Le 4 octobre dernier, Google a lancé une foule de nouveaux produits, dont le haut-parleur intelligent compact Google Home Mini. Celui-ci renferme toutes les caractéristiques de l’appareil Google Home l’an dernier, dans un format beaucoup plus compact.

Quelle est la différence avec Google Home?

Google Home VS Google Home Mini

Les deux appareils renferment le même Assistant Google, mais il y a une petite différence au niveau physique: la taille des haut-parleurs pour produire du son. Le modèle de l’an dernier livre bien la musique (sans être un haut-parleur conçu pour animer une fête… disons que c’est un bon haut-parleur de chambre ou de cuisine), mais le nouveau modèle n’a pas été conçu pour ça. D’ailleurs, Google a aussi annoncé le Google Home MAX, un haut-parleur beaucoup plus performant, afin d’offrir une gamme complète pour répondre à tous les besoins et tous les budgets.

Google Home Mini

Google Home Mini est donc le modèle le plus compact et le plus abordable des trois. Il est aussi un peu plus mignon, puisque tout l’appareil est recouvert de tissu. Vous avez d’ailleurs le choix entre deux couleurs, selon celle qui s’agence le mieux à votre décor… ou à votre goût personnel.

 

Mon test

Google Home Mini

L’appareil est petit, comme vous le constaterez sur l’image ci-dessus, alors qu’il est placé à côté de mon téléphone.

Je possédais déjà un appareil Google Home et la configuration s’est faite aussi simplement que la première fois: il suffit d’installer l’application mobile Google Home sur votre téléphone ou tablette (Android comme iOS), puis de suivre les étapes à l’écran. Tout est prêt en 2 ou 3 minutes!

Pour monter ou réduire le volume, on appuie sur l’un ou l’autre des côtés de l’appareil. Pour interrompre une action ou une réponse, on appuie sur le dessus, près des lumières.

Google Home Mini

J’étais aussi curieux de voir comment mes deux appareils allaient réagir s’ils m’entendaient prononcer «OK Google» en même temps. Allaient-ils répondre simultanément à toutes mes requêtes? Ou est-ce que l’un ou l’autre allait parfois répondre, selon la distance à laquelle je me trouvais de chacun d’eux.

Sans grande surprise, un seul appareil (le plus proche ou celui ayant la meilleure réception de ma voix) s’activait à chacune de mes requêtes. L’un étant au rez-de-chaussée et l’autre, au sous-sol (près d’un escalier ouvert), il n’y a donc aucun risque d’interférence entre les deux appareils.

Ensuite, j’ai posé un tas de questions à l’Assistant Google, histoire de voir si les anciennes commandes fonctionnaient toujours aussi bien, en plus d’en essayer de nouvelles – Google m’avait d’ailleurs remis une feuille avec les nouvelles questions à poser à l’Assistant, et plusieurs étaient à saveur humoristique… et décidément très québécoises.

«OK Google… moi j’ai un garage, un gros garage» vous permettra de connaître le nom du professeur de français de l’Assistant Google.

Demandez-lui aussi «Qu’est-ce que ça sent?», qui est son équipe de hockey préférée, ou alors de vous chanter une chanson… et l’Assistant s’exécutera!

Détail qui peut sembler anodin, mais qui est plutôt important: sa voix est agréable. C’est la même que dans les détecteurs de fumée et monoxyde de carbone Nest – logique, puisque Nest appartient maintenant à Google.

Parlant de voix… l’Assistant Google peut reconnaître jusqu’à 6 voix distinctes! Plutôt pratique lorsque vous lui demandez de téléphoner à «maman», ou de vous donner un aperçu de votre calendrier.

Google Home Mini

Fait intéressant, un bouton physique est situé à l’arrière de l’appareil et permet de couper le microphone. Pratique lorsque vous voulez éviter que l’Assistant ne s’active pendant une conversation ou arrête de jouer de la musique dans une fête par inadvertance, par exemple.

 

Intégration Google Play Music et Spotify

Pour les amateurs de musique qui voudraient mettre l’Assistant Google à l’épreuve, n’hésitez pas… je lui ai demandé de me faire jouer de la musique «acid techno» et mon souhait a été exécuté en quelques secondes!

Vous tirerez un bien meilleur profit des fonctions musicales si vous êtes abonné à Google Play Music ou à Spotify Premium, puisque vous pourrez lui demander de faire jouer n’importe quel titre musical… du moment qu’il se trouve dans la bibliothèque musicale du service que vous aurez configuré par défaut dans les paramètres.

Si vous n’êtes pas abonné à ces services, l’Assistant pourra quand même faire jouer les pièces que vous possédez dans votre bibliothèque Google Play Music, ou des listes de lectures dont le style musical se rapproche de celui de la pièce demandée.

 

Intégration avec d’autres services et appareils connectés (domotique)

Google Home Mini

Google Home Mini peut faire bien plus que donner l’heure, la météo ou vous raconter des blagues. On peut lui faire ajouter ses items à sa liste de courses, lui faire lancer un minuteur (ou plusieurs!) pour la durée que vous voulez. Par exemple, un minuteur de 2 minutes et un minuteur de 10 minutes. Ensuite, on peut les gérer de façon séparée («OK Google, arrête le minuteur de 2 minutes»).

Et peu importe la question posée, l’Assistant ira fouiller parmi ses services en ligne (Maps, Calendrier, même YouTube), ainsi que son puissant moteur de recherche pour sonder d’autres sources, afin de trouver la réponse.

Le Google Home Mini peut aussi contrôler une foule d’appareils connectés de marques diverses. J’ai pu contrôler ma lumière d’entrée reliée à un interrupteur WeMo (allumer et éteindre… on ne peut toutefois programmer pour éteindre dans 10 minutes ou à 23 heures, par contre), ainsi que faire jouer une émission Netflix sur mon appareil Chromecast Ultra.

 

Ce que j’ai aimé du Google Home Mini

  • Sa taille très compacte
  • Son recouvrement de tissu qui se marie bien au décor
  • Son prix très abordable
  • La quantité de fonctions offertes
  • Le bouton physique à l’arrière pour couper le microphone

 

Ce que j’ai moins aimé

  • Pas de sortie audio (prise stéréo) pour y brancher un haut-parleur externe pour plus de puissance

 

Mon verdict

Le Google Home Mini est propulsé par l’Assistant Google, un assistant personnel encore incomplet, mais qui en fait déjà beaucoup. Google ajoute des fonctions semaine après semaine (dont la langue française, il y a quelques mois).

Beaucoup plus compact, jolie et abordable que le Google Home, les raisons sont donc nombreuses pour le préférer à son prédécesseur… à moins que vous ayez besoin de plus de performance pour faire jouer de la musique. Le Google Home Mini se débrouille bien, mais un vrai audiophile ne pourra pas apprécier sa musique sur un appareil qui n’est pas conçu pour performer de ce côté. Il vaudra mieux aller du côté du Google Home… ou du Google Home Max qui sera lancé bientôt.

Visitez le site de Best Buy pour plus de détails ou pour vous procurer un appareil de la gamme Google Home.

 

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here