Google se lance elle aussi dans la course contre la montre… pardon, la course À la montre connectée, avec la Pixel Watch, première du nom. À mi-chemin entre l’Apple Watch et la Galaxy Watch de Samsung, a-t-elle suffisamment d’arguments pour se tailler une place? Voici mon test complet.

J’ai toujours aimé les montres qui faisaient autre chose que simplement donner l’heure. Au primaire, j’avais une montre Transformers qui devenait un petit robot jouet. Puis, au secondaire, j’ai eu une montre calculatrice. Beaucoup plus tard, après quelques décennies à ne rien avoir au poignet, j’ai participé à la campagne de sociofinancement pour la Pebble, puis la Pebble 2. L’entreprise a connu un tel succès qu’elle fut rachetée par Fitbit… pour que cette dernière soit ensuite rapatriée chez le géant Google.

C’est donc ainsi qu’est née la Pixel Watch : du savoir-faire acquis depuis des années par les ingénieurs de Pebble et de Fitbit!

Contenu de la boîte et caractéristiques techniques de la Pixel Watch de Google

La montre Pixel Watch de Google est livrée dans une boîte moins compacte que je ne l’aurais imaginé. Mais c’est à cause du bracelet de silicone recourbé, qui s’enroule autour d’une pièce de carton et fait ainsi gonfler la taille de l’emballage. On y retrouve aussi un bracelet de rechange, plus court, pour ceux ou celles qui ont un petit poignet.

La boîte contient également un chargeur sans fil USB-C, sans bloc d’alimentation, mais il est aussi possible de charger la montre par induction avec un téléphone compatible (ici, le nouveau Pixel 7 de Google).

La montre elle-même est jolie, très sobre. Son cadran est arrondi et arbore un écran AMOLED de 1,2 pouce fait de Gorilla Glass 5+, affichant 450 x 450 pixels (~320 ppp). Sur le côté se trouve un bouton rotatif (que j’ai bien aimé et dont je vous reparle plus loin).

Le boîtier de la montre se décline en argent ou doré sur la tranche, et vous avez le choix de trois couleurs de bracelet : obsidien (noir), charbon (gris) et craie (blanc). Il est homologué IP68 (50 mètres ou 5 ATM).

La Pixel Watch tourne sur le système Android Wear 3.5 de Google et offre 32 Go de stockage ainsi que 2 Go de mémoire vive.

Mon test de la montre connectée Pixel Watch de Google

D’entrée de jeu, il faut dire que le design de la montre est très simple et sobre. Si vous cherchez un bijou plus tape à l’œil, c’est ailleurs que ça se passe. Par contre, l’accessoire est très discret, très fonctionnel, et j’aime bien sa simplicité.

On sent ici l’expérience que l’équipe de Fitbit a su mettre à profit pour ce produit Google. La Pixel Watch est un produit mature dès le premier modèle, tant au niveau matériel que logiciel.

Le bouton à molette sur le côté n’est pas qu’esthétique : on peut le faire tourner vers le haut ou le bas pour faire défiler les menus et notifications de façon hyper fluide, en plus d’appuyer dessus pour activer l’écran ou revenir en arrière.

Mais d’abord, la configuration. Celle-ci s’effectue de façon très simple grâce à l’assistant de configuration. Une fois la configuration de base effectuée, il ne reste qu’à jumeler l’appareil avec un compte Fitbit, ou en créer un. Dans mon cas, j’avais un vieux compte Fitbit inactif depuis environ 4 ans et j’ai pu m’y reconnecter sans problème, puisque je conserve mes mots de passe dans un gestionnaire de mots de passe (mais gardons ça pour un autre article).

L’interface est très jolie et rappelle la version actuelle d’Android. C’est épuré, joli… et efficace! Tout fonctionne de manière très fluide et agréable. La configuration s’est faite sans problème et les étapes étaient bien expliquées.

Comme toute bonne montre intelligente, c’est possible de changer le cadran selon son style et ses envies en téléchargeant d’autres cadrans, gratuits ou payants, mais aussi de changer la couleur et autres options dans le cadran actuel. Et des couleurs, il y en a! Je les fais défiler dans la vidéo ci-dessus.

Une chose que j’ai moins aimée, c’est le bracelet recourbé. Celui-ci est fait de silicone et le port de la montre est très confortable. Par contre, quand vient le temps de la poser sur une table ou un bureau, ou même sur le chargeur sans fil inclus ou sur un téléphone, celui-ci repousse la montre vers le haut et on a toujours peur que le contact ne soit pas suffisant. Généralement, il n’y a pas de problème, mais j’ai toujours senti que je devais vérifier par deux ou trois fois si le petit éclair s’affichait pour indiquer que la montre était en charge. Un brin agaçant.

Du côté de l’autonomie, c’est là où le bât blesse un peu. Depuis 3 ans, je porte un produit compétiteur dont la pile dure entre 2 et 3 jours, alors qu’ici, on parle de 24 heures… ou à peine plus (294 mAh). On doit donc charger sa montre tous les jours. Les habitués de la marque à la pomme diront que c’est normal, mais en ce qui me concerne, je trouve ça plutôt agaçant.

Je fais de l’apnée du sommeil et j’ai donc BESOIN de porter ma montre la nuit pour le suivi de mon sommeil. J’aime voir si mon niveau d’énergie au réveil correspond avec la quantité de sommeil ou de réveils que j’ai pu avoir.

D’ailleurs, comme Fitbit ne fait désormais qu’un avec Google, on peut s’attendre à profiter de toutes les fonctionnalités de suivi de l’activité physique et de sommeil sur la montre, et vous pouvez évidemment importer toutes vos données Fitbit, si vous avez déjà un compte… ou en créer un nouveau.

LTE 4G intégrée!

Pour les intéressés, il est possible de relier la Pixel Watch à un réseau cellulaire. Évidemment, ceci engendre des frais, comme c’est le cas pour une tablette ou un téléphone, mais si vous êtes du genre à vouloir voyager ultraléger (ou partez faire une activité intense qui risquerait d’endommager votre téléphone), ça peut être une option intéressante pour vous. D’ailleurs, la montre est équipée d’un microphone et d’un haut-parleur, ce qui permet de passer des appels, d’utiliser l’Assistant Google et de vous repérer grâce à Google Maps, lors d’une escapade en montage ou en forêt.

Ce que j’ai aimé de la montre Pixel Watch de Google

  • La conception sobre, très arrondie
  • La molette VRAIMENT agréable à utiliser
  • L’interface jolie et conviviale

Ce que j’ai moins aimé

  • L’autonomie limitée face à certains modèles de la concurrence
  • Le bracelet recourbé qui rend la charge sans fil un brin difficile

Conclusion

Si vous avez déjà un appareil Fitbit qui prend de l’âge, ou souhaitez vous procurer une montre pour suivre votre activité physique ou votre sommeil, la Pixel Watch répondra à tous vos besoins. Elle contient toutes les fonctionnalités et l’expérience de Fitbit en matière de suivi d’activité physique et tout est simple, et bien intégré. Le bracelet de silicone est confortable, et le bouton à molette est vraiment utile (et agréable à utiliser!).

La montre Pixel Watch de Google se décline en trois couleurs : obsidien (noir), charbon (gris) et craie (blanc), avec boîtier argenté ou doré. De quoi plaire à tous les goûts.

Et si vous possédez déjà un téléphone Android ou, mieux un téléphone Google comme les nouveaux téléphones Pixel 7 ou Pixel 7 Pro, dont j’ai récemment fait la critique, la Pixel Watch remplira bien son rôle de compagnon intelligent : vous pourrez consulter vos notifications à votre poignet plutôt que de devoir sortir votre téléphone à tout bout de champ.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here