feature-final
Suite à la conférence de Microsoft, qui a annoncé la sortie prochaine de ses tout derniers produits, de nouveaux périphériques ont fait leur apparition sur le marché; notamment, la Microsoft Surface. Voici donc une présentation du clavier et de la souris récemment proposés par Microsoft!

Le clavier Microsoft Surface

Le design caractéristique de la marque Apple saute immédiatement aux yeux de quiconque pose le regard sur ce produit : sans fil, une finition métallique en aluminium gris et très minimaliste. Cela a tout son sens, puisque l’ordinateur qui a été conjointement annoncé, le Microsoft Studio, vise directement le iMac.

2

Le clavier comporte toutes les touches conventionnelles, incluant le pavé numérique. La connexion se fait via Bluetooth : le produit est donc alimenté par deux piles AAA. À ma grande déception, aucune antenne Bluetooth USB n’est fournie. Vous devrez donc en acheter une à part si votre PC ne possède pas déjà cette fonctionnalité. Heureusement, la connexion est très simple et se fait en quelques secondes : il suffit d’appuyer sur le bouton de jumelage Bluetooth sous le clavier et d’activer la recherche de périphériques Bluetooth sur le PC. La portée sans-fil ainsi que la latence dépendront de l’antenne dont votre ordinateur est muni. Mes propres tests m’ont permis de conclure que le clavier ne fait pas signe de latence désagréable ou même visible à l’œil nu, et que la portée est très suffisante pour un usage autour du bureau.

5

L’ergonomie du clavier compte assurément parmi ses points forts; si vous êtes un habitué des claviers d’ordinateur portable, vous l’apprécierez d’autant plus. Ayant moi-même l’habitude des touches mécaniques, les petites touches de type “chicklet” dont est pourvu ce clavier me semblent de moins bonne qualité ꟷ il faut toutefois se rappeler qu’il vise une tout autre clientèle. L’espacement entre les touches est légèrement trop grand à mon goût, mais avec un peu d’adaptation, j’ai acquis une très bonne rapidité et une excellente précision. Une fois que vous serez accoutumé à la disposition des touches, je suis certain que la fréquence de vos fautes de frappe sera réduite. Le léger angle du clavier par rapport au bureau permet d’amoindrir la fatigue dans les poignets, ce qui facilite les longues périodes d’utilisation. Aussi, l’autonomie de la batterie est fort acceptable pour un clavier sans-fil : on peut utiliser ce périphérique pendant plusieurs jours sans avoir à en changer les piles.

Le produit est léger, beau, compact et épuré. Il est loin de convenir à mes propres besoins, mais je me l’imagine très clairement sur le bureau d’un graphiste, d’un programmeur, d’un monteur vidéo ou de tout autre utilisateur qui recherche un clavier sans-fil simpliste. Il se pose en solide concurrent des périphériques de marque Apple, particulièrement lorsque jumelé à un Microsoft Studio.

La souris Microsoft Surface

La souris en question possède la même connectique sans-fil via Bluetooth que le clavier de même nom, et est alimenté par deux piles AAA. Elle est conçue pour être ambidextre : ainsi, quelle que soit votre main dominante, vous serez capable de la manier sans problème. De taille moyenne, elle convient à une grande variété d’utilisateurs.

4

À ce sujet, soulignons que les concepteurs des souris font systématiquement face à un problème majeur. Ils doivent choisir ou bien de créer une souris ambidextre, de taille moyenne et qui sera correcte pour une majorité d’utilisateurs, ou bien d’en concevoir une qui est plus adaptée, et possède des formes plus ergonomiques. Dans ce cas-ci, Microsoft a clairement pris la décision de créer une souris qui sera utilisable par plusieurs, chose qui n’a pas que du bon… En effet, cette caractéristique peut être perçue comme avantageuse par certains, mais en pratique, la souris Microsoft Surface est très inconfortable sur le long terme. Elle est adéquate pour un usage qui se limite à quelques minutes de bureautique par jour, mais pour toute tâche minutieuse, comme  la retouche photo ou  le montage vidéo, elle manque de précision. Comme j’ai de très grandes mains, elle est trop petite à mon goût. On ne dispose d’aucun soutien pour tenir la souris avec le pouce et les deux derniers doigts de la main glissent assez facilement. Après environ une heure d’utilisation, j’ai rapidement ressenti des douleurs au poignet.

Aussi, seuls les deux boutons de base sont présents de part et d’autre de la molette, ce qui déplaira à plusieurs professionnels qui ont l’habitude d’avoir des boutons programmables au niveau du pouce. Ajoutons que les boutons sont très déplaisants au toucher : ils sont difficiles à actionner et le retour tactile est très déplaisant. On ressent définitivement le plastique dans le fond du bouton et l’impression d’avoir un jouet en main est forte.

Somme toute, cette souris sera suffisante pour un poste de consultation rapide pour vos courriels et un peu de navigation Web, mais pour tout autre usage à long terme ou en milieu professionnel, je vous suggère fortement une souris plus adaptée à votre style de prise en main.

Au final, le clavier Microsoft Surface m’a définitivement séduit, alors que la souris de même série s’est avérée légèrement décevante. J’aimerais vous inviter à la tester vous-même en magasin, histoire de vous faire une tête sur la question!

 

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here