10383475_1.jpg

Quand je repense à mes débuts en informatique il y a trente ans, je me demande comment on faisait pour tolérer ces minuscules écrans de 13 pouces monochromes. Je comprends que la technologie limitait drastiquement nos choix, mais heureusement ce n’est plus le cas. C’est quand j’ai commencé sur le marché du travail que j’ai gouté à la joie d’avoir un écran de 23 pouces. Depuis, j’ai eu des 22 et des 26 pouces en espérant en avoir toujours des plus grands. C’est donc avec anticipation que j’ai appris que j’allais tester le nouvel écran 32 pouces de Samsung qui propose une résolution impressionnante !

10383475_3.jpgLe Samsung S32D850T est sans surprise assez massif. Son design très traditionnel ne fera pas tourner des têtes, mais il est tout de même assez joli. Le revêtement de l’écran minimise beaucoup les réflexions de la lumière artificielle et le cadre est somme toute assez mince. Il est incliné vers l’intérieur pour donner l’impression qu’il est moins large. Le pied est sobre et discret considérant la taille de l’écran. On ne peut en dire autant de la base qui demande un bon espace sur notre bureau. Au moins, elle est plate et peut être réutilisée pour mettre un disque externe.

Un écran de cette taille est intéressant, mais la qualité visuelle doit être au rendez-vous ou c’est peine perdue. Heureusement, le moniteur livre la marchandise. Les couleurs sont tellement belles et éclatantes que je me suis surpris à recalibrer les couleurs sur mon écran personnel pour arriver à des couleurs similaires (sans succès je dois l’avouer). Pour assurer une meilleure représentation des couleurs, le moniteur prend en charge les couleurs sRVB à 100%. Vous êtes probablement peu familiarisé avec ce standard et ce n’est honnêtement pas tellement grave. Tout ce que vous devez savoir c’est que grâce au sRVB, vous aurez 64 fois plus de couleurs qu’un moniteur standard ou si vous préférez, 1,07 milliard de couleurs.

De plus, il utilise la très enviable résolution de 2560×1440 soit deux fois plus de pixels que la haute définition. Tout est clair et détaillé et vous aurez tellement d’espace sur votre bureau que vous ne saurez plus quoi en faire. L’excellent niveau de contraste joue aussi pour beaucoup dans l’appréciation de l’image. Son ratio de 3000 :1 vous assure d’avoir des noirs très sombres, mais aussi une large gamme dans tous les ombrages.Son temps de réponse de 5ms est tout à fait respectable et en aucun cas est-ce que j’ai eu droit à quelque effet de dédoublement qu’on appelle en anglais « ghosting ».

Vous avez accès à un port HDMI, un port DisplayPort, un port DVI-D, mais aucune entrée VGA. Honnêtement, il est plus que temps que ce standard meure de sa belle mort. Ces deux entrées vous offrent la possibilité de faire une superposition d’images. Il est donc possible de connecter une console de jeu et continuer à consulter votre compte Twitter ou Facebook en jouant. J’avoue sans réserve que j’étais septique quant à l’utilité de cette fonction, mais je me suis surpris à vraiment l’apprécier. Travailler avec la possibilité d’écouter Netflix sur un autre écran était un peu trop attrayant. Avec un écran de cette taille, c’est facile de faire du multitâche particulièrement quand on peut réduire la seconde image à 25% de la surface offerte.

10383475_2.jpgUn des points de vente de cet écran est la facilité à déplacer positionner l’écran. On n’a qu’à légèrement soulever l’écran par le bas pour le relever sur le pied, changer l’angle ou le tourner verticalement si on le désire. Le mouvement est tellement naturel et délicat qu’on a l’impression que ça ne tiendra jamais en position les premières fois qu’on le déplace. Les gens qui ont eu des écrans ajustables savent que ceux-ci peuvent causer des maux de tête quand vient le temps de les tourner. Finis les migraines quand on utilise ce moniteur puisqu’il s’ajuste lui-même à la bonne résolution quand on le retourne. J’ai aussi beaucoup aimé que le pied reste complètement immobile quand on l’ajuste. Pas besoin de tout replacer juste parce qu’on veut désire le tourner.

L’autre grand avantage de ce système est qu’on peut ajuster la hauteur du monitor de 130mm. Il peut donc facilement être utilisé directement sur un bureau ou comme je suis arrangé, sur une petite tablette sur mon bureau. Autre chose qui m’a grandement surprise est que la plaque VESA pour fixer l’écran au mur est incluse dans la boite. C’est vraiment loin d’être une chose commune.

Depuis plusieurs années, les manufacturiers ont commencé à comprendre qu’on déteste avoir des concentrateurs USB qui trainent sur nos bureaux et ils ont décidé de les intégrer dans les moniteurs. Il faut avouer que c’était une excellente idée. Samsung nous offre donc quatre ports USB, mais pas n’importe lesquels : des ports USB 3.0! Ce nouveau standard fait de plus en plus de chemin et comme si ce n’était pas assez, il permet de recharger votre téléphone encore plus vite. Mon seul bémol et qu’ils sont localisés à l’arrière de l’écran alors que j’aurais préféré sur le côté. C’est une préférence et c’est loin d’être un irritant majeur.

Finalement, vous avez aussi deux connecteurs audio 3.5mm pour entrée et sortie audio. Notez bien que c’est bel et bien un moniteur et non un téléviseur ce qui veut dire qu’il n’a pas de hautparleurs.

Au prix qu’il est offert, le Samsung S32D850T n’est pas une aubaine, mais quand on le compare à d’autres produits de cette catégorie, il tire son épingle du jeu. Rares sont les écrans qui offrent une aussi belle qualité visuelle dans un produit soigné avec autant de fonctionnalités. Une autre question demeure en suspend : est-ce que 32 pouces sont trop pour un écran d’ordinateur? Je ne crois pas. Bien sûr, vous devrez avoir l’espace disponible sur votre bureau, mais je crois que cet écran vaut pleinement la peine pour un professionnel du multimédia, un joueur ou simplement une personne qui désire avoir un produit de qualité. Personne ne sera surpris d’apprendre que le retour à mon ancien écran promet d’être dur Smiley Wink

PARTAGER SUR
Christian Jarry
Joueur sur PC depuis 1984, j'ai acheté ma première console en 1999: la Dreamcast. Plusieurs autres consoles suivront par la suite mais je demeure toujours attaché au jeux PC. Dans mes autres temps libres, j'aime également m'entretenir sur la techno, la musique et la photographie.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here