Si vous avez des problèmes de signal sans fil dans votre appartement, condo, maison ou bureau, vous avez peut-être d’un système en réseau maillé pouvant couvrir une bonne superficie. Et c’est exactement ce que le système Wi-Fi maison intégrale maillé AC2200 de D-Link COVR vous offre.

De quoi s’agit-il, exactement? D’un système de routeurs (un nœud principal et deux nœuds secondaires) que vous placez à des endroits stratégiques de votre domicile ou bureau afin d’offrir la meilleure couverture sans fil possible et, donc, le signal le plus rapide.

Caractéristiques techniques

Le système D-Link COVR que j’ai testé est constitué d’un réseau maillé à 3 nœuds, mais il existe d’autres ensembles de routeurs COVR.

Dans le COVR PowrZone, on retrouve un nœud principal à connexion tribande AC2200 et deux noeuds secondaires à connexion bibande AC1200.

Le nœud principal permet une vitesse maximale de 866 Mb/s (5 GHz) à deux canaux, et jusqu’à 400 Mb/s (2.4 GHz), grâce à ses 6 antennes et la technologie MU-MIMO.

Les nœuds secondaires, quant à eux, offrent une connexion allant jusqu’à 866 Mb/s (5 GHz), ou jusqu’à 300 Mb/s (2.4 GHz), grâce à son système 2 x 3 antennes.

La couverture totale peut donc atteindre 6500 pieds carrés et offrir une vitesse très intéressante.

En d’autres mots, c’est performant.

Contenu de la boîte

Dans la boîte, on trouve de la documentation, le nœud principal, ainsi que deux nœuds secondaires. Sous les nœuds, on trouve les câbles d’alimentation et réseau.

Chacun des nœuds est équipé de deux ports réseau, ainsi que d’un bouton de WPS (Wi-Fi Protected Setup, ou Configuration sans fil protégée). Les nœuds secondaires arborent toutefois un bouton anonyme qui permet de retirer le couvercle de l’unité, sans expliquer à quoi ça sert, puisqu’on voit une composante électronique sous le capot, mais sans plus.

Configuration du routeur COVR PowrZone de D-Link

On doit d’abord installer l’application mobile (Android ou iOS). La configuration initiale est simple, mais le code QR est mal placé sous le nœud principal. J’ai dû débrancher les câbles pour que mon téléphone puisse lire le code correctement. Heureusement, le code QR sous les nœuds secondaires est bien placé, lui.

À noter que si vous n’ajoutez pas les nœuds immédiatement, lors de la configuration initiale, il faudra repasser par le nœud principal plus tard, car la synchronisation est faite en branchant le câble Ethernet fourni dans la boîte. Les autres systèmes sans fil à réseau maillé que j’ai eu à configurer depuis trois ans ne m’ont jamais présenté une telle étape et j’ai donc dû débrancher le 2e nœud pour le ramener près du nœud principal afin de procéder.

Une fois le réseau configuré, on nous propose de configurer Alexa d’Amazon ou l’Assistant Google, ce qui permet d’utiliser certaines fonctionnalités du système COVR avec la parole, plutôt que d’aller dans l’application. J’ai réussi à configurer l’Assistant Google, mais pas Alexa. Et encore, l’Assistant Google ne permet pas de tout faire. Probablement une question de langue, dans les deux cas, puisque j’ai tout configuré en français.

Parlant de français, l’application présente des anglicismes ou mauvaises traductions sur quelques écrans, lors de l’installation, comme ci-dessous.

 

Application D-Link Wi-Fi

D-Link Wi-Fi arbore un écran d’accueil épuré. On y retrouve l’état de la connexion, le nombre de nœuds, le nombre de clients, ainsi que le résultat du dernier test de vitesse. Pour accéder aux paramètres comme le contrôle parental, l’accès invité ou la commande vocale, il suffit de cliquer sur l’engrenage situé en haut à droite de l’écran.

De là, il sera aussi possible de configurer un nouveau réseau, de gérer la programmation du Wi-Fi (les plages horaires durant lesquelles le signal sans fil est actif), de configurer ou modifier les paramètres de connexion Internet (par exemple, pour Bell Fibe qui nécessite un nom d’utilisateur et un mot de passe), changer l’administrateur, le fuseau horaire et plus encore.

Le menu situé en haut à gauche, quant à lui, permet d’ajouter un nouveau périphérique, d’accéder à votre compte D-Link et autres informations comme l’activation ou la désactivation des notifications.

Enfin, en balayant l’écran d’accueil vers la gauche, on découvre un petit écran caché qui offre un code QR pour une connexion rapide au réseau principal ou au réseau invité! Bonne idée, mais qui devrait se trouver aussi dans un autre menu de l’application (ou être mise un peu plus en évidence, car je l’ai trouvée par hasard).

 

Mon test

J’ai joué à différents jeux sur ma console PS4, utilisé mon téléphone pour regarder des vidéos en diffusion continue et tout fonctionne de façon très fluide.

L’interface du contrôle parental offre un bon niveau de flexibilité, permettant de programmer des blocs de temps (par exemple, le matin et le soir). Par contre, les blocs peuvent uniquement commencer ou se terminer aux heures : impossible de faire débuter ou terminer un bloc à 18h30. C’est 18h00 ou 19h00. Ça limite quand même les options.

L’option « Accès invité » permet aussi de restreindre l’accès de vos visiteurs à l’internet et non aux autres appareils sur le réseau. Certains diront que à ça que sert un accès invité et ils auront raison. Toutefois, il pourrait arriver que vous ayez besoin de permettre à un invité d’accéder à votre imprimante ou à votre système audio Sonos. Vous pouvez donc autoriser l’accès aux appareils de votre réseau pendant quelques minutes en désactivant « Accès Internet seulement » le temps voulu, puis en réactivant l’option. Plus besoin de donner votre mot de passe principal, ou de superviser l’opération vous-même.

Ce que j’ai aimé du routeur sans fil D-Link COVR PowrZone

  • L’emballage simple, sans extras, des nœuds et câbles.
  • La configuration simple du premier nœud, à travers l’application.
  • L’interface épurée de l’application.
  • Le signal puissant du réseau maillé.

Ce que j’ai moins aimé

  • Le fait de devoir brancher physiquement un nœud secondaire dans le nœud principal et devoir reprendre à zéro (ou presque) la configuration m’a déplu.
  • Les assistants vocaux ne fonctionnent pas bien en français.
  • Application parfois lente ou qui perd la connexion avec les appareils.

Mon verdict final au sujet du routeur sans fil D-Link COVR

Le routeur D-Link COVR offre une excellente connexion et un signal puissant. Si vous êtes du genre à brancher un routeur et le laisser rouler sans trop jouer avec les options, il fera amplement le boulot. Par contre, si vous aimez modifier les préférences régulièrement, l’application pourrait vous décevoir un peu, puisqu’elle perd parfois la connexion avec les appareils (elle la retrouve éventuellement, mais c’est un peu agaçant).

Si le nœud principal ressemble à une petite tour blanche, elle devrait normalement être camouflée près du modem. Les nœuds secondaires, eux, sont plus petits et plus discrets… du moment que l’on désactive le voyant lumineux qui, lui, est plutôt gros pour rien.

Au final, il s’agit d’appareils performants. Le genre de système qui fonctionne très bien dans une maison faite sur le long, ou une maison à étages.

Parcourez la gamme de routeurs COVR, offerts en différents modèles et les autres produits D-Link sur le site de Best Buy.

 

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here