bureau-beauty.jpgDepuis que j’ai quitté le nid familial pour emménager dans mon premier appartement—un processus qui a consisté à sortir de chez mes parents et à prendre l’escalier extérieur de notre duplex pour monter jusqu’au logement du 2e étage—j’ai presque toujours disposé d’une pièce bien à moi pour y installer mon bureau.

 

Mais depuis un an, ce n’est plus le cas. Mon nouveau condo est plus petit que ceux que j’occupais auparavant, alors il fallait faire des choix. Et comme je travaille maintenant à temps plein dans un petit solarium d’environ 80 pieds carrés, de forme irrégulière, que mon bureau partage avec deux fauteuils de lecture, il fallait que mon aménagement soit à la fois très pratique et assez élégant pour que la pièce n’ait pas l’air d’un bureau abandonné à la fin de la journée.

 

Comment ai-je fait? Et comment ferais-je si j’avais un peu plus de place à ma disposition? Voici quelques trucs.

 

 

Le choix de la surface de travail

 

Assurez-vous d’abord que votre pupitre soit aussi polyvalent que possible. Du rangement intégré pour les accessoires que vous utilisez le plus souvent, un passe-câbles qui permet de cacher les innombrables fils, un fini élégant qui sera également à sa place au milieu d’une pièce ouverte ou adossé à un mur: plus votre meuble compilera d’options dans un volume restreint, plus vous aurez de marge de manoeuvre en cas de déménagement ou de simple réaménagement de votre espace intérieur. Dans cette optique, le modèle Interface de South Shore pourrait vous intéresser.

 

Compte tenu de mon espace limité, j’ai choisi un petit bureau avec un grand tiroir, un caisson caché pour mon parasurtenseur et un trou circulaire par lequel faire passer les câbles d’alimentation de mes gadgets et de ma lampe de travail. Sur le côté droit, j’ai aussi deux compartiments ouverts à l’avant, pour les livres dont j’ai besoin en ce moment, et deux compartiments cachés à l’arrière où je peux entreposer ma gourde, mon microphone et quelques accessoires moins photogéniques que les autres. À la fin de la journée, il me suffit de ranger le portable dans le tiroir et le meuble ressemble plus à une petite bibliothèque qu’à un bureau.

 

 

 

 

 

socle.jpgÉvitez de garder votre moniteur directement sur votre table

 

Si vous avez un gros moniteur et une petite surface de travail, pensez à installer votre moniteur sur un socle comme ce poste de travail de Fellowes. Vous pourrez glisser votre clavier ou votre portable sous celui-ci quand vous aurez besoin de toute la place pour vos manuels scolaires, votre journal ou votre lunch!

 

Mieux encore: installez votre moniteur sur un support articulé Tiger Claw. Non seulement vous pourrez ajuster la hauteur du moniteur à la perfection (idéalement, le sommet de l’écran devrait être à la hauteur de vos yeux) mais le moniteur sera aussi inclinable sur 90 degrés vers le haut et vers le bas et pivotable sur 180 degrés de droite à gauche. Parfait pour travailler debout pendant quelques minutes ou pour éviter d’être ébloui par un reflet quand le soleil plombe dans la fenêtre derrière vous. Parce qu’un reflet dans les yeux, il n’y a rien de mieux pour attraper un mal de tête qui ne part plus et pour vous bousiller une journée de travail!

 

 

 

 

concentrateur.jpgUn concentrateur USB alimenté

 

Combien avez-vous de gadgets qui doivent être alimentés en électricité ou rechargés par USB? En comptant mon numériseur, mon iPod de gym, mes disques externes, mon téléphone, ma tablette et quelques autres babioles, j’arrive facilement à dépasser le nombre de ports de mon ordinateur—et bien sûr, quand je pars avec celui-ci, je n’ai ni l’envie de tout débrancher, ni celle de traîner mes périphériques avec moi pour continuer à les charger sur la route.

 

La solution, si votre table de travail a assez d’espace (ou de préférence un petit compartiment fermé par une porte) pour accueillir tous vos périphériques en même temps, pourrait être ce concentrateur USB 3.0 d’Insignia doté de 7 ports, dont un qui fournit du courant à 2,1 ampères. Reliez-lui tous vos fils de recharge et tous vos périphériques USB, fermez la porte quand vous avez fini votre journée de travail, et le tour est joué.

 

 

 

 

Et parlant de fils…

 

Rien de crie « bureau » dans les oreilles de la visite comme des fils entremêlés au vu et au su de tout le monde. Pour à peu près le prix de deux cafés de spécialité, vous pouvez organiser les fils de votre ordinateur et de ses périphériques avec l’ensemble de pinces et de passe-câbles de DAC. Un bon choix si vous avez déjà une surface de travail qui vous convient mais que celle-ci n’intègre pas une bonne solution de gestion des fils.

 

 

 

 

 

 

 

PARTAGER SUR
Après une carrière de 15 ans en développement de jeux vidéo, FDL a succombé au côté obscur de la Force: celui des médias. Il compte à son actif 4 livres, 250 émissions de télévision et plusieurs milliers d'articles et de billets de blogues portant sur la technologie, les jeux, la science et le monde de l'insolite. Fier détenteur de deux maîtrises et demie, il espère compléter son doctorat en histoire d'ici la fin du 21e siècle.

1 COMMENTAIRE

  1. Un autre avantage du support articulé que vous indiquez, c’est qu’il permet de travailler dans le sens vertical d’une page. 

     

    Par exemple, quand on écrit sur une feuille on utilise un médium qui est plus haut que large mais quand on on le fait sur un écran, celui-ci est à l’inverse plus large que haut. 

     

    Quand on peut pivoter l’écran de 90 degrés, on peut alors agrandir de beaucoup la surface à l’écran parce que celui-ci respecte le même rapport qu’une feuille. Même chose en mode lecture. 

     

    Le suel inconvénient, c’est que 200.00$, c’est presque le même prix que l’écran lui-même.

     

     

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here