Fujifilm_X-T1-feature.jpg 

Ne vous fiez pas aux apparences, car derrière ce look rétro se cache une bête technologique incroyablement puissante. Je teste beaucoup d’appareils photo dans une année et il y avait longtemps que j’avais testé un appareil photo qui m’avait impressionné à ce point. Il n’est pas parfait, comme vous le constaterez en lisant ma critique, mais ça demeure un EXCELLENT appareil pour les amateurs sérieux.

J’ai eu la chance d’essayer le Fujifilm X-T1 à 3 reprises, avant de pouvoir me faire une idée. Les deux premières fois furent plutôt rapides : d’abord au printemps, alors que je le recevais pour mon émission Objectif Numérique, puis en allant faire de la photo avec une amie qui s’était procuré ce modèle… mais la pile tomba à plat.

Qu’à cela ne tienne, je l’ai emprunté pour quelques jours, afin de me faire une meilleure idée… et je ne l’ai pas regretté!

Cet appareil utilise l’excellent capteur APS-C X-Trans II à 16 mégapixels de Fuji, ce qui permet d’obtenir une palette de couleurs vraiment détaillée, comme vous pourrez le constater tout au long de ce test.

Fujifilm_X-T1-prise-avec-1.jpg

Et voici un comparatif avec le Sony A7:

Sony A7

Fujifilm_X-T1-prise-avec-SonyA7-12.jpg

Fujifilm X-T1

Fujifilm_X-T1-prise-avec-2.jpg

L’ergonomie est intéressante, proposant 3 molettes sur le dessus afin de régler l’ISO, la vitesse, ainsi que la compensation d’exposition. L’ouverture est réglable directement sur l’objectif.

Fujifilm_X-T1-4.jpg

Le bouton « Q » (pour les fonctions rapides ou « Quick functions ») est vraiment très utile, permettant à l’utilisateur de régler plusieurs paramètres sans passer par la hiérarchie des menus.

Fujifilm_X-T1-7.jpg

Du côté du bruit numérique, le X-T1 s’en tire vraiment très bien jusqu’à 6400 ISO, soit la valeur maximale de sensibilité ISO de l’appareil (à l’exception des modes H1 et H2), où l’on ne perçoit à peu près pas de bruit, même comparé avec une photo similaire prise avec le Sony A7, ce qui est plutôt impressionnant (et très utile).

Sony A7

Fujifilm_X-T1-ISO6400-SonyA7-FullRes.jpg

Fujifilm X-T1

Fujifilm_X-T1-ISO6400-FujiXT1-FullRes.jpg

Caractéristiques techniques

  • Capteur CMOS APS-C X-Trans II de 16,3 mégapixels
  • Plage ISO de 100 à 51200 (incluant les modes L, H1 et H2)
  • Viseur électronique de 2,36M pixels avec grossissement de 0,77x
  • Écran de 3,2 pouces, affichant 1,04M points inclinable haut/bas
  • Wi-Fi pour transfert d’images et déclenchement à distance avec l’application Fuji
  • Enregistrement vidéo 1080p/60p/30p jusqu’à environ 14 minutes
  • Enregistrement vidéo 720p/60p/30p jusqu’à environ 27 minutes
  • Enregistrement des photos en format RAW, JPEG ou RAW+JPEG

Une poignée pour batterie est aussi disponible, ce qui peut aider à l’autonomie, mais rend l’appareil un peu plus gros et plus lourd.

Pour plus de détails sur le Fujifilm X-T1, consultez la page d’information sur le site de Best Buy.

Points positifs

Le Fujifilm X-T1 offre une qualité d’image très appréciable, grâce à son capteur APS-C (équivalent aux appareils reflex grand public, comme le Canon 7D ou le Sony A6000).

Il offre une multitude d’options avancées comme l’aide à la mise au point, le « bracketing » et l’intensification de mise au point (focus peaking). Toutefois, cette dernière n’est disponible qu’en mode de mise au point manuelle, alors que sur d’autres appareils, elle peut être active en tout temps.

La sensibilité ISO du capteur est impressionnante et ne cause à peu près pas de bruit, même à 6400 ISO.

Le viseur est très performant et s’approche de ceux des Sony A7/A7R ainsi que de l’Olympus OM-D E-M1.

La mise au point automatique est très rapide. Plus rapide que sur bien des modèles compétiteurs.

L’intégration du Wi-Fi est une bonne chose, même si l’on doit constamment rétablir la connexion, puisque celle-ci s’éteint (pour épargner la batterie) dès que l’on termine un transfert d’images.

Fujifilm_X-T1-10.jpg

Le boitier résiste à l’eau, la chaleur et le froid, ce qui n’est pas négligeable si vous faites de la photo à l’extérieur, peu importe la saison.

La molette de vitesse propose un mode « T », qui permet à l’utilisateur de régler la vitesse d’obturation sur une valeur de 2 à 30 secondes. On y retrouve aussi le mode « B » (Bulb), où il est possible de tenir le déclencheur aussi longtemps qu’on le désire, soit plusieurs minutes.

Points négatifs

Pour certains, les molettes sont un élément intéressant, mais pour d’autres, c’est confondant : toujours avoir à vérifier sur le dessus du boitier pour changer ces valeurs, alors qu’avec un autre appareil, il est possible de changer ces valeurs en tournant une molette, sans enlever son œil du viseur (ce qui pourrait vous faire manquer une opportunité photo).

Léger problème avec la balance des blancs : l’appareil n’arrive pas toujours à reproduire fidèlement les couleurs en mode « WB Auto » (balance des blancs automatique), si l’on compare avec un autre appareil (ici, le Sony A7).

Sony A7

Fujifilm_X-T1-ISO6400-SonyA7.jpg

Fujifilm X-T1

Fujifilm_X-T1-ISO6400-FujiXT1.jpg

La porte du lecteur de carte SD est plutôt difficile à ouvrir, comparativement avec la majorité des autres appareils de même catégorie que j’ai pu tester.

L’autonomie de pile, avec tout au plus 300-350 clichés, est basse. Évidemment, c’est un hybride et le viseur électronique n’est pas étranger au drainage de la batterie, mais certains appareils offrent une meilleure autonomie encore.

Les menus laissent un peu à désirer. Beaucoup d’options disponibles, mais qui sont plus ou moins organisées.

Fujifilm_X-T1-11.jpg

Autre détail qui pourrait sembler anodin : impossible d’utiliser le flash lorsque l’appareil est en mode silencieux. Fuji croit que si vous utilisez le mode silencieux, c’est que vous êtes un ninja ou un espion et que les ninja et les espions n’activent jamais le flash, lorsqu’ils sont en mission. Un peu ridicule.

Le flash est amovible. Si certains n’en font pas un plat, puisqu’ils n’utilisent à peu près jamais de flash intégré, ça peut devenir agaçant de toujours devoir transporter son flash dans une pochette et risque ainsi de le perdre ou de l’abimer.

Fujifilm_X-T1-2.jpg

Fujifilm_X-T1-1.jpg

Appréciation globale

  • Facilité d’utilisation : 3.5/5 (menus à améliorer et les molettes ne plairont pas à tous)
  • Qualité d’image : 4.5/5 (incroyable performance en haute sensibilité ISO, mais balance des blancs imparfaite)
  • Caractéristiques : 4/5 (beaucoup de fonctions avancées intéressantes, dont le Wi-Fi, la surbrillance d’exposition, l’aide à la mise au point, etc.)
  • Conception/ergonomie : 4/5 (très beau look, fonctionnel)
  • Valeur : 4/5 (très bon rapport qualité/prix)

Le Fujifilm X-T1 est un appareil hybride qui laisse beaucoup de place aux contrôles manuels, sans pour autant les imposer, puisqu’il est possible d’utiliser les réglages automatiques pour l’ISO, la vitesse et même l’ouverture.

La qualité d’image est impressionnante, même à valeur ISO élevée.

On peut lui reprocher la courte autonomie de sa pile, mais on en obtient tout de même un peu plus qu’avec une pile Sony pour les modèles A7 ou A5000/A6000.

Il existe une bonne variété d’objectifs Fuji et ceux-ci sont généralement de très bonne qualité.

Bref, impossible de se tromper avec un tel appareil.

Pour plus de détails sur le Fujifilm X-T1, consultez la page d’information sur le site de Best Buy.

PARTAGER SUR
Stéphane Vaillancourt
Stéphane écrit à propos de la technologie depuis 1999. Son blogue LeTechnophile.net se passe désormais de présentations. Depuis 2010, il a collaboré avec Branchez-Vous, Canoë, Sympatico, ainsi que le magazine Protégez-Vous, en plus de participer à plusieurs émissions de radio et de télé. Passionné de photographie, il anime le podcast Objectif Numérique qui compte actuellement une centaine d’épisodes.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here