Photo of a camera with some SD cards sitting on a tabel
Photo par Tom Pumford sur Unsplash

Aujourd’hui, je vais passer en revue les cinq principales raisons pour lesquelles vous devriez investir dans une nouvelle carte SD cette année.

Que vous soyez un professionnel à temps plein ou un guerrier de fin de semaine, vous devriez faire attention à choisir les bonnes cartes mémoire pour vos images et fichiers vidéo. Choisir la bonne carte SD et la bonne stratégie de gestion de carte pourrait vous épargner beaucoup d’angoisse lors d’une prochaine séance photo. J’ai récemment subi le chagrin de perdre une tonne de travail en raison de la défaillance d’un disque dur, et cela m’a rappelé à quel point il est important d’utiliser des cartes mémoire et des disques durs de grande qualité, tout en ayant la bonne stratégie de sauvegarde pour vous assurer de ne pas perdre de travail qui ne peut être recréé facilement.

1. Votre ancienne carte SD pourrait ne pas être adéquate pour votre nouvel appareil photo

Si vous venez d’investir dans un nouvel appareil photo et que vous prévoyez utiliser une ancienne carte SD, il vaut vraiment la peine de faire vos recherches pour vous assurer que votre ancienne carte est compatible avec votre nouvel appareil photo à la fine pointe de la technologie. Ça ne sert pas à grand-chose d’avoir un mode rafale qui peut prendre 60 images par seconde, comme sur l’OM-D E-M1 Mark III d’Olympus, si votre carte ne peut pas suivre le rythme. De même, si votre appareil photo peut filmer des vidéos 4K à 120 images/s en couleurs 10 bits, comme en est capable l’A7S III de Sony, vous aurez besoin d’une carte qui pourra suivre la cadence.

2. Les nouvelles cartes offrent des vitesses d’écriture plus élevées

Il y a quelques limites quant à la performance des cartes SD. Je suis sûr que vous connaissez bien le concept de capacité, la quantité de stockage de données disponible sur la carte (généralement mesurée en gigaoctets). Mais il est également important de garder à l’esprit la vitesse d’écriture, c’est-à-dire la vitesse à laquelle votre appareil photo peut transférer des données sur la carte. Elle a deux composants : d’un côté, la vitesse maximum à laquelle l’appareil photo peut écrire les données, de l’autre, la vitesse à laquelle la carte peut accepter les données.

Les manuels d’appareil photo ne parlent pas souvent de la vitesse d’écriture, il nous revient donc de déterminer la vitesse d’écriture de la carte et de décider si elle est adéquate. Il existe plusieurs façons de présenter la vitesse de la carte, la plus simple étant le mégaoctet par seconde (Mo/s). La plupart des cartes ont une vitesse comprise entre 80 Mo/s et 100 Mo/s, mais certaines vont jusqu’à 300 Mo/s. Sinon, surveillez le symbole « 10 », il indique qu’il s’agit d’une carte de classe 10 et qu’elle est assez rapide pour la plupart des besoins.

Plus d’info : Cinq raisons pourquoi vous devriez investir dans une nouvelle carte SD

3. Ne conservez pas toutes vos images sur une seule carte

Il est important de réfléchir à votre stratégie de gestion des cartes, surtout si vous prévoyez photographier des mariages, où il vous incombe de livrer ces images importantes que les mariés chériront pendant de nombreuses années. De nombreux photographes recommandent d’utiliser plusieurs cartes avec une capacité de mémoire inférieure plutôt qu’une seule carte haute capacité, car si cette carte devait tomber en panne, ce serait un gros casse-tête, alors pourquoi ne pas simplement acheter plusieurs cartes plus petites?

De plus, cela vous encouragera à adopter l’une des stratégies de gestion des cartes les plus importantes : télécharger et sauvegarder vos images immédiatement après chaque séance de photo. Cela sert non seulement d’assurance contre la défaillance de la carte, mais aussi contre la perte ou le vol d’un appareil photo.

Les appareils photo sans miroir sont de plus en plus souvent munis de deux fentes pour cartes, ce qui permet de sauvegarder nos images immédiatement. Donc, si vous décidez d’utiliser une carte très haute capacité, vous pourriez envisager d’en acheter deux et d’utiliser la seconde pour sauvegarder la première.

A photographer reviews images
Photo par Brooke Lark sur Unsplash

4. Enregistrement vidéo haute résolution

Comme je l’ai mentionné plus tôt, de nombreux appareils photo de nos jours enregistrent des vidéos 4k de très haute qualité, et souvent à des fréquences d’images élevées, comme 120 images/s ou plus, ce qui vous permet de créer des super ralentis. Ces modes de prise de vue produisent toutefois beaucoup de données, et vous pouvez très rapidement passer à travers toute une carte mémoire si vous n’êtes pas prudent.

C’est là que vous devez trouver l’équilibre entre plusieurs cartes à plus faible capacité, comme dans l’exemple n° 3 ci-dessus, ou et une carte dotée de suffisamment de mémoire pour vous permettre d’obtenir beaucoup de vidéos haute qualité. Donc, pensez à ce que vous aimez photographier et prenez-le en compte dans votre décision. Si la résolution 4k et la haute fréquence d’image ne sont pas votre tasse de thé, vous pouvez bien vous en sortir avec deux cartes de 128 Go Professionnal de Lexar.

5. Grande capacité de stockage

La capacité des cartes mémoire a connu une croissance assez phénoménale et rapide au cours des dernières années. Si vous voulez simplement une carte ultra-haute capacité, vous pouvez vous procurer une carte de 512 Go Extreme PRO de SanDisk et sauvegarder vos fichiers environ une fois par année, car cette petite carte contient un demi-téraoctet! Vous pouvez aussi y aller à fond et choisir la carte de 1 To Extreme PRO de SanDisk.

Ça ne fait pas si longtemps que j’ai acheté mon premier disque dur externe avec un téraoctet de stockage, et maintenant, nous avons une carte SD qui peut stocker autant de données, c’est incroyable! L’avantage de choisir une carte haute capacité est que vous êtes plus prêt pour l’avenir et quelque chose comme la vidéo 8k ou RAW. La plupart des formats vidéo d’aujourd’hui (à l’exception de ceux de certaines caméras professionnelles) sont fortement compressés. Il est très difficile de réduire toutes les informations que le capteur peut saisir et de les écrire sur la carte mémoire en temps réel, donc la caméra réduit la vidéo pour qu’elle soit plus facile à gérer.

C’est semblable à la photographie où vous avez le mode RAW ou le mode JPEG. Les fichiers JPEG sont des versions compressées des fichiers RAW, qui eux contiennent toutes les données disponibles et occupent donc beaucoup plus d’espace de stockage. L’avantage des fichiers RAW non compressés est que vous pouvez les modifier beaucoup plus en postproduction. Par exemple, si une image manque fortement d’exposition, vous pourrez probablement augmenter les niveaux jusqu’à ce qu’elle soit utilisable. Avec les JPEG, vous avez beaucoup moins de latitude pour corriger une image après sa prise.

Achetez seulement des meilleurs

Si je vous ai convaincu qu’une nouvelle carte SD est un choix judicieux pour vous, alors laissez-moi vous encourager à n’acheter que des cartes d’entreprises réputées et de sources réputées. Il y a beaucoup de cartes à faible coût qui ne sont pas aussi fiables, et beaucoup de fausses cartes. Utilisez des cartes de fabricants comme SanDisk, Lexar, Kingston, PNY ou Seagate et vous ne vous tromperez pas. Ils offrent d’excellentes garanties et, dans le cas de SanDisk, un logiciel de récupération si la situation tant redoutée de panne de carte se produit.

Découvrez la gamme complète de cartes SD offerte sur BestBuy.ca!

 

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here