X-Pro2_Front.jpgQuand on pense au CES, on pense à des nouvelles télévisions, des drones, des téléphones intelligents et pleins d’autres sortes de gadgets tous plus fous les uns que les autres. On en entend un peu moins parler, mais les manufacturiers d’appareils photo sont aussi présents au salon. Je suis un amateur de photographie alors je garde toujours l’œil sur leurs annonces parce que j’ai hâte de voir quelles seront les nouveautés sur le marché dans les prochains mois. Fuji est un manufacturier que j’affectionne particulièrement depuis quelques années et c’est avec beaucoup d’intérêt que j’ai suivi l’annonce du X-Pro 2.

viewfinder.jpg

Je participe à une émission de baladodiffusion (podcast) depuis quatre ans à propos de la photographie. Nous avons eu l’occasion de tester plusieurs appareils de Fuji pendant cette période et leurs appareils m’ont toujours étonné par leurs fonctionnalités, leur performance et leur design. Fuji s’est fait une excellente réputation dans le segment des appareils sans miroir. Le X-Pro I avait étonné beaucoup de gens lors de sa sortie et je crois que cette nouvelle mouture devrait avoir le même effet.

Comme plusieurs, j’ai été séduit par l’aspect rétro de la série « X » et le X-Pro 2 ne déçoit pas. C’est un appareil relativement compact qu’on peut, contrairement à un appareil à miroir (aussi appelé DSLR), trainer dans une poche de manteau ou d’une veste.

L’appareil est complètement tropicalisé ce qui signifie qu’on peut l’utiliser dans n’importe quelle condition météorologique, mais il n’est pas complètement imperméable. Son châssis en magnésium assure une bonne robustesse et aide à maintenir le poids à un maigre 459 grammes. Pour bien démontrer qu’il s’agit d’un appareil destiné au professionnel, Fuji a décidé d’offrir 2 emplacements pour les cartes SD. C’est vraiment génial pour ceux qui ont peur de perdre leur travail puisqu’on peut enregistrer la photo sur les deux cartes en même temps.

X-Pro2_Top.jpg

Le capteur de 24.3 mégapixels APS-C X-Trans CMOS III est le même genre de capteur qu’on retrouve dans les appareils DSLR. Seule chose à noter, il ne s’agit pas d’un capteur plein format, mais bien d’un capteur rogné. C’est loin d’être une mauvaise chose, mais c’est une distinction importante que je vous invite à rechercher si la question vous intrigue. Ce nouveau capteur devrait offrir un autofocus plus rapide, moins de bruit et une meilleure représentation des couleurs. L’appareil propose une plage ISO de 200-12800 et un écran de 3 pouces de 1,62 million de points de résolution.

BK_SD_card_Slot.jpg

L’autre force de plusieurs appareils sans miroir est qu’on peut interchanger les objectifs pour avoir plus de polyvalence. Ainsi quand vous vous retrouvez dans un environnement avec peu de lumière ambiante, vous pouvez prendre un objectif avec une plus grande ouverture pour avoir de meilleurs résultats. À ce propos, Fuji propose une gamme très importante d’objectifs pour sa série X. Je rêve encore de l’objectif 56mm f /1.2 que j’avais eu l’occasion d’essayer.

Le viseur est hybride électronique et optique ce qui veut dire que vous pouvez changer de l’un à l’autre dépendant des situations. Cette technologie est assez rare et l’implémentation de Fuji est excellente.

Mon expérience avec les appareils Fuji est tellement favorable que je considère beaucoup m’en procurer un quand viendra le temps de remplacer ma DSLR Canon. J’espère pouvoir mettre la main sur cet appareil pour faire le test. Smiley Wink

PARTAGER SUR
Christian Jarry
Joueur sur PC depuis 1984, j'ai acheté ma première console en 1999: la Dreamcast. Plusieurs autres consoles suivront par la suite mais je demeure toujours attaché au jeux PC. Dans mes autres temps libres, j'aime également m'entretenir sur la techno, la musique et la photographie.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here