Plantronics a trois différents modèles d’écouteurs BackBeat sans fil Bluetooth, tous centrés sur la vie active, mais avec chacun un style unique.

Ce ne sont pas tous les écouteurs ou les écouteurs boutons sans fil autonomes qui sont conçus pour résister à la transpiration et à l’humidité, mais ces écouteurs sont spécialisés pour ce genre de conditions. Plantronics a fait sa réputation grâce à d’excellents microphones pour les oreillettes de bureau et les oreillettes Bluetooth, mais la marque fait également de bons écouteurs pour la musique.

Cliquez ici pour voir la vidéo (en anglais seulement)

Le BackBeat Fit 6100 est un casque d’écoute, le BackBeat Pro 5100 est une paire d’écouteurs boutons sans fil autonomes, et le BackBeat Fit 3200 est une autre paire d’écouteurs bouton sans fil autonomes avec des crochets auriculaires, dans un modèle très différent. Je les ai testés tous les trois et je les évalue séparément ci-dessous.

Une photo des BackBeat Pro 5100 avec leur étui de chargement

BackBeat Pro 5100

Les BackBeat Pro 5100 peuvent sembler être la plus intéressante des trois paires parce qu’ils sont les plus petits et qu’ils sont une alternative aux AirPods d’Apple. Il s’agit d’un modèle assez unique qui combine les écouteurs boutons avec une partie qui se fixe à l’oreillette. Il y a trois tailles, de petit à grand, offrant une bonne variété pour s’adapter à toutes les oreilles.

Ils sont également légers, mais non dénués de robustesse. Ces Plantronics ont obtenu une cote de IPX4, ce qui signifie qu’ils sont résistants à la transpiration et à un peu de pluie. Vous ne pouvez cependant pas les immerger; donc pas de natation avec eux.

Je les ai trouvé confortables à porter, mais j’ai eu de la difficulté à les ajuster au début pour avoir une bonne isolation. J’ai porté le plus grand format d’écouteurs-boutons et j’ai dû souvent augmenter le volume pour mieux entendre la musique. Pour cette paire, l’objectif de Plantronics ne semblait pas l’obtention d’une bonne isolation, préférant laisser entrer un peu de bruit ambiant. Et j’ai compris que c’est parce les adeptes de la course ne veulent pas perdre le contact sonore avec le monde extérieur, mais d’un autre côté, plus le volume est élevé, plus l’autonomie diminue. L’autonomie des écouteurs de Plantronics est évaluée à 6,5 heures, mais j’ai généralement obtenu une autonomie de quatre à cinq heures, en raison du volume.

Bien qu’ils offrent un bon son, vous tirerez le maximum de ces écouteurs en trouvant le bon ajustement. Les basses fréquences ne sont pas très présentes, tandis que les fréquences aiguës et moyennes sont plus détaillées, ce qui fait de ces écouteurs boutons un bon choix pour la musique qui sonne mieux dans cette partie du spectre.

Les microphones intégrés sont excellents, ce qui m’a à peine surpris. Les micros de Plantronics sont bons, et ils en ont mis quatre pour annuler le bruit ambiant lors des appels. J’ai parlé à des gens qui n’avaient aucune idée que j’utilisais des écouteurs boutons sans fil.

Une photo des BackBeat Fit 3200 dans leur étui de chargement

BackBeat Fit 3200

Contrairement au BackBeat Pro 5100, les 3200 ont un design familier. Ils ressemblent beaucoup au BackBeat Fit 3100, avec un format très similaire. À une exception près : ils ont de meilleures basses fréquences.

Ces écouteurs boutons sont plus fixes et plus centrés, ce qui signifie qu’il y a moins de possibilités d’ajustement, et que ce modèle est pour les situations actives. Ils comportent trois paires embouts différents, deux avec des ailettes, et une autre avec une plus petite aile, mais les crochets restent intacts. Cette paire a une cote IP57, ce qui veut dire qu’elle peut résister à une immersion jusqu’à un mètre. Vous pouvez les rincer et les sécher sans problème, après un entraînement particulièrement intense.

Un gros plan de l’auteur portant les Backbeat 3200

Les crochets gardent les écouteurs boutons en place, ce qui est idéal pour la course ou des entraînements exigeants. Plantronics devait trouver un moyen d’améliorer la qualité audio et le changement le plus important a été d’ajouter des embouts plus grands pour créer une meilleure étanchéité. Et il est évident que les basses fréquences sont plus présentes ici qu’avec le modèle précédent. C’est ce qui explique pourquoi le son semble plus profond, même si les deux modèles utilisent la même taille de transducteur. Ceux-ci offrent une expérience sonore plus équilibrée, sans être extraordinaire, mais c’est au moins une amélioration notable.

Je n’ai pas eu à monter le volume aussi souvent qu’avec les écouteurs boutons BackBeat Pro 5100. Plantronics a inclus un « mode de vigilance » qui laisse du son ambiant entrer pour que vous entendiez votre environnement, par mesure de sécurité. J’ai trouvé que ce mode n’était pas toujours nécessaire, car l’ajustement ne permettait pas toujours de s’isoler complètement du bruit ambiant.

Comme avec les autres modèles, les microphones intégrés fonctionnaient très bien, procurant une bonne clarté pour les appels. Mais j’ai eu à monter le volume souvent pour entendre les autres si je n’étais pas dans un endroit silencieux.

BackBeat Fit 6100

Le confort est de mise également avec les BackBeat Fit 6100, le seul casque d’écoute de ce trio. Plantronics vise toujours une clientèle sportive avec ce modèle, ce qui explique sa construction légère et pliable. Le serre-tête est souple, alors même s’il se tord un peu, ce n’est pas grave. Il est intéressant de noter que vous pouvez tirer un cordon du côté droit et l’accrocher à un crochet pour resserrer davantage le serre-tête.

Ils ont beaucoup en commun avec les deux autres modèles, comme le mode de vigilance, les microphones et la prise en charge de l’application BackBeat. Les commandes intégrées sur l’écouteur droit sont dotées de commandes tactiles pour la lecture/pause, le volume, la navigation sur les pistes et la prise d’appels. En maintenant un doigt appuyé, vous pouvez activer l’assistant vocal que vous utilisez sur votre téléphone.

À nouveau, Plantronics aurait pu être plus généreux avec le volume sur ces écouteurs. Et mes oreilles ne sont pas en cause, car des écouteurs comparables sonnaient plus fort à des volumes similaires. Comme c’est un casque d’écoute, l’isolation sonore est plutôt bonne, et le bruit extérieur n’est pas un problème. Et l’expérience sonore est bonne dans l’ensemble. Ils n’ont pas particulièrement beaucoup de basses fréquences par défaut, mais vous pouvez modifier cela avec l’application.

Ces appareils sont conçus pour le gym, et c’est là où la cote de IPX5 entre en ligne de compte, pour la résistance à l’eau et à la sueur. Je devrais également mentionner que l’autonomie est évaluée à 24 heures par charge. Même à un volume plus élevé, j’ai eu facilement 20 heures d’autonomie, ce qui est un excellent pour n’importe quelle paire d’écouteurs.

Pour ce qui est du confort et de la qualité sonore, les BackBeat Fit 6100 sont bons en toute circonstance, pas seulement dans le gym. Mais si vous voulez des basses plus profondes ou plus de possibilités d’égalisation, vous devriez peut-être y repenser.

Utilisation de l’application BackBeat

Plantronics a une application pour iOS et Android nommée « BackBeat » qui permet d’apporter des ajustements aux trois modèles. D’abord, il y a un égaliseur de base, limité à trois choix préréglés : Équilibré (Balanced), Amplificateur de basses (Bass Boost) et Brillant (Bright). Le mode par défaut est Équilibré, alors que l’Amplificateur de basses vous permet d’avoir plus de basses, et le mode Brillant va accentuer les aigus.

L’application peut faire plus que ça si vous l’explorez davantage. Le manuel d’instructions complet est à l’intérieur, avec des options pour plusieurs fonctions. Vous pouvez basculer en mode Voix HD (si votre fournisseur de services le prend en charge) pour des appels, activer ou désactiver des commandes tactiles, et assigner des actions aux boutons qui sont sur l’oreillette droite. C’est aussi dans cette application que vous pouvez effectuer les mises à jour des micrologiciels sans fil, directement dans les écouteurs.

Un égaliseur manuel aurait été agréable, pour pouvoir tirer le maximum de chaque paire. J’aurais aussi aimé avoir plus de contrôle sur les commandes de l’oreillette, mais c’est un détail mineur.

Impressions générales sur les écouteurs de Plantronics

Je n’aime pas le fait que Plantronics utilise des prises microUSB sur les trois modèles pour charger les étuis. Le USB-C est rapidement devenu une norme de l’industrie, et il aurait été bien de pouvoir charger l’étui avec le même câble utilisé pour un téléphone Android. Encore une fois, ce n’est peut-être pas important pour vous, mais c’est une chose à prendre en considération.

En conclusion, ce fut un meilleur effort de la part de Plantronics, mais je ne comprends pas vraiment leurs niveaux de volume. Ces volumes devraient être plus forts par défaut. Vous les trouverez peut-être adéquats, car je sais que mon expérience est subjective.

L’aspect du confort de ces écouteurs est bien réussi. Je n’ai jamais ressenti d’inconfort ou d’irritation en portant les trois paires, à l’intérieur ou à l’extérieur du gym. L’autonomie est bonne aussi, mais le volume peut l’affecter. Plus le volume est égal, plus longue sera l’autonomie. Je les recommande si vous êtes actifs et que vous ne voulez pas vous soucier de l’impact de la sueur sur eux. Si vous êtes seulement à la recherche d’une paire d’écouteurs pour travailler à l’extérieur, il y a d’autres alternatives que vous pouvez essayer.

Jetez un coup œil aux derniers modèles de Plantronics, et sur tous les autres écouteurs offerts.

Avatar
Je suis chanceux d’occuper un emploi génial qui me permet de suivre et de rapporter les activités d’une des industries les plus excitantes au monde. J’ai eu l’occasion d’écrire sur les technologies pour de nombreuses publications, dont The Globe and Mail, Yahoo! Canada, CBC.ca, Canoe, Digital Trends, MobileSyrup, G4 Tech, PC World, Faze et AppStorm. J’ai aussi fait des apparitions à la télé en tant qu’expert des technologies pour Global, CTV et The Shopping Channel.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here