samsung gear iconx

 

Samsung revient à la charge pour résoudre les problèmes liés à l’ancienne version de ses écouteurs bouton sans fil véritables Gear IconX.

Le lancement des premiers Gear IconX l’an dernier a marqué l’entrée de Samsung sur un marché encore vaste, où la concurrence était moindre. Aujourd’hui, un an plus tard, cette catégorie a pris de l’ampleur et ne cesse de s’améliorer.

Plutôt que de repenser l’esthétique et la fonctionnalité de ses écouteurs sans fil véritables, Samsung a choisi d’essayer de régler ce qui posait problème. Cela s’avère être un bel effort, mais les résultats sont confrontés à une concurrence plus féroce qu’autrefois.

Cliquez ici pour voir mon évaluation vidéo du produit (en anglais seulement)

Style et configuration

Cette version ne diffère pratiquement pas de la précédente sur le plan de l’aspect. Même l’étui en forme de pilule, qui sert aussi de chargeur, est identique. Il suffit de brancher le chargeur USB-C inclus pour que les voyants rouges s’allument à l’avant, indiquant ainsi que les deux écouteurs se font recharger.

À l’arrière se juxtaposent un bouton Bluetooth et un port de chargement. Bien que les Gear IconX se mettent en mode de synchronisation dès qu’on les sort de la boîte, il est possible de tenir leurs boutons enfoncés pour les synchroniser à un autre appareil.

L’inconvénient, c’est que l’étui n’effectue qu’une seule recharge à la fois. Donc, cela signifie qu’on ne peut les recharger qu’une fois à l’aide de l’étui avant d’avoir à les rebrancher sur une autre source de chargement. Comparativement, les chargeurs d’autres écouteurs bouton sans fil véritables offrent jusqu’à trois recharges, ce qui prolonge l’autonomie.

La configuration diffère un peu en raison de la mémoire interne des Gear IconX. Celle-ci a une capacité de 4 Go (techniquement, une capacité réelle de 3,4 Go) pour les fichiers audio. Les écouteurs prennent en charge les fichiers MP3, AAC, WMA et WAV. Le moyen le plus facile pour les télécharger est l’application Android Samsung Gear. L’autre option, c’est de les brancher sur un ordinateur Windows ou Mac.

Vous devrez alors installer le gestionnaire Gear IconX et faire glisser les fichiers dans le dossier de musique. Toutefois, il s’agit d’un processus très particulier. Si vous tentez de renommer ou de créer un nouveau dossier, des messages d’erreur surgiront avant que les écouteurs essaient de lire les fichiers audio. Pour télécharger des chansons, une autre option est d’utiliser un adaptateur USB pour les connecter directement au téléphone. Cependant, Samsung ne m’en a pas donné à tester. La bonne nouvelle, c’est qu’il est inclus dans la boîte.

Malgré que les Gear IconX soient compatibles avec les iPhone, je vous recommanderais d’envisager d’autres modèles si vous êtes à la recherche d’écouteurs sans fil véritables pour ce type de téléphone. L’intégration manque de profondeur. D’ailleurs, son exécution est limitée.

Connectivité et commandes

Mis à part leur mémoire interne, les Gear IconX fonctionnent avec Bluetooth. Par conséquent, si vous êtes du genre à écouter de la musique à l’aide des plateformes de diffusion en continu, pas de problème.

Chaque écouteur est muni d’un pavé tactile externe. Il suffit de taper l’un ou l’autre pour faire jouer de la musique ou la mettre en pause. Deux tapotements rapides font en sorte que les écouteurs sautent une piste, alors que trois tapotements les font reculer d’une piste. Glisser votre doigt vers le haut ou vers le bas permet de régler le volume.

Certains de ces mouvements s’appliquent également à vos appels. Deux tapotements rapides permettent de répondre à l’appel et y mettre fin. La fonction d’appel en attente est aussi incluse; il suffit de deux tapotements lors d’un appel pour répondre à un autre. Vous feriez de même pour alterner entre les deux, si nécessaire.

Garder votre doigt sur le pavé tactile pendant plus de deux secondes permet de rejeter un appel entrant ou éteint le microphone. Par ce geste, vous pouvez aussi afficher le menu audio, parcourir les options. Il suffit de relâcher la pression lorsque vous entendez la personne que vous désirez joindre.

J’ai été en mesure d’activer l’Assistant Google en gardant mon doigt sur le pavé tactile assez longtemps, ce qui ajoute un côté pratico-pratique supplémentaire à la fonctionnalité sans fil véritable.

samsung gear iconx

Performance audio

La clé pour obtenir le meilleur son réside dans l’ajustement parfait. Samsung a judicieusement inclus quatre ensembles d’embouts et d’ailes pour vous aider à l’atteindre. Une combinaison des deux (quoique les ailes ne sont pas obligatoires) devrait correspondre à votre zone de confort.

La sonorité des anciens Gear IconX, que j’ai aussi essayés, était déjà très bien. Je supposais donc que la qualité sonore de ceux de cette année ne me décevrait pas. En effet, ils ne m’ont pas déçu. Ils produisent des sons cristallins et suffisamment de graves pour couvrir le spectre audio comme il se doit. J’ai bénéficié d’une excellente isolation avec les bons embouts, et ce, sans jamais craindre qu’un des écouteurs tombe.

Si vous êtes coureur ou coureuse et que la suppression du bruit vous préoccupe pour des raisons de sécurité, le mode de bruit ambiant inclus dans l’application peut remédier à la situation. Voici comment ça fonctionne : le microphone filtre quelques bruits ambiants pour que vous ne vous sentiez pas coupé du monde extérieur.

Le plus gros problème que j’ai eu, c’est la sensibilité des pavés tactiles. En vérité, il était plus criant lorsque j’essayais de régler le volume ou de reculer d’une piste. Les tapotements que j’effectuais pour tenter de mettre la musique en pause ou de sauter une piste étaient source de malentendus. Je me suis vite aperçu qu’il me fallait glisser le doigt plus doucement pour régler le volume. Le hic? C’est souvent difficile de faire ces gestes lorsqu’on est en mouvement.

Autre point à noter : je déplore le manque d’intégration aux services de musique en continu. Le téléchargement de fichiers de musique, c’est super; toutefois, la connectivité à Spotify ou à Google Play Music, ç’aurait été encore mieux.

Fonctions liées à l’entraînement physique

Bien que le moniteur de fréquence cardiaque de l’ancien modèle fasse défaut, l’accéléromètre intégré, conçu pour effectuer le suivi de vos activités physiques, est axé seulement sur la marche et la course. L’entraîneur vocal intégré vous informe sur votre rythme et vos progrès en fonction des réglages que vous avez choisis dans l’application. Que vous marchiez d’un pas vif ou léger, ou que vous couriez un marathon, il essaiera d’évaluer le tout en conséquence.

Le problème avec cette approche? Elle est imprécise. Si vous êtes au gym, à courir sur un tapis roulant, il surévaluera la distance parcourue. Il a fait la même chose lorsque je me suis entraîné sur l’elliptique. Quand je faisais mes étirements et que j’effectuais des exercices de musculation avec des poids, il enregistrait encore un grand rythme de marche même si je ne faisais aucun pas.

Le tout repose aussi principalement sur l’application S Health de Samsung, qui a ses propres inconvénients. C’est pratique d’avoir un entraîneur personnel à l’oreille et une application pour noter ses progrès. Toutefois, l’exactitude, discutable, en diminue simplement l’efficacité. À cet égard, j’ai trouvé que les Elite Sport de Jabra sont mieux.

samsung gear iconx

Autonomie

C’est sans contredit la plus grande amélioration des nouveaux Gear IconX. Je pouvais à peine porter l’ancien modèle 90 minutes en mode de diffusion en continu par Bluetooth. Maintenant, la batterie dure de quatre à cinq heures par charge. L’autonomie était encore plus grande si j’écoutais les fichiers que j’avais téléchargés.

Ces chiffres les classent parmi leurs meilleurs concurrents. En ôtant le moniteur de fréquence cardiaque de ce modèle, Samsung a pu y insérer une batterie plus grosse. Alors, pour un suivi d’entraînement physique médiocre, on obtient en échange plus de temps pour écouter de la musique.

Conclusion

Les téléphones intelligents Galaxy de Samsung sont vraiment les meilleurs appareils à jumeler avec les Gear IconX, car l’intégration est plus fluide. De la synchronisation à la lecture, le processus est tout simplement plus facile. Je n’ai pas pu tester ces écouteurs bouton avec un appareil de Samsung, donc je ne peux pas vous décrire en quoi diffère l’utilisation sur un téléphone de même marque. Je vais vous décrire la symbiose qui unissait l’ancien modèle aux téléphones de Samsung.

Non pas que j’aie perdu tant de fonctionnalité en testant les écouteurs avec le Pixel 2 XL. Je sais seulement que certaines opérations (télécharger de la musique et des applications pour Galaxy, optimiser la batterie) fonctionneraient mieux avec un appareil de Samsung.

Les principales raisons pour lesquelles je choisirais ces écouteurs sont la fonctionnalité sans fil véritable et l’écoute prolongée. Les fonctions relatives à l’entraînement physique ne constituent qu’un plus si vous savez comment en tirer profit.

Les Gear IconX de Samsung sont maintenant offerts en noir, en gris ou en rose.

 

 

PARTAGER SUR
Je suis chanceux d’occuper un emploi génial qui me permet de suivre et de rapporter les activités d’une des industries les plus excitantes au monde. J’ai eu l’occasion d’écrire sur les technologies pour de nombreuses publications, dont The Globe and Mail, Yahoo! Canada, CBC.ca, Canoe, Digital Trends, MobileSyrup, G4 Tech, PC World, Faze et AppStorm. J’ai aussi fait des apparitions à la télé en tant qu’expert des technologies pour Global, CTV et The Shopping Channel.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here