No Bounds XL et No Bounds Sport avec leurs accessoires
No Bounds XL et No Bounds Sport avec leurs accessoires

J’ai récemment eu l’occasion de tester deux haut-parleurs portatifs de la gamme No Bounds de House of Marley:

  • Le No Bounds Sport, léger, de forme cylindrique, d’une autonomie annoncée de 12 heures, disponible en noir et en bleu marine.
  • Le No Bounds XL, plus costaud, rectangulaire, d’une autonomie de 16 heures, et disponible exclusivement chez Best Buy Canada en noir signature et en gris pâle.

En tant que haut-parleurs d’ambiance, leur rapport qualité-prix est très attrayant. Ils ont cependant certaines limitations acoustiques qui pourraient agacer les audiophiles. Voici d’abord ma critique vidéo:

Caractéristiques communes des hauts-parleurs Marley

La marque de commerce de Marley, c’est son design écologique. Le revêtement extérieur des haut-parleurs No Bounds est composé de liège renouvelable, d’un mélange de tissus recyclés et d’un silicone fait en partie avec des matériaux récupérés. Visuellement parlant, le mélange de textures est inusité mais pas désagréable du tout. Mais il n’est peut-être pas approprié pour n’importe quel décor.

Les No Bounds sont aussi certifiés IP67, ce qui signifie qu’ils sont résistants à la poussière et à l’eau. Suffisamment, selon le manufacturier, pour qu’on les laisse flotter dans une piscine! Je n’ai cependant pas osé faire le test avec les échantillons que j’avais sous la main. D’autant plus que le No Bounds XL m’a semblé plutôt massif pour un appareil flottant!

Les deux appareils sont livrés avec de minuscules feuillets d’instructions imprimés en très petits caractères, des cordons de recharge USB très courts qui ne seront probablement pas très commodes sauf si vous rechargez vos haut-parleurs à partir d’un ordinateur portable déposé sur votre table de travail… Et des mousquetons pour attacher ses haut-parleurs à son sac à dos ou à sa ceinture avant de partir en randonnée. Dans le cas du No Bounds Sport, ça se comprend: l’appareil est petit et assez léger. Mais pour accrocher le No Bounds XL de 852 grammes à sa taille, il faut être courageux. (Et avoir bien attaché sa ceinture, sinon on risque d’exposer ses sous-vêtements à tous les passants.)

Haut-parleur No Bounds Sport de Marley
Haut-parleur No Bounds Sport de Marley

Prise en main du haut-parleur No Bounds Sport

Pour le geek qui bouge, le No Bounds Sport est très séduisant. Il est beau, petit (17 cm x 8 cm), léger (480 grammes) et il tient facilement dans une main. Le tissu de revêtement est étonnamment confortable au toucher.

Les contrôles sont simples et efficaces. Un bouton d’alimentation et un bouton d’appariement Bluetooth sur le côté. Une entrée USB (pour la recharge) et une prise 3,5 mm pour une source externe cachées derrière un bouchon en simili-cuir. Une roulette située sur le dessus du haut-parleur pour contrôler le volume.

La base en liège, elle, est amovible: dévissez-là et vous révélerez la présence d’un compartiment étanche pour le cordon de recharge. Pratique!

On peut ranger le cordon de recharge du No Bounds Sport dans sa base amovible.
On peut ranger le cordon de recharge du No Bounds Sport dans sa base amovible.

Performance du haut-parleur No Bounds Sport

Le No Bounds Sport est conçu pour émettre du son dans toutes les directions à la fois, d’où sa forme cylindrique. Il ne faut cependant pas compter sur lui pour remplir une grande pièce, faute de puissance. On imagine facilement s’en servir dans une tente, autour d’un feu de camp, sur la terrasse comme source de musique d’ambiance ou sur une table de chevet pendant qu’on lit. Mais si l’on sort de ce genre de cadre intimiste, il pourrait être insuffisant. Il est cependant possible de jumeler deux No Bounds Sport en une paire de hauts-parleurs stéréo pour contourner le problème.

Les voix, les concerts enregistrés en direct et les instruments de musique aigus donnent les meilleurs résultats. Sur une bande sonore de Star Trek, les cuivres brillent. Les balados parlés sont aussi très agréables; on a l’impression d’écouter une émission de radio nocturne, enregistrée par un animateur qui veille tout seul dans son studio et qui ne veut pas déranger ses voisins!

Les basses et surtout les fréquences intermédiaires manquent cependant de définition. Leur rendu semble légèrement étouffé, comme si on les avait enregistrées à travers un lourd rideau de velours. Hell’s Bells d’AC/DC est floue. Même chose pour le thème musical de Game of Thrones, fort en violoncelles qui se mélangent avec les tambours. On a aussi l’impression que l’appareil se retient de jouer trop fort dans ces fréquences, ce qui provoque un certain déséquilibre.

Haut-parleur No Bounds XL de Marley.
Haut-parleur No Bounds XL de Marley.

Prise en main du haut-parleur No Bounds XL

En termes de design, le No Bounds XL est plus conventionnel que son petit frère. Il s’agit d’un haut-parleur rectangulaire, qui projette du son dans une seule direction, et que l’on dépose à l’horizontale sur une surface. Il est conçu pour fonctionner seul plutôt que pour être jumelé en paire.

La connectivité du No Bounds XL est identique à celle du No Bounds Sport, à un intéressant détail près: le No Bounds XL est équipé d’une prise USB de pleine grandeur qui permet de s’en servir pour recharger un téléphone sans trop compromettre son autonomie de 16 heures.

Le No Bounds XL peut servir de chargeur grâce à sa sortie USB.
Le No Bounds XL peut servir de chargeur grâce à sa sortie USB.

Performance du haut-parleur No Bounds XL

Plus costaud que le No Bounds Sport, le No Bounds XL a aussi plus de coffre. Ses basses sont plus puissantes et il peut remplir une pièce sans aucune difficulté. Feuer Frei de Rammstein suscite des réactions viscérales fort stimulantes. Le rendu des fréquences aigües, en particulier les voix des ténors et des sopranos d’opéra, est aussi plus que satisfaisant.

Cependant, les fréquences intermédiaires souffrent de la même impression de retenue que dans le cas du modèle Sport. Les instruments comme les guitares acoustiques, les violoncelles et les cors sont parfois submergés sous les graves et les aigües.

Ceci dit, comme appareil d’ambiance, le No Bounds XL est plus polyvalent que le No Bounds Sport. Il s’accommodera de la majorité des situations, que l’on soit seul ou en groupe, à l’intérieur ou à l’extérieur.

Le verdict final

Il existe des haut-parleurs portables qui produisent un son plus pur et plus puissant que les No Bounds de Marley. Selon moi, ni le No Bounds Sport ni le No Bounds XL ne font partie des appareils que l’on s’installe pour écouter attentivement pendant des heures.

Cependant, si l’on cherche surtout un haut-parleur d’ambiance ou d’accompagnement, le bon rapport qualité-prix des No Bounds devient très intéressant. Le No Bounds Sport est à privilégier pour les gens actifs. Le No Bounds XL, pour une chambre d’étudiant, pour le chalet ou pour la salle de jeux des enfants.

Magasinez en ligne dans la boutique Marley de Best Buy Canada.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here