calib12.jpgLa plupart des gens passent du temps à magasiner leur nouveau téléviseur. Et ils font bien! Après tout, on peut passer des centaines d’heures à regarder la télé ou à jouer à un jeu vidéo. Étrangement, cependant, beaucoup de consommateurs, lorsqu’ils déballent leur nouvelle télévision et l’installent, n’accordent pas une très grande importance à la calibration de l’image. La majorité des nouveaux possesseurs de télés se contentent de choisir l’une des quatre ou cinq options d’images (standard, dynamique, zoom, cinéma, jeux vidéo, etc.) offertes par défaut. J’avoue que moi-même, c’est ce que j’avais fait pour mon dernier téléviseur.

Si vous visitez à l’occasion ce blogue, vous savez peut-être que je me suis procuré récemment une nouvelle télé 4K de 55 pouces. Juste avant d’en faire l’acquisition, un employé de Best Buy m’a conseillé d’opter pour la calibration de l’image par la Geek Squad. Pour être honnête, j’étais sceptique, mais j’ai fini par accepter. Voici mon expérience.

Qu’est-ce que la calibration?

Pour faire simple, la calibration est un processus complexe fait par un technicien de Best Buy. Après plusieurs semaines d’utilisation (le temps requis pour laisser la télé « rouler »), un technicien se présente à la maison et fait en sorte, après sa visite, que l’image de notre télé soit la mieux adaptée à notre environnement. Je ne vous apprends rien en vous disant que nous n’installons pas tous notre télé dans une pièce semblable. Par exemple, mon salon se trouve actuellement dans une pièce très ensoleillée à partir de 16h, alors que dans mon dernier appartement, c’était très sombre.

Le travail effectué

tele4kacaht.jpegPlus haut, je vous ai dit que j’étais sceptique en ce qui concerne la calibration. Dans ma tête, le technicien de la Geek Squad se contenterait de jouer avec les options de ma télé avec la manette de celle-ci et le tout ne prendrait que 15 minutes ou moins. Grave erreur!

D’abord, le technicien s’est présenté avec un ordinateur portable et un capteur! Si ma mémoire est bonne, le portatif était relié au téléviseur par un câble HDMI, alors que le capteur était déposé sur l’écran et connecté à l’ordinateur.

Avant de commencer son travail, le technicien, très gentil et ponctuel (j’avais rendez-vous à 11h et il s’est présenté quelques minutes avant l’heure fixée et m’a appelé avant pour me dire quand il arriverait) m’a fait un bref rappel de ce qu’était la calibration. Ensuite, il m’a expliqué un peu ce qu’il allait faire. Il a répondu à toutes mes questions avec patience et courtoisie. Il faut dire que j’en avais une tonne!

Une plus belle image?

Grâce à ses outils, le technicien a pu changer les différents réglages de l’image de ma télé, et ce, en respectant l’Imaging Science Foundation (ISF). Il a notamment ajusté la balance des blancs, le contraste, le rétroéclairage, le format de l’image et la luminosité. Il n’y a pas été au pif, car le capteur et le logiciel de son ordinateur l’ont guidé dans les étapes. De plus, avant de jouer dans les différentes options, il a pris la peine de me poser des questions sur mon environnement. En fait, il voulait savoir si j’avais beaucoup de la lumière qui entrait par les fenêtres et qui pouvait déranger le visionnement.

Ce n’était pas visible à 11h, mais je lui ai expliqué qu’en fin d’après-midi, il y avait tellement de soleil dans mon salon qu’avec mon ancienne télé je ne voyais plus rien! Il a pris ça en considération dans ses ajustements.

Après avoir complété tous les réglages, il a fait le même exercice en baissant mes stores! En effet, il voulait simuler à quoi ressemblait le visionnement de la télévision le soir, lorsque le soleil est couché. Vous savez sûrement que la luminosité n’est pas la même le jour que le soir.

calib13.jpgLe résultat final

Après avoir terminé les différents ajustements (ça a pris peut-être un peu plus qu’une heure), le technicien m’a demandé de venir m’assoir sur mon divan, en face de ma télé. Il m’a alors expliqué avec précision ce qu’il avait fait. Pour ce faire, on a allumé la télé et on s’est promené entre les différentes chaines. Il m’a ensuite invité à naviguer dans les différents réglages de l’image. En plus des modes offerts par défaut avec mon téléviseur, j’avais maintenant deux nouveaux modes : jour et nuit.

Tout de suite j’ai vu la différence quand j’ai joué dans ces deux modes! Le plus grand changement était sans aucun doute la peau des personnes à l’écran. Elle avait l’air si réelle! C’est là qu’il m’a confié que les fabricants de télé avaient souvent l’habitude de mettre les couleurs par défaut plus brillantes. C’est peut-être agréable à regarder, mais ce n’est pas du tout naturel. Il n’y a aucune couleur qui brille naturellement dans la vie. En plus, on perd les petits détails, car le surplus de lumière nous aveugle, en quelque sorte.

Il a fait un exemple avec une émission qui mettait en scène des noirs. Avec l’option standard, ils avaient l’air d’avoir la peau presque blanche. C’était ridicule! Les deux modes d’images calibrés ont corrigé ce problème grotesque. J’ai également vu des changements avec mes jeux vidéo. Les images avaient l’air plus proches de la réalité.

En revanche, et comme me l’a avoué le technicien, ça prend un certain temps à nos yeux pour s’habituer. Au début, je trouvais ça fade et j’étais même un peu déçu! Après tout, ça faisait des années que je regardais des images trop brillantes! Mes yeux pensaient que c’était ça une belle image. Mais, après peut-être quelques jours, lorsque je suis revenu aux anciens réglages, pour comparer, je me suis tout de suite rendu compte comment l’image était maintenant plus proche de la réalité. Maintenant que ça fait plusieurs semaines que mon image est calibrée, je ne reviendrais plus jamais en arrière!

Voici, avant de conclure, quelques-unes des différentes qui m’ont maqué :

– Les images sont moins brillantes et se rapprochent de ce que l’on pourrait apercevoir, par exemple, en regardant par une fenêtre;

– La peau des personnes est plus naturelle (elle n’est plus orangée);

– On voit des détails qu’on n’avait jamais vus avant;

– Les paysages sont à couper le souffle (les feuilles des arbres sont vraiment vertes);

– Les graphismes des jeux vidéo semblent encore plus près de la réalité.

 

Conclusion

Certains acheteurs pourraient penser que payer pour la calibration est une perte d’argent et de temps et qu’ils peuvent la faire eux-mêmes. Après avoir vécu moi-même l’expérience, je pense que c’est une grave erreur d’affirmer ça. Le technicien de la Geek Squad qui a visité mon domicile était compétent, bien équipé (un ordinateur avec un logiciel spécifique et un capteur) et patient. Je n’aurais pas pu faire ça moi-même. Bref, je suis bien content d’avoir opté pour la calibration et je pense que je la prendrai pour mes prochaines télés. Comme ça, je serai sûr de profiter à 100 % de mon nouvel achat!

Pour plus d’information sur le service de calibration, visitez le site de la Geek Squad.

 

 

PARTAGER SUR
Philippe Michaud
Blogueur pour Branche-Toi depuis sa fondation, Philippe Michaud a toujours été un passionné des technologies. Il adore tester toutes sortes de produits et partager ses découvertes. Au fil des années, il a collaboré pour plusieurs médias dont Québec Micro, Branchez-Vous! et MSN Techno. Il a également été recherchiste pour une émission à ZTÉLÉ.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here