Why choose a Mini-LED TV

Choisir un téléviseur de nos jours peut parfois ressembler à une course à obstacles où votre objectif principal est de comprendre ce que signifient tous les acronymes des téléviseurs. Il est facile de se sentir un peu perdu, surtout lorsqu’il s’agit de téléviseurs DEL, car certaines nouvelles technologies ont des noms à la sonorité similaire. Prenons la miniDEL et la microDEL, par exemple : les deux sont un type de rétroéclairage ACL, mais la microDEL est une technologie que nous verrons plus à l’avenir, tandis que la technologie miniDEL est actuellement offerte sur certains téléviseurs plus récents de Samsung, de TCL et d’autres.

La technologie miniDEL est enthousiasmante. Les téléviseurs dotés de ce type de technologie peuvent atteindre des niveaux de détails presque noirs de leurs cousins DELO, tout en vous offrant tous les avantages de la technologie sous-jacente bien établie.

Comment fonctionnent les téléviseurs ACL?

4K LCD TV

Pour comprendre la technologie miniDEL, il est important de comprendre comment les téléviseurs ACL diffèrent des téléviseurs à émissions autonomes, comme les modèles DELO ou les anciens modèles plasma et CRT (tube).

Sur ceux-ci, chaque « pixel » peut être activé ou désactivé, ce qui signifie qu’une partie donnée de l’écran peut afficher du noir pur juste à côté d’un autre petit point complètement lumineux. Un bon test pour ce type d’appareil est un champ étoilé, où le noir profond de l’espace est parsemé de ces petites lumières sans lueur ni éclat autour de chacune.

Les téléviseurs ACL, quant à eux, utilisent un rétroéclairage à intensité réglable qui brille grâce à une série de cristaux. Ils utilisent des signaux électriques pour afficher une gamme de couleurs. Comme les lunettes solaires polarisées qui minimisent les reflets en ne laissant entrer la lumière que sous certains angles, ces cristaux sont disposés de manière à pouvoir être ajustés pour créer une myriade de nuances de lumière différentes en combinant les différentes couleurs de sous-pixels, se fondant principalement sur des cristaux rouges, verts et bleus, mais parfois avec des éléments ajoutés qui émettent du blanc ou du jaune.

Les cristaux eux-mêmes agissent un peu comme des vitraux, où la teinte de l’image est déterminée par la fenêtre elle-même, et leur luminosité selon l’intensité du soleil ce jour-là.

Avec l’ACL, le rétroéclairage est la clé

La clé pour rendre n’importe quel écran ACL vraiment brillant est la qualité et la sophistication de sa solution de rétroéclairage. Bien que les écrans DELO soient limités par la quantité de lumière que leurs pixels peuvent générer sans se détériorer, la solution de rétroéclairage qui sépare la reproduction des couleurs de la luminosité de l’écran signifie que les écrans ACL sont parfaits pour les pièces qui ne sont pas complètement sombres, ou lorsque l’impact maximal des films en HDR (imagerie à grande gamme dynamique) est souhaité. Bien que la technologie DELO soit la reine de la lumière noire, même les écrans ACL les moins chers remporteront facilement le jeu de la luminosité avec leur capacité à produire un écran entièrement blanc à des niveaux qu’aucune autre technologie grand public ne peut égaler.

Les zones entrent en jeu

Mini-LED TV

Toutes ces réponses techniques présentent certains avantages et inconvénients. La capacité d’augmenter l’intensité du rétroéclairage des parties lumineuses de l’écran fait en sorte que les parties plus sombres suivent aussi, ce qui donne un gris sombre plutôt qu’un noir pur et profond. Dans une pièce plus lumineuse, c’est moins dérangeant, et vos yeux sont particulièrement excellents pour ajuster le contraste entre les parties les plus sombres et les plus claires de l’image. Sur les modèles plus anciens et plus bas de gamme, il y a un seul rétroéclairage qui remplit tout l’écran, ce qui donne une image qui manque de finesse, surtout pour les films comme Le Chevalier noir ou des émissions comme Le Trône de fer, où l’ambiance entière est sombre.

De nombreux téléviseurs ACL haut de gamme ont aidé à cette situation en séparant le rétroéclairage dans plusieurs zones de gradation locales, parfois appelées FALD (aussi appelées « matrices complètes avec gradation locale »). Pensez à une série de damiers, ou même au jeu Battleship, où un secteur donné de l’écran peut avoir un rétroéclairage éclairé individuellement.

Cela peut aider, par exemple, lorsqu’une partie de l’écran est très sombre, mais qu’une partie voisine est très lumineuse. Auparavant, le rétroéclairage complet devait faire une moyenne, mais avec cette solution zonale, vous pourriez facilement avoir la moitié de l’écran qui affiche un paysage de neige, tandis que l’autre montre un énorme véhicule noir, et les différentes parties de l’écran seraient traitées avec la bonne quantité d’éclairage.

Vérifier le damier

how does mini-led TV work

Plus les téléviseurs ont de zones, plus ce type de solution s’est rapproché de l’objectif d’offrir les blancs les plus lumineux et les noirs les plus sombres dans une seule technologie. Malheureusement, même les centaines de zones individuelles de la plupart des FALD présentent encore le genre d’artéfacts dont souffrent les écrans ACL depuis longtemps.

Jetez un coup d’œil à n’importe quel titre écrit sur un fond noir, surtout dans une pièce sombre, et vous allez probablement voir un peu de lumière qui rend le tout un peu moins net. Certains téléviseurs ont des réglages pour diminuer davantage cette luminosité, mais cela diminue simplement la luminosité maximale globale, tout en ajoutant un post-traitement inutile à l’image que les cinéastes ou les cinéastes ont conçue. Ce n’est pas un compromis idéal pour ceux qui recherchent le plus de détails d’ombre possible.

Sur les grands téléviseurs modernes avec des centaines de zones, chaque secteur peut encore faire plusieurs millimètres, ce qui rend impossible l’alternance de zones sombres et claires rapprochées sur l’écran. S’il y avait un moyen d’augmenter considérablement le nombre de ces zones de rétroéclairage ou d’augmenter l’intensité de l’éclairage de l’écran, on augmenterait considérablement la capacité de préserver une délimitation subtile des zones sombres et claires de l’écran tout en continuant de profiter de la luminosité maximale native élevée de l’écran ACL.

Le téléviseur QN85Q90AAFXZC de Samsung à miniDEL 8K

Découvrez la miniDEL

Tous les écrans ACL modernes utilisent des diodes électroluminescentes, essentiellement des puces de silicium qui agissent comme des lampes de poche lorsqu’elles reçoivent un courant. C’est une technologie qui peut ressembler à de la magie, et ce mélange de fabrication de puces informatiques et d’ampoules a révolutionné les écrans au cours des dernières décennies.

Les matrices ACL de taille moyenne, où chaque « ampoule » produit une certaine quantité de lumière, sont utilisées sur les écrans ACL à plusieurs zones pour réduire la luminosité de certaines zones et augmenter la luminosité d’autres. Les miniDEL, dont plusieurs mesurent bien moins que 0,2 mm, parviennent à faire exploser le nombre de zones, et actuellement, elles doublent déjà le nombre de zones contrôlables. Bien que ce ne soit pas toujours une relation 1:1 comme avec des technologies telles que DELO, où chacun des nombreux pixels peut être contrôlé individuellement, il y a tout de même un bond important dans la qualité d’image affichée.

Plus d’acronymes dans votre téléviseur

Comme pour toute nouvelle technologie, il y a plusieurs nouveaux noms à apprivoiser. LG appelle ses miniDEL QNED, Samsung appelle les leurs Neo QLED, et TCL appelle les leurs OD Zero, semant tous à leur manière la confusion chez les clients qui sont déjà déconcertés par cette cacophonie de solutions similaires aux noms qui se ressemblent.

Il y aura des différences dans la mise en œuvre, et même si les téléviseurs auront des dizaines de milliers de nouvelles ampoules individuelles miniDEL, elles seront toujours, pour le moment, contrôlées par zone. Toutefois, le changement important est qu’il y aura beaucoup plus de zones que ce qu’on trouve actuellement, même dans les téléviseurs ACL haut de gamme, ce qui en fait une excellente amélioration.

Le téléviseur 65R635-CA de TCL à miniDEL de série 6

L’avenir de la miniDEL est brillant

Bien qu’il s’agisse d’une mise à niveau impressionnante par rapport aux téléviseurs précédents, il est clair que l’objectif final est d’avoir une zone de rétroéclairage pour chaque pixel ACL, ce qui combinerait le meilleur des écrans DELO et ACL en un seul hybride glorieux. Il nous reste encore à attendre avant cette technologie (appelée QD-DELO), et il reste de nombreux obstacles à surmonter.

De la même façon, bien qu’il existe sur le marché des téléviseurs microDEL qui possèdent ce rapport 1:1 idéal entre chaque pixel et son rétroéclairage, la technologie est encore à ses débuts. Même les plus petits écrans sont au-delà du budget de la plupart des gens et souffrent de certains problèmes qui doivent être réglés avant de pouvoir devenir des modèles grand public.

Donc, pour les années à venir, l’élégante solution offerte par les miniDEL, qui intègrent des puces plus petites permettant un plus grand nombre de zones contrôlables, avec l’avantage de la luminosité et de la reproduction des couleurs des écrans ACL, représente l’une des améliorations les plus excitantes dans le monde de la technologie d’affichage depuis plusieurs années.

Vous pouvez trouver des téléviseurs miniDEL dès maintenant chez Best Buy.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here