cronus_frontpage.pngLes joueurs qui sont possesseurs de multiples consoles de jeux, voire de console et de PC, finissent toujours, un jour ou l’autre, par se demander pourquoi ils ne pourraient pas utiliser leur manette préférée sur toutes les consoles. Après tout, ça ne doit pas être bien sorcier de réutiliser les fréquences des manettes sans fil considérant que ce sont des protocoles relativement connus. Si cette question vous hante, j’ai une solution pour vous, la CronusMax. Jetons un coup d’œil sur cet accessoire de jeux qui risque de plaire au joueur en vous.

Si vous êtes inconsolable du fait que la manette de la Xbox 360 ne soit pas utilisée dans la Xbox One, ou si vous aimiez plus utiliser la manette de la PlayStation 4 sur votre Xbox One, la BronusMax pourrait être une solution intéressante pour vous. Voici ce que j’en ai pensé.

Une mise en garde

D’entrée de jeu, je dois vous mettre en garde : ne pensez pas utiliser ce produit si vous n’avez pas de PC utilisant le système d’exploitation Windows. Si votre seul ordinateur à la maison est un Mac, ou s’il utilise le système d’exploitation Linux, vous ne pourrez tout simplement pas configurer ce produit. Si certaines personnes on pu utiliser le tout sur Mac, c’est après avoir configuré le te gadget en conséquence – configuration qui a été faite sur un PC Windows. Bon, maintenant que cet avertissement de départ est donné, qu’est-ce que ça fait exactement le CronusMax ?

Aperçu global

new_cmglow_black.pngDe manière globale, la CronusMax est une clef USB qui vous permet de configurer des manettes afin de les faire fonctionner sur différentes consoles. C’est donc un moyen de rendre vos consoles « agonistiques de manettes ». Cependant, d’autres options s’ajoutent. Il est notamment possible d’assigner des comportements à des boutons, et ce, de manière à les programmer pour leur donner des fonctions particulières, comme effectuer des tirs rapides par exemple. Tout cela est rendu possible par ce petit bidule qui contient tout ce dont vous avez besoin pour faire vos programmations, tant au niveau matériel qu’au niveau logiciel – sauf pour certaines connectiques, mais ça, je vais en parler plus loin. En gros, tout se fait sur la clef, pas besoin de manipuler la manette.

L’utilisation se veut simple. Cela signifie donc que vous pouvez utiliser une manette de Xbox 360 sur une PlayStation 3, une manette de PlayStation 4 sur une Xbox One, une manette de Xbox 360 sur une Xbox One, etc. Il faut cependant noter que le support de la PlayStation est actuellement limité. Il faut aussi mentionner qu’il se pourrait que vous ayez besoin d’une clef USB servant de relais Bluetooth – le site Web de CronusMax vous en propose quelques-uns si jamais vous ne savez pas trop où aller.

Le CronusMax vous permet de stocker jusqu’à dix profils différents, ce qui devrait répondre amplement à tous vos besoins de manettes. Cela vous permettra aussi de pouvoir créer des profils de manettes en fonction e jeux que vous aller utiliser. Si vous voulez utiliser des manettes sur votre PC, le CronusMax vous permet de le faire et de stocker ces profils. Vous devrez toutefois aller vous chercher d’autres logiciels pour pallier à certains éléments qui ne sont pas fonctionnels avec le bidule en question. 

Une expérience mi-figue, mi-raisin 

cronuswindow.jpgC’est vraiment à l’utilisation que les choses se compliquent. Si tout est beau sur papier et en théorie, quand on commence à utiliser le tout, en pratique, c’est moins évident. Par exemple, ça vous prend une manette Xbox 360 avec fil pour être capable d’authentifier le CronusMax à la console. Personnellement, je n’en avais pas, et je ne connais pas aucun de mes amis de jeux qui en avaient. Je comprends pourquoi c’est nécessaire, après tout, le gadget doit bien communiquer avec la console et la manette en même temps, mais considérant que plusieurs personnes semblent se trouver dans ma situation, c’est peut-être un brin complexe.

Bon, j’ai réussi à faire le tout néanmoins, et ce, en utilisant d’autres consoles. Il est vraiment fondamental de lire les instructions, et vous voudrez souvent aller faire un tour sur le site Internet de la compagnie pour trouver de l’information complémentaire. Surtout quand vous avez à fonctionner avec l’interface de configuration de la manette – le tout roule avec GTuner. Ça va nécessairement prendre un moment pour que vous puissiez vous habituer au jargon présent dans le logiciel. Je vous le dis, la courbe d’apprentissage n’est pas facile. Heureusement qu’Internet existe, parce que sans ça, je n’y serais tout simplement pas arrivé. Bref, ça peut commencer à devenir complexe rapidement pour faire exécuter certaines tâches.

Une fois que vous aurez réussi à faire la configuration de votre manette, je dois dire que le tout fonctionne comme un charme. C’est de plus effectivement très pratique de pouvoir programmer certaines fonctions à des boutons pour certains jeux. Par contre, ça brise un peu le principe même du jeu, et j’avais l’impression de tricher en quelque sort. En d’autres mots, je ne suis pas certain que ces fonctions s’appliquent à moi et mon profil psychologique de joueur.

connecting_console.png

Conclusion

Si le tout est relativement intéressant comme solution, j’ai l’impression que cela laissera froid plusieurs joueurs. En effet, la configuration est parfois lourde, et le fait que certaines consoles soient plus difficiles que d’autres est quelque peu gênant. En plus, il y a trop d’éléments à prendre en considération pour faire fonctionner le tout, comme le fait qu’il faille absolument un PC roulant sous Windows, et éventuellement le fait que vous ayez besoin de vous procurer une clef USB Bluetooth de surplus, tout dépendant de ce que vous voulez faire.

Bref, ce produit risque plus de plaire à une certaine catégorie de mordus. Des gens qui sont vraiment prêts à faire des sacrifices de temps et d’énergie pour réutiliser d’autres manettes. La vaste majorité des joueurs, surtout les joueurs de consoles, ne seront pas tentés par les démarches que ce genre de bidule demande et iront tout simplement s’acheter de nouvelles manettes.

PARTAGER SUR
Benoit "Ben the Man" Gagnon est né nu et sans défense jusqu'au moment où il a découvert les jeux vidéo et la technologie. À ce moment, il s'est mis à découvrir un monde rempli de promesses et de découvertes. Depuis, il s'est intéressé aux jeux vidéo, aux technologies émergentes, à l'industrie technologique et à la sécurité.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here