Les aspirateurs robots n’ont jamais été aussi populaires. Il faut dire que dans les dernières années, ce type d’appareils s’est grandement amélioré. Les modèles les plus récents sont plus intelligents et plus puissants que leurs prédécesseurs. Mais sont-ils suffisamment sophistiqués pour remplacer une femme de ménage? C’est ce que vous découvrirez en lisant ma critique de l’aspirateur robot S50 de Roborock.

Un aspirateur qui nettoie et lave le plancher 

Habituellement, la plupart des aspirateurs robots ne peuvent faire qu’une seule tâche à la fois : soit ils aspirent la poussière, soit ils nettoient le plancher. Le S50 de Roborock, lui, est capable de faire les deux à la fois.

Sous l’appareil, vous retrouvez un petit contenant transparent. Ce contenant, qui se fixe facilement au robot, doit être rempli avec de l’eau. On doit aussi y attacher une petite vadrouille blanche en tissus. Celle-ci s’installe et se retire aisément dans le cas où on voudrait la laver entre les utilisations. C’est grâce à ce contenant et à cette vadrouille que le produit de Roborock peut laver le plancher.

D’un autre côté, si vous avez du tapis à la maison, il vous est toujours possible d’enlever le dispositif de lavage de plancher. L’appareil n’en a pas nécessairement besoin pour fonctionner ; il peut se contenter d’aspirer la poussière.

Deux façons d’utiliser l’appareil

On peut utiliser le S50 de Roborock principalement de deux façons. Tout d’abord, on peut y aller de la vieille façon en appuyant sur l’un des boutons du robot. En effet, sur le devant, on retrouve trois boutons. Celui du centre sert à allumer le robot et à démarrer le nettoyage. L’autre bouton ordonne à l’appareil de retourner à sa station de rechargement. Finalement, le troisième bouton demande au robot de nettoyer une petite zone d’environ 1,5 par 1,5 mètre. Pratique quand on a fait un dégât et qu’on n’a pas envie de sortir le balai.

L’autre façon de commander le S50 de Roborock est de passer par l’application gratuite Mi Home. L’application offre une interface très simple, mais efficace. Elle donne accès aux mêmes fonctions que les trois boutons du robot. Il est donc possible, à distance, d’ordonner à son robot de commencer le nettoyage, de nettoyer une petite zone ou encore de retourner à sa station d’accueil. L’application est, à ce propos, très réactive : quand on appuie sur un bouton, le robot réagit à la commande instantanément ou presque.

L’application offre également d’autres commandes. Vous pourrez notamment activer une minuterie (par exemple, tous les mercredis matin à 9 h, l’aspirateur va nettoyer votre appartement), changer le mode de nettoyage (vous avez accès à quatre modes de nettoyage, allant du moins bruyant et moins puissant jusqu’au plus bruyant et puissant) et consulter l’historique de nettoyage.

L’écran d’accueil est assez intéressant. Il montre une carte de votre domicile avec la position de votre robot. S’il est en train de nettoyer, vous pouvez le voir bouger en direct ; une ligne blanche prenant racine derrière lui indiquera les surfaces nettoyées. Ce même écran d’accueil indique des informations importantes comme la superficie nettoyée, la durée de la pile restant et le temps de nettoyage.

Une installation simple

Pour pouvoir utiliser l’application avec votre robot, vous devrez connecter ce dernier à votre réseau sans fil (wi-fi). À l’instar des autres appareils intelligents, la configuration est très simple et rapide. Il suffit de choisir le nom de son réseau dans l’application, d’entrer le mot de passe et le tour est joué. En effet, quand l’installation sera terminée, votre robot vous le dira, car il est capable de parler. En fait, il vous informe (en français) de chaque modification ou tâche qu’il effectue. C’est très amusant!

Durant mon essai, il est toutefois arrivé que je perde la connexion entre mon téléphone intelligent et le S50 de Roborock. J’ai retrouvé la connexion en remettant l’appareil sur sa station de recharge.

En parlant de la station de recharge, celle-ci se connecte à une prise de courant. Le câble est assez court, si bien que vous devrez la mettre à proximité. Bien que le fabricant recommande d’enlever le module de nettoyage de plancher après chaque utilisation, le dessous de la station de nettoyage comporte une surface en plastique assez grande pour accueillir tout le robot. Cette surface empêchera des planchers flottants de gondoler dans le cas où l’aspirateur serait encore mouillé.

Un aspirateur efficace

Le S50 de Roborock est muni de différentes technologies pour le rendre le plus efficace possible. Il est doté de plusieurs capteurs standards et lasers qui lui permettent de scanner à 360 degrés la zone qui l’entoure.

Grâce à ses capteurs, le S50 ne fonce pas bêtement dans des obstacles. Il les évite ou les contourne. Même si je recommande de faire attention dans le cas où vous auriez des escaliers, ses capteurs l’empêcheront de débouler les marches.

Habituellement, il nettoie une pièce à la fois. Il longe d’abord le périmètre, puis s’attaque au centre. Je l’ai testé sur mon plancher flottant et sur la céramique de ma cuisine et de ma salle de bain, et j’avoue avoir été plutôt impressionné.

Avec sa force d’aspiration de 2000Pa, il a aspiré facilement la poussière, les petits morceaux de céréales et même des petites billes. La vadrouille à l’arrière faisait le polissage en délogeant les petites taches (pour les taches tenaces, vous devrez sortir votre vadrouille ordinaire et frotter). J’ai été aussi surpris par sa grande autonomie : environ 2 heures grâce à sa batterie de 5200mAh.

Il faut également savoir que cet aspirateur robot est livré avec des roues plus grosses que la moyenne. Il peut ainsi franchir des obstacles de 2 cm ou moins. Concrètement, il ne restera pas bloqué s’il rencontre une bordure séparant deux pièces.

Bien sûr, comme avec les autres aspirateurs robots, il faut, avant chaque séance de nettoyage, prendre la peine d’enlever tous les gros morceaux qui se trouvent par terre. Si, comme moi, vous avez des enfants, cela veut dire enlever les livres, les casse-têtes, les figurines, les voitures, les bébés de plastique et autres jouets. Si vous les laissez par terre, le S50 de Roborock les contournera, les poussera ou roulera dessus. Dans tous les cas, ce ne sera pas bon ni pour votre aspirateur robot ni pour votre jouet.

Un entretien rigoureux

Pour que le S50 de Roborock fonctionne correctement durant une longue période de temps, vous aurez une série d’entretien à faire quotidiennement, hebdomadairement ou mensuellement.

Par exemple, vous devrez vider le récipient à déchet après chaque utilisation. Ce qui est bien, toutefois, c’est que ce récipient à déchet est plus grand que celui des autres aspirateurs robots ; il peut aspirer plus de déchets.

Vous devrez nettoyer le filtre du récipient toutes les deux semaines et les capteurs toutes les 30 heures. La brosse latérale devra être remplacée après 200 heures de travail, alors que la brosse centrale devra être changée à chaque période de 300 heures.

Pour être sûr que vous n’oubliez rien, l’application vous rappelle à quelle fréquence nettoyer ou changer les différentes composantes de votre appareil. Il reste que si vous détestez entretenir vos appareils, ce produit n’est peut-être pas fait pour vous.

Mon verdict de l’aspirateur robot S50 de Roborock

Puissance et convivialité : voici les deux mots qui résument le mieux l’aspirateur robot S50 de Roborock. Il n’a pas peur de la poussière, tandis que son application donne accès à une foule de fonctionnalités et d’options. Si vous vous donnez la peine de ramasser tout ce qui traine par terre et de faire l’entretien selon les recommandations du fabricant, cet appareil peut vraiment vous faire économiser du temps.

Ce que j’ai aimé

  • Une bonne autonomie
  • Une application complète
  • Nettoie et lave le plancher en même temps
  • Assez rapide

Ce que j’ai moins aimé

  • Perte occasionnelle de connexion entre l’appareil et l’application
  • L’entretien est long

Magasinez les aspirateurs robots chez Best Buy.

PARTAGER SUR
Philippe Michaud
Blogueur pour Branche-Toi depuis sa fondation, Philippe Michaud a toujours été un passionné des technologies. Il adore tester toutes sortes de produits et partager ses découvertes. Au fil des années, il a collaboré pour plusieurs médias dont Québec Micro, Branchez-Vous! et MSN Techno. Il a également été recherchiste pour une émission à ZTÉLÉ.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here