EK50 de KorgLes claviers arrangeurs sont des modèles très intéressants qui vous donnent une tonne d’options additionnelles. En plus des caractéristiques habituelles comme de grosses banques de sons et des connexions multiples, ces types d’instruments vous permettent de créer des arrangements sur le vif et enregistrer vos idées de compositions/arrangements. Grâce à des processeurs puissants, l’unité interprète l’harmonie de votre main gauche et vous accompagne avec de multiples instruments et rythmes. Ceux-ci sont préprogrammés et vous pouvez habituellement activer des variations, passes, intros et finales avec des boutons dédiés. La plupart du temps, ces produits sont plus dispendieux que les claviers réguliers. Le EK50 de Korg que j’ai reçu est une exception à cette règle et présente une bonne puissance, malgré le prix abordable.

J’ai enregistré des exemples sonores qui mettent en valeur les fonctions d’arrangement ainsi que les timbres différents offerts sur le EK50. J’ai aussi documenté mes impressions initiales du modèle.

Des caractéristiques puissantes de qualité

Plus de 700 sonsComme la plupart des claviers arrangeurs, le EK50 a des touches légères, comme un synthétiseur. Ceci aide avec la portabilité et c’est le choix logique pour le rapport entre les timbres et la sensation. Vous n’utiliserez probablement pas le son de piano de manière exclusive et une touche lourde s’agence mal avec d’autres instruments. Il y a 61 touches et la sensibilité est ajustable. Elle a 4 réglages : soft, medium, hard et fixed. Ceci représente comment le clavier réagira aux nuances de votre jeu. Selon les réglages, les changements de volumes auront une intensité différente pour répondre à vos variations de toucher.

D’innombrables possibilités sonores

Il y a au-dessus de 700 sons sur l’unité. Vous pouvez combiner jusqu’à 3 timbres pour créer des textures uniques. De plus, vous pouvez sélectionner un instrument différent pour les graves grâce à un point de division du clavier mobile. Vous avec la possibilité de les activer ou éteindre avec des boutons directement sur le clavier. Il y a même l’option de les éditer légèrement (il y a 34 effets à explorer). Tout ceci offre une infinité de possibilités.

La plupart des styles sont inclus

64 styles organisés en 280 préréglages différentsPour les arrangements, Korg a inclus 64 styles pour créer des accompagnements à votre jeu. Le manufacturier les a organisés en 280 préréglages faciles à utiliser. À l’aide des boutons dédiés proches des touches, il est facile de tout contrôler, et ce, sur le vif. Vous aurez accès à des intros, finales, passes et quatre variations par préréglage. La vidéo a deux exemples de ceci si vous êtes curieux de voir le processus.

Autres caractéristiques du EK50 de Korg

Le modèle à une paire de haut-parleurs de 10 W. Ils ont un bon volume capable de couvrir des pièces de tailles plus larges que la moyenne. Le produit est livré avec un support de partitions, mais pas de pédale de soutien. En plus de la sortie d’écouteurs et entrée auxiliaire, il y a aussi une sortie ligne stéréo. Idéal pour les connexions aux systèmes de sons, consoles et interfaces audio (comme j’ai fait dans la vidéo). Il y a deux ports USB : un pour recevoir des pièces additionnelles et l’autre pour l’envoi de donnés à un ordinateur (pour contrôler une banque de son par exemple). Il y a un adaptateur pour fournir du courant, mais il est aussi possible d’alimenter le modèle avec 8 batteries AA. C’est parfait pour pratiquer ou les concerts improvisés, peu importe, où vous vous trouvez.

Touche légère et manette

Facile d’utilisation et excellents sons

Avec autant d’options, le EK50 pourrait sembler difficile à utiliser. Mais après quelques minutes d’exploration, j’étais en mesure de le naviguer de manière efficace. Je n’ai même pas eu besoin d’ouvrir le manuel. Les contrôles sont bien identifiés et tout est divisé en sections : les sons, préréglages de styles et contrôles d’arrangement. Il y a même un bouton dédié pour activer instantanément au son de piano à queue, qui est de bonne qualité. Vous pouvez l’entendre dans ma vidéo.

Comme mentionné plus haut, les touches sont légères. Ceci ne se traduit pas en expérience de jeu désagréable. Elles ont une bonne sensation et rebondissent de manière plaisante. Elles sont plus appropriées sur les sons d’orgue, de synthétiseur et autres que sur le piano.

La création d’arrangement est une activité très amusante. Je me trouvais premièrement une idée de progression d’accords ou de mélodie. Une fois trouvée, je pouvais taper le tempo et débuter la fête ! Vous pouvez activer les instruments à votre guise. Il est donc facile de diriger les nuances et la direction générale de votre pièce ou idée. Il est aussi très facile de programmer un accompagnement pour travailler votre improvisation.

Les sons eux-mêmes sont excellents. En explorant les préréglages de Korg, j’ai été impressionné par la richesse et profondeur de chacun. Vous pouvez choisir les couches sonores à votre goût et même ajuster le volume de chacune. Il est possible de sauvegarder vos modifications dans l’une des 40 banques d’utilisateur.

Un bon point d’entrée dans le monde des arrangeurs

Connexions audioSi vous voulez explorer ce qu’un clavier arrangeur peut offrir, le EK50 est un choix logique. Il n’est pas aussi dispendieux que les modèles répandus, tout en offrant la plupart de leurs caractéristiques. C’est produit très puissant et polyvalent. La facilité d’utilisation est un point fort et vous aurez des pièces complètes très rapidement. J’ai eu beaucoup de plaisir en l’utilisant. C’était excellent pour explorer tous les styles et essayer toutes sortes d’idées musicales avec un accompagnement complet.

C’est un bon choix pour un spectacle solo. Il a toutes les connexions nécessaires et assez de viande pour divertir tout genre de public. Avec un peu de préparation, vous pouvez préparer des prestations solides, couvrant divers styles. Le compartiment de batterie et les haut-parleurs intégrés sont d’excellentes additions, surtout si vous avez l’intention d’amener le clavier avec vous, peu importe la destination.

Connexions numériquesCe n’est peut-être pas le meilleur choix pour un débutant par contre. Si vous ne faites que commencer, vous aurez probablement beaucoup de choses à développer avant de tirer tout le potentiel des fonctions du EK50. De plus, si vous n’avez jamais joué de piano, vous n’aurez pas accès à tous les bénéfices de commencer avec une touche lourde, une caractéristique sur laquelle beaucoup de professeurs insistent.

Consultez le EK50 de Korg sur le site web de Best Buy.

Nikolai Olekhnovitch
Nikolaï Olekhnovitch est un guitariste professionnel de la région de Montréal. Sa versatilité, acquise lors de ses études collégiales et universitaires, ainsi que durant son implication au sein de nombreux projets de musique originale, lui a apporté une expérience précieuse dans son évaluation d’instruments de tout genre. Lorsqu’il n’est pas sur la route avec ses multiples formations, il explore les arts martiaux et recherche l’espresso ultime.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here