Fire Emblem
Jeudi dernier, Nintendo du Canada a invité des membres de la presse à voir les premières images de Fire Emblem : Three Houses dans un hôtel de Montréal. Pendant quarante-cinq minutes, j’ai pu expérimenter le jeu de rôle stratégique en compagnie de l’une des conceptrices du jeu. Fire Emblem étant l’une de mes séries de jeux vidéo préférées, je me sens choyée d’être choisie parmi ceux à voir ce titre en primeur, près d’un mois avant sa sortie.

Fire Emblem : Three Houses sortira le 26 juillet pour la Nintendo Switch. Vous pouvez encore l’acheter en prévente en édition standard.

Fire EmblemChoisir sa Maison avec soin

Dans Fire Emblem : Three Houses, un incarne un professeur de l’Académie des officiers. L’école entraîne les étudiants à parfaire leurs aptitudes de combattant dans la spécialisation dont ils ont le plus de potentiel. Divisés en trois Maisons, le joueur choisira son équipe entre les Aigles de jais, les Lions de saphir et les Cerfs d’or. Associé au lieu de résidence des élèves et à l’allégeance politique de leur famille, ce choix nous suivra durant toute l’aventure.

Développer le potentiel de ses élèves

Tout au long de l’année scolaire, on suit un calendrier mensuel. Des objectifs hebdomadaires sont alloués et à la fin du mois, une bataille est enclenchée, comme un test final. Ce qui m’a surprise est la quantité de choses à faire dans cette portion du jeu. La relation que l’on bâtit avec nos étudiants renforcera leur potentiel. Il faut aussi qu’ils s’entendent bien entre eux. À titre d’exemple, nous avons organisé un souper qui a permis de tisser des liens entre les étudiants invités.

Fire Emblem

Comme enseignant, on participe également à des séminaires pour parfaire nos propres compétences. Finalement, il faut soutenir nos élèves dans leur cheminement et s’assurer que leur motivation est à son maximum. C’est comme cela qu’ils assimilent le mieux les enseignements prodigués. L’une des nouveautés qui m’a été présentée est que chaque personnage peut changer de classe de combattant, sans devoir rester dans son champ d’expertise. La courbe d’apprentissage sera ardue, mais c’est possible. Il y a donc beaucoup de personnalisation à faire, et la portion académique du jeu s’annonce des plus étoffées.

Fire Emblem

Une histoire en deux volets

Cinq ans plus tard, la guerre éclate sur le continent de Fódlan. Combattant aux côtés de la Maison que l’on a soutenue à l’académie, l’histoire se développe alors selon notre choix de départ. Je n’en sais pas plus pour l’instant, mais ce résumé m’a beaucoup accrochée, promettant une bonne valeur de rejouabilité. Ceux qui voudraient expérimenter plusieurs points de vue de l’histoire globale pourront y rejouer en faisant des choix différents. De plus, il est heureux de savoir que tout se tient dans un seul jeu, contrairement à Fire Emblem Fates dont le scénario complet était divisé sur deux cartouches de Nintendo 3DS.

Fire Emblem

Fire Emblem est l’une de mes séries favorites

La série Fire Emblem est l’une de mes préférées en jeux vidéo. Jeu de rôle en mode tour par tour, la stratégie est la clé du succès sur le champ de bataille. Jouant sur une grille, il faut bien réfléchir avant d’effectuer tout mouvement, et voir l’impact que notre allié aura sur ses adversaires avant de confirmer son action. J’adore cette manière de jouer qui est tactique et satisfaisante lorsqu’on arrache la victoire.

Dans Fire Emblem : Three Houses, le sablier est de retour durant les batailles. C’est qu’en mode classique, chaque personnage tombant au combat meurt de façon permanente. Les puristes vont assurément y jouer de cette manière, moi y compris. Or, le sablier est l’une des fonctionnalités permettant de revenir en arrière et reprendre un mouvement désavantageux.

Fire Emblem

Restez à l’affût de notre couverture de Fire Emblem : Three Houses à sa sortie

Durant la session de jeu à laquelle j’ai assisté, on a vu un large aperçu de ce que promet Fire Emblem : Three Houses. Sur Nintendo Switch, le jeu est magnifique avec son graphisme en haute définition. Tous les dialogues sont parlés et ce, autant en japonais qu’en anglais. Et, pour la première fois, ils s’accompagnent de sous-titres en français afin de suivre cette histoire que j’ai hâte de connaître.

Surveillez le blogue pour notre critique complète de Fire Emblem : Three Houses lors de sa sortie le 26 juillet prochain. En attendant, n’hésitez pas à commenter l’article en partageant ce qui vous attire dans cette série, et ce que vous attendez de ce titre qui s’annonce vraiment bien !

Procurez-vous Fire Emblem Three Houses pour la Nintendo Switch.

Voyez l’ensemble des jeux vidéo disponibles sur le Bestbuy.ca 
Magasinez les jeux vidéo offerts en téléchargement numérique sur le BestBuy.ca 

Merci à Nintendo du Canada de l’invitation média.
Les images illustrant cet article proviennent du site de presse de Nintendo.

PARTAGER SUR
Mélanie Boutin-Chartier
Joueuse invétérée, j'ai eu la chance de travailler comme monteure sur l'émission M.Net à MusiquePlus. Mon expérience vidéo ludique s'est étendue aux évaluations de jeux vidéo pour Jouez.com, Le Blogue Techno de Future Shop et l'Épée Légendaire. N'hésitez pas à me suivre sur Twitter, ma page Facebook, YouTube et Twitch.tv (Matante75) où je diffuse régulièrement mes parties sur Xbox One et PlayStation 4!

Twitch.tv

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here